AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

  • *** Clic sur la couv pour voir son résumé !
  • *** Si le bruit du chat vous gêne, vous pouvez l'enlever
  • *** Un SP = Une chronique, contactez Mixjux
  • *** Page Facebook : Mix de Plaisirs
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» [Jeu] Devinez qui je suis...
Aujourd'hui à 8:42 par Ozalide

» NewStart T1 : Gabriel - Cassandre Fouard
Aujourd'hui à 8:16 par smalad

» Ce qu'il a laissé derrière lui - L.A. Witt
Aujourd'hui à 8:01 par smalad

» Dave Brandstetter T12 : Un pays de Vieux - Joseph Hansen
Aujourd'hui à 7:56 par Mounettte

» Désirs Coupables T2 : Taemin & Wonho - Rose Darcy
Aujourd'hui à 7:56 par smalad

» Des Roses et des Orties - Marlène Jones
Aujourd'hui à 7:45 par smalad

» Dave Brandstetter T11 : Le garçon enterré ce matin - Joseph Hansen
Aujourd'hui à 7:42 par Mounettte

» Dave Brandstetter T10 : Obédience - Joseph Hansen
Aujourd'hui à 7:35 par Mounettte

» Se réveiller mariés Volume 2 : Will & Patrick rencontrent la famille - Leta Blake & Alice Griffiths
Aujourd'hui à 7:34 par smalad

» Dave Brandstetter T9 : Un Pied dans la Tombe - Joseph Hansen
Aujourd'hui à 7:31 par Mounettte

» Se réveiller mariés Volume 1 : Will & Patrick se réveiller mariés - Leta Blake & Alice Griffiths
Aujourd'hui à 7:28 par smalad

» Rien de Spécial T1 : Rien de spécial - A.E. Via
Hier à 20:56 par Dwenye

» Fuir ou se battre - Dirk Greyson
Hier à 12:14 par Mixjux

» Le mystère de Pitch Pine Lane - Josh Lanyon
Hier à 8:58 par Els Reader

» Le cycle de la peur T1 : Un pas vers toi - Toni Griffin
Hier à 6:46 par smalad

» Marshals T2 : Renforcer les liens - Mary Calmes
Hier à 6:31 par smalad

» Marshals T1 : Ces liens qui nous unissent - Mary Calmes
Hier à 6:26 par smalad

» Chevalier noir T3 : Les épreuves - Diane B. Rylia
Hier à 6:14 par smalad

» Sur la route T2 : Rare + le Bonus : Libéré - Garrett Leigh
Mar 25 Juil - 18:20 par seriallectrice

» L'inconnu du 16-18 Livre 1 : Apprenti - Alex C. Clarke
Mar 25 Juil - 18:14 par barbara64

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Ozalide

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 112 le Jeu 23 Fév - 10:01

Partagez | 
 

 Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Ven 16 Jan - 13:17

Sur une idée de Vénusia :
"Allez ! Puisque tu es le donneur d'idées, donne-nous 10 mots ayant un rapport avec le donjon et 10 pour la baignoire et voyons qui sera assez courageux pour faire une suite cohérente aux synopsis en incluant ces mots dans un petit texte."

Les 10 mots :
  • Pour le donjon : harnais, cheval, bougie, quintessence, absolution, impitoyable, soie, cookie, chantilly, framboise
  • Pour la baignoire : hallucinant, colère, brise, question, avatar, inné, salade, concupiscent, cerf, frémissant


Pour ceux qui n'auraient pas lu le début qui est Ailleurs :

Le Donjon

Depuis une semaine, il avait trouvé ce travail de chauffeur de maître. Il avait déjà été étonné par la voiture qu’il devait conduire : une Maybach Brabus 57. Une marque qu’il ne connaissait pas et que Monsieur LIEDEB, sur un petit ton moqueur, lui avait présentée en disant qu’en 2008, le Luxury Institute a élu la marque Maybach comme étant la plus luxueuse, devant Rolls-Royce et Bentley.
Pôle Emploi l’avait orienté le matin même de son inscription au chômage sur les entretiens d’embauche qui débutait à 10h00, il n’avait pas eu le temps de repasser chez lui pour se changer et il s’était présenté dans sa tenue de motard : Pantalon et blouson en cuir, t-shirt blanc et bottes hautes, style gendarmerie. Ses qualifications dans le domaine automobile étaient indéniables, mais il n’avait jamais été le « larbin » de quelqu’un. Cependant il n’avait pas le choix, il devait prendre ce qu’il trouverait, sans faire la fine bouche.

Son employeur précédent et amant depuis 3 ans avait tiré le rideau du jour au lendemain en partant avec la caisse et le contenu de leurs comptes en banques. Il squattait sa sœur qui avait épousé un homophobe, il avait le crédit de sa Harley a rembourser.
Donc, pris à la gorge, il n'avait pas fait la fine bouche et il s’est présenté le matin même. A sa grande surprise 48 heures, il avait été contacté par le secrétaire de Monsieur LIEDEB qui l'avait informé qu'il était embauché à la condition qu'il commence le jour même.
Très bien payé, nourri, logé et même habillé, puisque son patron lui a dit d’aller prendre un costume décent au 168 Boulevard Saint-Germain où il avait un compte ouvert, car même si son jeans était de marque, il jurait avec son style personnel (chemise blanche, costard, cravate). Sa seule fantaisie était son choix de chaussure : il était toujours en bottes, et il avait précisé à Max qu'il pouvait lui aussi rester en bottes, si elles étaient du style qu'il avait le premier jour.

Depuis une semaine, il était l'employé de Monsieur LIEDEB. Ce samedi après-midi, il était seul dans le grand hôtel en l’Ile Saint Louis, le maître des lieux était parti la veille pour une conférence à Berlin.‎ Seul, il en profitait pour finir d’aménager le petit studio à sa disposition. Dans l’après-midi, il avait terminé de tout ranger : livres, vêtements, bottes, accessoires de musculation, etc.
Désœuvré, il décida de visiter un peu la grande maison. Finalement, il arriva au pied d’un escalier au 2ème étage, qui, a priori, montait à un grenier. Enfant, il adorait jouer dans le grenier de sa grand-mère en Corse, pendant les vacances. Aussi, il n’hésita pas, prit la volée de marche et poussa la porte qui n’était pas verrouillée. La pièce était sombre comme le pot d’échappement de sa Harley. Après quelques tâtonnements, il trouva l’interrupteur.
La lumière était diffuse, avec quelques spots qui éclairaient crument certaines parties de la pièce. La surface était recouverte d’un tapis de jonc, avec ça et là des tapis orientaux. Elle n’était pas encombrée, c’était même un aménagement plutôt zen.
Mais c’était bizarre, il ne comprenait pas le style qui avait été donné à la pièce, dans tous les cas on était loin du grenier poussiéreux et pleins de merveilles cachées de sa grand-mère Euphrosine.
Il y avait un cheval d’arçon, des poulies avec des cordes qui pendaient des poutres, un peu comme les palans dans les fermes pour soulever les ballots de paille, un meuble à tiroirs dans un coin avec des bougies de toutes les tailles et de toutes les couleurs, un mur avec toute une collection de fouets de cowboy, un autre mur décoré par une collection de cravaches, et sur le troisième mur, face à la porte, une grande croix de Saint André.
Il s’approcha de la croix, et remarqua alors qu’il y avait à chaque branche des menottes en cuir. Il commençait à comprendre qu'il n'aurait pas du entrer dans cette pièce et qu'elle devait servir à des jeux entre adultes.
Machinalement, il testa une des menottes à son poignet gauche pour voir ce que ça pouvait faire comme sensation. A sa plus grande confusion, ça lui provoqua instantanément une érection, comme si la menotte était reliée à un connecteur secret de sa libido. Comme il était nu dans jogging, son pénis pu se développer à loisir et prouver son réel enthousiasme. Max commença avec l'autre main à palper sa virilité qui laissa perler son désir et tacha son jogging.
Au même moment, il sentit une présence derrière lui et un souffle chaud : c’était son patron qui était rentré plus tôt que prévu.
- Je vois que vous avez trouvé mon donjon, souhaitez-vous que je vous mette l’autre menotte ? lui dit-il d'une voix chaude et basse.

(à vous de proposer une suite avec les 10 mots de ci-dessus !)

La Baignoire

Christophe quitta son travail avec une heure de retard. Son patron, comme d’habitude, avait soudain découvert à 17h00 que c’était vendredi, et donc que ses collaborateurs ne seraient pas là demain matin. Affolement du boss qui voulait le rapport sur une étude marketing concernant la « street-food » en région parisienne avec un focus sur les nouveaux « Food truck » qui commençaient à faire école.

Il avait rendez-vous à 21h00 pour l’inauguration d’un nouveau bar dans le Marais où un de leurs amis était barman. Il avait téléphoné à Alex pour l’avertir de son retard et lui demander de passer chez lui pour lui prendre de quoi se changer. Son look costume cravate n’aurait pas été dans le style de l’établissement où ils devaient aller ce soir, même pour une inauguration.
Heureusement, Alex habitait à Hôtel de Ville, à 10 mn en métro de son studio. 20h00, il entra dans le petit immeuble d’Alex. Par habitude et bien qu’il ait les clefs, il sonna pour se faire ouvrir. Alex, tout de cuir noir vêtu, lui ouvrit la porte. Christophe l’examina de haut en bas et de bas en haut : la chemise en cuir d’agneau largement laissée ouverte sur son torse poilu, le pantalon en cuir de cheval qu’il mettait régulièrement pour faire de la moto et qui le moulait de façon parfaitement indécente, ses bottes de moto Terminator. « Tu vas faire des ravages ce soir, mon cœur.
- Il n’y en a qu’un qui m’intéresse, lui répondit Alex en l’embrassant langoureusement et en posant la main sur sa virilité qui n’en demanda pas plus pour se dresser.
- Fermons la porte, sinon Madame Michaud va encore nous donner l’occasion de voir les hommes de la BSPP dit Christophe en poussant la porte ».
Pendant un moment, il n’y eut que des bruits discrets et des soupirs : leurs langues s’affrontaient en un combat vorace, comme la survie des deux hommes en était l’enjeu. Christophe poussa fermement Alex vers la chambre qui se laissait faire. « Humm, tu penses qu’on a le temps ? demanda ce dernier.
- Je m’en fous d’arriver en retard. De toutes façons, nous n’y allons que pour faire plaisir à Bertrand répondit Christophe en faisant tomber sa veste rapidement suivit de son pantalon et de sa veste pour se retrouver en jockstrap.
- Je croyais que tu n’aimais pas les jockstraps, lui murmura Alex, un peu étonné, tout en continuant à l’embrasser.
- Je sais que tu aimes me voir et me savoir avec, et puis c’est toi qui me l’a offert cet été pour mon anniversaire, non ?
- C’est vrai, il te fait un cul superbe, même dans ton costume de H&M qui est si mal coupé ! répondit-il en caressant les fesses offertes et en aventurant les doigts vers l’objet de son désir.
- Je devrais peut-être aller me laver avant. » objecta Christophe en s’écartant.

Dans le mouvement, il vit sur le lit les vêtements que lui avait préparés Alex : Son bleacher, un gilet en cuir, sa paire de chaps, ses bottes de gendarmerie, ses chaussettes longues rouge, le cockring en métal qu’il préférait et une paire de menottes. « Tu as une idée derrière la tête ou quoi ? lui demanda-t-il.
- Rien de plus que de te mettre en valeur aussi, et si j’en crois la tache humide qui vient d'apparaître sur ton jockstrap, l’idée t’exciterait plutôt, non ?
- Tu es aussi pervers que moi, je t’adore et tu fais de moi ce que tu veux !

- Ouais ? En retard pour en retard, on va prendre un peu d’avance sur la soirée », dit-il en lui tendant un flacon de poppers sorti de sa poche.
Et il ajouta : « Eh bien, mon cœur, tu vas m’enlever ces chaussettes et ce jockstrap, tu vas mettre ton cockring et juste le temps d’ôter mes cuirs qui n’apprécient pas l’eau, je te rejoins dans la baignoire ».

(à vous de proposer une suite avec les 10 mots de ci-dessus !)

A vos claviers Mesdames et Messieurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
venusia

avatar

Féminin Messages : 414
Date d'inscription : 26/02/2014
Localisation : Var

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Ven 16 Jan - 13:34

Désolée, petit contre-temps. Bon j'ai tenté de coller au mieux à chaque histoire... What a Face

LA BAIGNOIRE

– Heu... Tu es certain pour le cockring dans la baignoire ?
– Ben, ouais... Je comprends même pas que tu poses la question.
– Ca risque de rouiller...
– Raconte pas de salade. C'est de l'aluminium anodisé. Souviens-toi, C'est celui que je t'ai offert à Noël pour l'assortir à ta chemise indigo, celle que tu portais le soir de notre rencontre...
– Ce serait pas plutôt le cockring bleu de ton ex Bertrand que tu planquais sous le matelas avec la nouvelle "Avatar" de Théophile Gauthier, dit-il avec colère.
Christophe se raidit. Bordel! Son mec avait un don inné pour découvrir tous ses secrets. Hallucinant. Il se reprit aussitôt et tenta d'éluder l'accusation en semant le trouble. Il s'avança d'une démarche prédatrice et le saisit par le cou en frémissant.
– Si dans deux minutes tu n'es pas dans ce bain, je te promets de te suspendre au cerf de Mme Michaud au-dessus de la cheminée, jusqu'à ce que l'élastique de ton jockstrap se brise et je te laisse en pâture au gars de la BSPP...
– Au gars de la BSPP ? reprit-il, le regard concupiscent.


LE DONJON

Le maître des lieux se rapprocha avec un sourire énigmatique rivé sur le visage.
D'instinct, le chauffeur recula et se trouva acculé contre la croix. Il détailla son patron de la tête aux pieds. Celui-ci portait un harnais de cuir sur son torse nu et puissant, un chap de cuir qui moulait ses cuisses et ses pieds étaient nus. Ses yeux s'attardèrent sur le string de soie au contenu plus que prometteur.
Soudain, le maître fit claquer la cravache sur ses jambes pour attirer son attention et le cloua d'un regard. Il incarnait la perfection masculine; la quintessence du maître absolu.  Même ses yeux impitoyables étaient de ce bleu unique auquel on implorait l'absolution.
Lorsqu'il promena sa cravache de dressage le long de son érection, le chauffeur ne put retenir un gémissement en fermant les yeux et se crampona à la deuxième menotte de cuir pour savourer ce moment.
Un sourire carnassier se dessina sur le visage du maître des lieux.
– Il semblerait que j'aie ma réponse, dit-il en attachant le second poignet.
Pendant son enchaînement, le chauffeur se pressa contre lui à la recherche de son corps aussi chaud que le pot d’échappement de sa Harley. Quand le maître termina de le nouer à la croix, il l'empoigna par les cheveux et ramena son visage près du sien.
– Tss, tss, tss... Je dis où. Je dis quand.  Je dis comment. Est-ce que c'est clair ?
– Très clair... acquiesça le chauffeur en haletant.
Son patron tira à nouveau sur la chevelure d'un geste brusque ce qui le fit se cambrer, le cou exposé.
– Tu n'oublies rien ?
– M... maître ? hésita-t-il à répondre.
– C'est ça... Dorénavant, pour toi, ce sera "Maître". Est-ce toujours aussi clair ?
– Très clair, Maître...
Satisfait, son patron rapprocha alors son visage et se mit à le humer le long du cou puis lécha de la base jusqu'au menton pour venir mourir sur ses lèvres. Son baiser invasif avait un arrière-goût de framboise à la chantilly. À moins que ce fût de... cookies ?
Ce détail le renvoya à ses jeunes années où sa grand-mère préparait ses biscuits préférés lorsqu'il séjournait chez elle lors de ses vacances d'été en Corse. L'été de ses quinze ans, il y avait fait sa toute première expérience sexuelle avec Matteo, le fils du voisin de sa grand-mère. Sa masse de boucles brunes et ses yeux de jais qui sondaient l'âme peuplaient encore ses rêves d'où il émergeait en sueur et le souffle court.
Sa fascination pour les greniers venait-elle de là ?
Une odeur de cire le ramena à la réalité. Le maître allumait des bougies sur le meuble puis il tira sur un cordon et s'installa sur un fauteuil à haut dossier recouvert de cuir rouge. Assis les cuisses ouvertes, le plafonnier vint mettre en lumière son érection conquérante.
– J'espère que la vue te convient, dit-il sournoisement. Car pour y goutter, tu vas devoir le mériter et monter sur le cheval...


Mots-clés: Donjon: Pince, anneau, gant, lécher, pierre, cristal, palette, pommeau, latex, évanescence.
 Baignoire: Mousse, tube, goutte, batterie, mycose, pompier, combinaison, camoufflage, substance, éthéré.


Dernière édition par venusia le Ven 16 Jan - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://venusiaangelite.wix.com/venusia
v.d prin

avatar

Féminin Messages : 1089
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 50
Localisation : Paris et ses environs

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Ven 16 Jan - 14:16

j'avais pas vu que c'était une suite qu'il fallait écrire.. J'avais fini quelque chose sur le donjon et commencé un truc sur la baignoire, mais ça va pas le faire. Je ne suis pas douée pour faire des suites d'histoires déjà commencée. snifff !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cate V.

avatar

Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 39
Localisation : Landes

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Ven 16 Jan - 14:35

Bon je pense pas être la seule qui voudra lire quand même ce que tu as ecris lol mix devrait pas sortir le fouet si tu post ça quelque part.

Dis oui mix siiiiiiteplaiiiiit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v.d prin

avatar

Féminin Messages : 1089
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 50
Localisation : Paris et ses environs

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Ven 16 Jan - 15:13

désolée, mais je n'ai pas gardé. Aie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mixjux
Admin
avatar

Féminin Messages : 7833
Date d'inscription : 02/05/2013
Age : 30
Localisation : Ici... et ailleurs !

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Ven 16 Jan - 15:14

Je dis jamais non moi, amusez vous Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mixdeplaisirs.forumactif.org
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Ven 16 Jan - 18:40

@v.d prin a écrit:
désolée, mais je n'ai pas gardé. Aie !

Pour la fête des filles, je t'enverrai une clef USB, tu pourras garder tout ce que tu écris.
Heureusement que je ne fais pas comme toi, sinon vous n'auriez jamais lu mes rimaillages !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Ven 16 Jan - 19:32

@Venusia : C'est super ! Je retrouve tout ton talent !

@VD Prin : Poste le, ou mets le moi en MP (je parle de tes écrits !) j'essaierai de faire l'interface, j'ai toujours aimé être au milieu des histoires à 2 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
v.d prin

avatar

Féminin Messages : 1089
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 50
Localisation : Paris et ses environs

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Ven 16 Jan - 20:02

Treillis : ça n'avais rien à voir avec ce que vous avez fait. Je ne vois même pas comment tu pourrais l'intégrer.
Et une clé USB, c'est une bonne idée. J'adore que l'on me fasse des cadeaux.
Je sens que tu vas devenir mon nouveau meilleur ami. Il faut que je dégage l'autre avant ! La vie est dure. Pauvre chou, il va pleurer, menacer de se suicider, mais quand je lui dirais que c'est un grand militaire avec de belles santiag qui prend sa place, et qu'en plus il écrit bien, cela va le consoler quelques minutes avant qu'il n'aille se jeter de désespoir dans la seine. Mais que faire...What is the question ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
venusia

avatar

Féminin Messages : 414
Date d'inscription : 26/02/2014
Localisation : Var

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Ven 16 Jan - 20:13

@ VD,

Tu peux toujours le mettre dans l'autre sujet puisque ça a un rapport avec le donjon... Tu vas pas nous priver de ta plume, hein...

@ Treillis,

J'ai quand même pas été trop vache avec les mots-clés, non ?   En fait, j'ai eu plus de mal à trouver les miens que pour écrire. Avoue que c'est con...  tongue  

Qui relève le défi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://venusiaangelite.wix.com/venusia
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Sam 17 Jan - 6:54

@v.d prin a écrit:
Treillis :  ça n'avais rien à voir avec ce que vous avez fait. Je ne vois même pas comment tu pourrais l'intégrer.
Et une clé USB, c'est une bonne idée. J'adore que l'on me fasse des cadeaux.
Je sens que tu vas devenir mon nouveau meilleur ami. Il faut que je dégage l'autre avant ! La vie est dure. Pauvre chou, il va pleurer, menacer de se suicider, mais quand je lui dirais que c'est un grand militaire avec de belles santiag qui prend sa place, et qu'en plus il écrit bien, cela va le consoler quelques minutes avant qu'il n'aille se jeter de désespoir dans la seine.  Mais que faire...What is the question ?
heu, tu confonds les militaires et les cowboys côté chaussures, ce ne sont jamais des Boutin, mais un mec en treillis camo et santiags, j éclate de rires et je suis incapable de
Garde ton chéri, tu verras à 3 c'est idéal : il y en a toujours un pour servir lapero, un pour sortir les poubelles et un pour descendre le chien. (Quoi, c'est l'inverse? )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Sam 17 Jan - 7:02

@venusia a écrit:
@ VD,

Tu peux toujours le mettre dans l'autre sujet puisque ça a un rapport avec le donjon... Tu vas pas nous priver de ta plume, hein...

@ Treillis,

J'ai quand même pas été trop vache avec les mots-clés, non ?   En fait, j'ai eu plus de mal à trouver les miens que pour écrire. Avoue que c'est con...  tongue  

Qui relève le défi ?
Tu n'as pas remarqué la tite subtilité de mes mots clefs, pour les deux thèmes ils avaient le même initiale, Merci Madame Robert de m'avoir prêté le petit lol!

Ouiche VD ne nous prive pas de tes mots qui enchantent nos imaginaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
venusia

avatar

Féminin Messages : 414
Date d'inscription : 26/02/2014
Localisation : Var

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Sam 17 Jan - 12:01

@Treillis a écrit:
Tu n'as pas remarqué la tite subtilité de mes mots clefs, pour les deux thèmes ils avaient le même initiale, Merci Madame Robert de m'avoir prêté le petit

affraid  Non, j'avais pas remarqué...  Tu sais bien que je suis aussi subtile qu'un catcheur en chaussures plateforme... Pour la peine, je vais m'autoflageller à coup de...    
Même les générateurs aléatoires m'ont donné du fil à retordre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://venusiaangelite.wix.com/venusia
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Sam 17 Jan - 16:12

Donjon : Quelques mois auparavant par v.d. Prin !

— C’est ici ? demanda Félix à son ami Joël de Balsan en regardant le château et ses dépendances d’un air surpris.
— Oui ! Voilà le château des de Balsan depuis 1310.
— Ça se voit, ironisa Félix devant l’état de ruine du bâtiment. Et tu comptes en faire quoi ?
— Que veux-tu que j’en fasse ? Il est pourri. Le donjon nord menace de s’écrouler à tout moment, il n’y a pas d’électricité et comme il fait sombre à l’intérieur, j’ai une provision de bougies impressionnante. En plus, je n’ai pas un rond pour faire la moindre réparation. Et de toute manière, même si j’en avais, je ne saurais pas par où commencer.
— Enfin, maintenant tu as un titre.
— C’est sûr qu’avec ça, je vais aller loin. Comte Joël de Balsan. Un comte sans sou, je ne vois pas l’intérêt. Mon père a été plus intelligent que moi en refusant son héritage. J’aurais dû suivre son exemple. Je ne sais pas ce qui m’a pris.
— Tu n’as qu’à le vendre !
— Personne n’en voudra. Regarde, même les écuries tombent en ruines. Je n’y mettrais jamais un seul cheval.
— Que fait-on fait maintenant ?
— Tu veux visiter ?
Félix regarda encore une fois la vieille demeure, fit une grimace en frissonnant.
— Non, je passe mon tour. Je suis venu juste parce que ça m‘a fait bien rire de te savoir propriétaire d’un château. Quand tes parents m’ont dit que tu passais tes jours de repos ici, je n’ai pas résisté. Je t’imagine très bien recevant des invités prestigieux, genre des ducs, des duchesses, des princes, des princesses, vêtu comme un pingouin. Et bien sûr, ils vont vouloir te marier. Pour une fois qu’ils auront un beau spécimen comme toi à attraper.
« Mon cher comte, je suis absolument enchantée de vous rencontrer. Je tiens à vous faire rencontrer ma chère fille, qui sera ravie de vous aider à tenir cette magnifique demeure en état. Et toi, tu répondras : “désolé, je ne suis pas intéressé. Ce que je veux, c’est un comte consort”.  
Son imitation de la bourgeoise coincée était irrésistible et malgré lui, Joël éclata de rire.
— Ils peuvent toujours essayer. Mais je ne crois pas que je reçoive quiconque ici. Je ne sais pas comment faisait le vieux pour y résider. Il faut que je passe à ma banque. Peut-être pourront-ils me conseiller. Il doit bien exister des associations ou des mécènes prêts à donner de l’argent pour la rénovation du patrimoine national.
— Tu peux toujours demander, mais je pense que tu perds ton temps.
— Oui, tu as surement raison ! approuva Joël. Pars devant, je dois aller fermer. Je te rejoins chez mes parents.
Joël tira sur l’immense porte en bois de l’entrée quand il entendit un son, comme un murmure, venant de l’intérieur. Étonné, il était certain d’avoir arrêté sa radio avant de sortir, il pénétra à l’intérieur.
Le froid glacial qui régnait dans le hall d’entrée le fit frissonner. Il se dirigea directement dans la pièce principale, celle qui avait dû servir de salle de réception à une autre époque.  Aujourd’hui, les vitres étaient tellement sales que la lumière ne passait pas. Les murs ruisselaient d’humidités et les quelques meubles qui restaient ne devaient absolument pas être bougés au risque de se casser en mille morceaux.
Sa radio était posée sur le sol et comme prévu, elle était éteinte. Il vérifia tout de même, et en se relevant, il entendit le même son. Tous les sens en alerte, il se dirigea à l’oreille.
Il arriva devant la porte, qui d’après les registres, desservait le bureau des anciens comtes de Balsan. Il la poussa et resta un instant interdit.
Un homme, debout devant une fenêtre, lui tournait les dos et semblait parler tout seul. Il était vêtu comme au dix-huitième siècle, avec une chemise en soie blanche, bouffante,  rentrée dans un pantalon court, mis par-dessus des collants de couleurs framboise, le tout avec des chaussures noires, plates.
L’individu se retourna en l’entendant.
Joël avait bien remarqué qu’il était très grand et plutôt bien fait, mais son visage était incroyable. Ses yeux étaient aussi noirs que la nuit,  ce qui les rendait fascinants, et faisaient un contraste incroyable avec ses cheveux blonds vénitiens. Et le summum, c’était ses lèvres, belles, charnues, rouges qui donnaient envie de se jeter dessus pour les embrasser, les mordiller. Il les imaginait très bien glisser le long de son torse, s’attarder sur ses tétons pour continuer ensuite leur descente jusqu’à son sexe, qu’elles viendraient embrasser et sucer. Et elles s’ouvriraient en grand pour l’aspirer à l’intérieur de cette bouche au combien divine. Rien que d’y penser, il se mit à bander comme s’il n’avait pas eu de relation sexuelle depuis six mois.
L’homme le détailla de bas en haut. Ses yeux se froncèrent lui donnant un air impitoyable.
— Qui êtes-vous ? tonna-t-il, d’une voix rauque et cassée comme s’il n’avait pas eu à s’en servir depuis longtemps.
— C’est à moi de vous poser la question. Qui êtes-vous et que faites-vous chez moi ?
L’homme se détacha de la fenêtre et vint vers lui. Il était peut-être plus grand que Joël, plus impressionnant, mais il était hors de question qu’il recule.
— Peu m’importe ! rugit-il comme si ce que disait Joël était sans importance. Je suis le comte de Balsan et j’exige que vous me disiez pourquoi un manant de votre espèce est autorisé à pénétrer dans mon bureau sans s’être fait annoncer à l’avance.
— Un manant ? Je ne suis pas un manant, s’écria Joël, d’un ton outré. Je suis Joël de Balsan et depuis peu, le nouveau comte du château. Ou du moins ce qu’il en reste.
— Vous, un comte ? Laissez-moi m’esclaffer ! Vous êtes au mieux le rejeton bâtard de l’ancien. Vous lui ressemblez un peu d’ailleurs.
— Je ne suis pas un bâtard. Mon père et ma mère sont mariés depuis des années et ils ont été obligés d’avoir recours à la médecine pour m’avoir. Fécondation in vitro, vous connaissez ? Et…
— Suffit avec vos mots auxquels je ne comprends rien. Où est mon majordome ? Il va vous faire jeter au cachot après vous avoir passé un harnais et vous avoir mis un foulard sur la bouche pour que vous ne puissiez ni parler ni bouger.
Joël s’imaginait très bien bâillonné par cet homme et attaché, où il le voulait. Dans son lit, serait évidemment la quintessence.
Il n’avait jamais réussi à résister à ses envies, et aux défis quels qu’ils soient. Et finalement peu lui importait de savoir qui il était. Il le voulait maintenant, en lui, sur lui, dans n’importe quelle position.
Il s’approcha le plus sensuellement possible, s’arrêta à quelques centimètres, passa une main caressante sur sa chemise en frôlant sa poitrine et murmura, en le regardant dans les yeux.
— Je ne suis pas contre que vous m’attachiez, vous savez. Je vous donnerais même mon absolution. Mais vous savez ce que je ferais si c’était l’inverse.
— Non, murmura l’homme, les yeux noirs scintillants de désir. Je…
L’homme allait rajouter quelque chose, mais Joël passa lentement ses doigts sur ses lèvres qui s’entrouvrirent.
— Chut ! Écoutez-moi. Je pourrais vous couvrir de miel sur tout le corps…
— Le miel colle, souffla l’homme.
Joël sourit.
— De la crème chantilly alors. J’adore la crème chantilly. J’en mettrais sur votre sexe (continua-t-il en caressant le devant de son pantalon qui grossissait à vue d’œil,) et avec ma langue, j’irai tout récupérer, même dans le plus petit recoin. J’enfournerai dans ma gorge votre hampe dure et coulante de désir, comme je le ferai pour un cookie dans le four et je la ferai aller et venir jusqu’à ce que vous explosiez de plaisir. Votre sperme chaud coulera dans ma bouche et je ne laisserai rien échapper. Ensuite…
L’homme le repoussa violemment, le souffle court, le sexe en feu.
— Par Dieu, mais vous êtes le diable !


Dernière édition par Treillis le Dim 18 Jan - 9:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Sam 17 Jan - 16:16

Tout l'art du préquel ! Superbe, je vous laisse repérer les 10 mots obligatoires !

Maintenant, vous avez le choix, la suite du préquel de VD Prin pour nous amener à notre motard chauffeur ou la suite brulante dans le donjon, mais dans tous les cas avec les 10 mots de Vénusia :

Mots-clés: Donjon: Pince, anneau, gant, lécher, pierre, cristal, palette, pommeau, latex, évanescence.

N'oubliez pas de donner vos 10 à la fn de votre partie pour la candidate/candidat suivant !

Il faudra que je regroupe les textes dans l'ordre si nous avons du succès !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
v.d prin

avatar

Féminin Messages : 1089
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 50
Localisation : Paris et ses environs

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Sam 17 Jan - 17:05

et ben voilà, tu as su quoi en faire. Merci, Treillis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Sam 17 Jan - 18:23

@v.d prin a écrit:
et ben voilà, tu as su quoi en faire. Merci, Treillis.

C'est moi qui te remercie, j'adore ta plume !
Bises !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
Cate V.

avatar

Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 39
Localisation : Landes

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Sam 17 Jan - 19:45

moi j'attend de voir la suite de la baignoire et surtout comment vous allez vous en sortir pour caser la mycose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
venusia

avatar

Féminin Messages : 414
Date d'inscription : 26/02/2014
Localisation : Var

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Dim 18 Jan - 9:30

OMG ! ça c'est un méga défi...

Alors, petit recap'...  
Nous avons un Comte d'un autre temps qui débarque on ne sait comment, un héritier désargenté... Et ils doivent s'intégrer à l'autre histoire ce qui laisse pas mal de possibilités... cheers  Fastoche !
Mais c'est pas à moi de défier mes propres mots-clés... Même la mycose est calée, Cate V. mais je laisse la place aux autres...  

Tu vas devoir t'y coller, Treillis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://venusiaangelite.wix.com/venusia
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Dim 18 Jan - 9:35

@Cate V. a écrit:
moi j'attend de voir la suite de la baignoire et surtout comment vous allez vous en sortir pour caser la mycose

Mais Cate chérie, moi je comptais sur toi.
Surtout que depuis que ton chéri fait venir des spores du Mexique en douce et a transformé la cave où je jouais au docteur avec lui quand j'étais plus jeune en Champignonière, je pensais que tu aurais l'inspiration.... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Dim 18 Jan - 9:45

@venusia a écrit:
OMG ! ça c'est un méga défi...

Alors, petit recap'...  
Nous avons un Comte d'un autre temps qui débarque on ne sait comment, un héritier désargenté... Et ils doivent s'intégrer à l'autre histoire ce qui laisse pas mal de possibilités... cheers  Fastoche !
Mais c'est pas à moi de défier mes propres mots-clés... Même la mycose est calée, Cate V. mais je laisse la place aux autres...  

Tu vas devoir t'y coller, Treillis...

Bon je vais me lancer à l'eau alors...

NB : Pour ceux qui veulent nous rejoindre dans le bac à sable, vous noterez que nous sommes sympa : Le prénom du Maître du Donjon, n'a pas encore été prononcé.
Un des deux est-il Félix ? ou  Joël, comte de Balsan ?

Post corrigé, car le Motard se prénomme Max (Maxime ? Maxence ? Maximus ?)


Dernière édition par Treillis le Dim 18 Jan - 18:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
venusia

avatar

Féminin Messages : 414
Date d'inscription : 26/02/2014
Localisation : Var

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Dim 18 Jan - 10:02

Le maître du donjon est Mr LIEDEB et le chauffard est Max, non ? scratch

Ah ! Le comte de Balsan est l'ancêtre de Joël, il ne peut donc en théorie  coucher avec lui..

Oh, je sens qu'elle va me plaire cette histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://venusiaangelite.wix.com/venusia
v.d prin

avatar

Féminin Messages : 1089
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 50
Localisation : Paris et ses environs

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Dim 18 Jan - 10:46

J'avais pensé les faire coucher ensemble. Le comte revenant, peut-être par exemple d'une autre branche que Joel, ce qui fait que l'on ne pourra pas parler d'inceste. Et, même, avec les générations qui les séparent, cela:D ne devrait gêner personne. En plus, pas trop de risque qu'ils fassent des petits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
venusia

avatar

Féminin Messages : 414
Date d'inscription : 26/02/2014
Localisation : Var

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Dim 18 Jan - 11:03

Tu as raison VD. C'est pour ça que je disais "en théorie", justement... tongue Quand on sait pas qui est qui, tout est possible... What a Face
En fait, je crois que cette affaire de générations est la clé du dénouement. Ou en tout cas, c'est là que je voyais la solution pour joindre le prequel au reste... Very Happy
Je suis impatiente de voir comment Treillis va s'en sortir... Avec une imagination débordante comme la sienne, ça devrait le faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://venusiaangelite.wix.com/venusia
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Dim 18 Jan - 12:01

La Baignoire:

Alex entra dans la baignoire et mit son cockring, avec un peu de mal, car il commençait à bander un peu trop.
- Depuis que les trois sapeurs-pompiers sont venus te vendre leur calendrier tu ne penses qu’à ça, non ? répondit Christophe en laissant tomber son jockstrap sur le sol de la salle de bain.

- Ne me dis pas qu’ils t’ont laissé indifférents. Tiens, tu es allé travailler  avec ton cockring ? s‘étonna Alex en remarquant le gros anneau métallique qui enserrait la verge dressée, déjà une goutte de mouille au bout.

- Oui, mon cœur, je te rappelle que, hier soir, nous nous sommes endormis, moi avec mon cockring, toi avec tes menottes en cuir, vers 2 heures du mat’, après 3 heures de plaisirs partagés. Nous étions un peu fracassés par la cigarette que tu nous as roulée sur le balcon avec je ne sais quelle substance qui nous a fait rire et bander à la fois.

- Oui, c’est vrai, et ce matin tu étais à la bourre, et malgré la douche froide, ton tube était gonflé à bloc, tu n’as pas pu l’enlever.

- Exact ! Alors tu bandes sur les pompiers maintenant, je croyais que c’étaient les militaires en tenue de camouflage qui t’excitaient. Allez, petit malin, fais couler l’eau pour remplir la baignoire et suce-moi avant que j’attrape une mycose à force de la laisser à l’air, ordonna Christophe en appuyant sur la tête d’Alex pour la diriger vers l’endroit où toute sa volonté s’était concentrée. Alex l’engloutit sans peine, malgré le gros Prince Albert qui l’ornait.

La bouche chaude enveloppa son gland et la langue habile de son amant commença un ballet digne des petits rats de l’opéra. Elle était partout, sur sa hampe, sur ses couilles rasées, sur le méat de son gland comme si elle cherchait en élargir le trou. La combinaison de la douceur et de l’avidité d’Alex fit monter rapidement Christophe dans des sphères éthérées où il n’était plus que sensations.

Il releva la tête de l’amour de sa vie, l’embrassa jusqu’à ce qu’Alex en perde le souffle. Alex était très sensible aux baisers, il adorait sentir la langue de son amant envahir sa bouche et le conquérir, pour lui, c’était toujours les prémices à des jeux où il perdait toujours. Car il adorait se soumettre aux désirs de Christophe, ils étaient toujours en phase avec les siens.

- Oui, bébé. Je vais te donner ce que tu veux. Mais, passe-moi le savon de bain, je te veux couvert de mousse de la tête aux pieds.

Christophe le poussa gentiment dans l’eau pour que tout son corps soit mouillé. Il commença par lécher ses tétons et à les mordiller jusqu’à ce qu’Alex gémisse comme une âme perdue, il descendit en suivant la ligne de poils qui partait de ses pectoraux musclés pour lécher la tablette de chocolat et plongea sur le gland turgescent à force de désirs. Alex d’un mouvement reflex l’envahit jusqu’à la gorge. Il n’eut aucun mouvement de rejet, et laissa son amant utiliser sa bouche comme il l’entendait. Parfois, Alex le surprenait avec des attitudes dominatrices, mais ça l’excitait encore plus. Quand il sentit qu’il était au bord de la jouissance, il se redressa, malgré les protestations d’Alex, il le retourna contre le mur, lui tendit sans un mot le flacon de poppers, et quand Alex commença à frotter ses fesses de façon plus qu’explicite, il commença à pénétrer l’antre brulant qui était resté serré comme au premier jour de leur rencontre.

Christophe gémit autant qu’Alex qui avait repris du poppers et tendu le petit flacon bleu :
- Chéri, ce que j’aime être en toi. Non pas poppers, sinon, je risque d’être trop violent, et dans la baignoire, c’est casse gueule. Je nous veux encore apte au service, le weekend ne fait que commencer.
Après 20 minutes de gémissement, quelques glissades et dérapages, beaucoup d’eau hors de la baignoire, deux cris retentirent quasi simultanément. Ils avaient fini sur le sol leurs ébats. Regardant autour d’eux, voyant les traces de leurs ébats aquatiques, ils éclatèrent de rires. « Nous nettoierons demain, on va être vraiment en retard sinon. Allez, on s’habille !, dit Christophe.

- Oui, mon amour, mais nous gardons nos cockrings pour aller à cette inauguration proposa Alex

- C’est pour que Bertrand, éventuellement, voit que je ne porte plus le sien ?

- Exactement, car je sais que quand tu vas aller pisser, il va se débrouiller pour venir à coté de toi à l’urinoir pour te mater.

- Que veux-tu ? il ne peut pas oublier la sensation de mon Prince Albert qui est plus gros que le sien répondit l’air coquin Christophe

- Humm, si tu lui rends son cockring bleu, promis, moi aussi je me fais poser un Prince Albert, car je crois que ça te manque, même si tu es rarement passif !

Le deal d’Alex étonna Christophe, il savait son homme circonspect à tout ce qui était piercing et tatouage pour lui-même, autant ça l’excitait sur un autre, autant pour lui-même, il était plus que réticent.

- Tu m’aimes à ce point-là ? lui demanda ému Christophe en le prenant dans ses bras.

- Je t’aime plus que tout au monde, et si un anneau à ma queue peut faire que tu sois encore plus heureux avec moi, je me le fais poser ce soir même ! lui répondit Alex en rougissant comme une vierge amenée à l’autel, en se serrant contre lui.

- Putain, Alex, tu sais ce que ça me fait ?

- Coté hémisphère sud, je le sens bien. Ça durcit et ça grossit.

- Et hémisphère nord, j’ai envie d’aller voir ton père, pour lui demander de t’épouser ! J’ai tous les composants qui bouillonnent, je suis comme une batterie chargée qui clignotent avant d’exploser.

Les 10 mots pour la suite :
anticonstitutionnellement, basllstrecher, cravache, domino, esclave, guimauve, houx, funiculaire, framboise, bouchon.


Dernière édition par Treillis le Dim 18 Jan - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Dim 18 Jan - 12:05

@venusia a écrit:
Le maître du donjon est Mr LIEDEB et le chauffard est Max, non ? scratch

Ah ! Le comte de Balsan est l'ancêtre de Joël, il ne peut donc en théorie  coucher avec lui..

Oh, je sens qu'elle va me plaire cette histoire...

Oui c'est vrai, le motard (pas le chauffard, Vénusia ! Le chauffeur, si tu veux...) c'est Max, celui qui est maximum. Il n'y a qu'à regarder son pantalon en cuir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Dim 18 Jan - 12:09

@venusia a écrit:
Tu as raison VD. C'est pour ça que je disais "en théorie", justement... tongue Quand on sait pas qui est qui, tout est possible... What a Face
En fait, je crois que cette affaire de générations est la clé du dénouement. Ou en tout cas, c'est là que je voyais la solution pour joindre le prequel au reste... Very Happy
Je suis impatiente de voir comment Treillis va s'en sortir... Avec une imagination débordante comme la sienne, ça devrait le faire...

Je suis flatté de ton appréciation. Mais ne devrions nous pas laisser d'autres petits camarades venir jouer dans notre bac à sable ? Moi j'aime bien quand on est nombreux à jouer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
venusia

avatar

Féminin Messages : 414
Date d'inscription : 26/02/2014
Localisation : Var

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Dim 18 Jan - 13:35

@Treillis a écrit:
Oui c'est vrai, le motard (pas le chauffard, Vénusia ! Le chauffeur, si tu veux...)
 Ma langue a fourchée. Faut vraiment que j'arrête le sky à 65% vol... drunken    

@Treillis a écrit:
Je suis flatté de ton appréciation. Mais ne devrions nous pas laisser d'autres petits camarades venir jouer dans notre bac à sable ? Moi j'aime bien quand on est nombreux à jouer..

On est deux, dans ce cas...
D'ailleurs, j'attends toujours les contributions de Maya et Cate V.  Ou ceux qui oseront jouer le jeu surtout que t'as pas été de main morte, sur ce coup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://venusiaangelite.wix.com/venusia
v.d prin

avatar

Féminin Messages : 1089
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 50
Localisation : Paris et ses environs

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Dim 18 Jan - 13:47

Alors, que veux dire basllstrecher ? C'est un truc sexuel ? Vous moquez pas, hein !
Et Funiculaire, franchement Treillis, où veux tu le placer. Je dirais bien où, mais cela ferait désordre et c'est gros quand même un funiculaire.
Anticonstitutionnellement : Non, mais, un truc super long à écrire, aussi long que la matraque de 40 cm du yéti. Il va en falloir de la vaseline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cate V.

avatar

Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 39
Localisation : Landes

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Dim 18 Jan - 16:44

Franchement apres avoir passé ma matinée à jouer dans la boue et à m'être gelée les ovaires par -5 je vous avoue que le bac à sable à l'air beaucoup plus sympa si en plus y a 2 mecs sexy (et plus si affinité pourquoi se priver) une cravache un esclave et de la guimauve ça donne envie de se creuser un peu la cervelle ....

Je recupere de mon match (ben quoi un massage gratis ça se refuse pas) je me badigeonne a l'arnica ( oui parce que les bearnaises de 120 kg ça pique) et demain je reconnecte les neurones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Dim 18 Jan - 18:23

@v.d prin a écrit:
Alors, que veux dire basllstrecher ? C'est un truc sexuel ? Vous moquez pas, hein !
Et Funiculaire, franchement Treillis, où veux tu le placer. Je dirais bien où, mais cela ferait désordre et c'est gros quand même un funiculaire.
Anticonstitutionnellement : Non, mais, un truc super long à écrire, aussi long que la matraque de 40 cm du yéti. Il va en falloir de la vaseline.

Alors, je vais vous donner des tuyaux :
- Oui, ballstretcher, si tu décomposes le mot d'origine anglo saxonne, tu devrais deviner, sinon, je peux t'envoyer une jolie photo en MP, car, c'est un truc sexuel typiquement masculin, de la même famille que les cockrings... Bon d'accord, ça flirte un peu du coté du hard, mais pas plus que le poppers et les cockrings...
- Le funiculaire ? Voyons voir ! A Santorin, il y en a un et j'en garde un souvenir ému, nous y étions seul dedans avec mon chéri pour notre voyage de noces, et la montée prends quelques temps. Sinon tu as la liste des plus sympas - Là -
- Anticonstitutionnellement ? Oui, j'ai toujours rêver de placer ce mot qui est le plus long de la langue française. Et je pense que c'est lui qui va être le plus dur...
Mais que serait un défi, s'il était aussi facile à relever que ma quand je vois mon amour sortir de la douche tout mouillé ? Hin, je vous le demande !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Lun 19 Jan - 19:44

Puisqu'il faut du beau gosse pour motiver ces dames :

Et en plus, c'est taille fond d'écran et vous en avez deux pour le prix d'un !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
v.d prin

avatar

Féminin Messages : 1089
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 50
Localisation : Paris et ses environs

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Lun 19 Jan - 20:55

Je vais essayer de pondre quelque chose sur ce que j'ai commencé. Mais Treillis, tu veux quoi en faites. Que je rejoigne ce que toi tu as écris sur donjon? c'est ça? Suis un peu (non pas souvent !) bébette des fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Lun 19 Jan - 21:31

@v.d prin a écrit:
Je vais essayer de pondre quelque chose sur ce que j'ai commencé. Mais Treillis, tu veux quoi en faites. Que je rejoigne ce que toi tu as écris sur donjon? c'est ça? Suis un peu (non pas souvent !) bébette des fois.

Tu fais comme tu le sens, ça peut etre la suite de ce que tu as écris sur le Donjon.
Disons que je pensais qu'il y auraitu plus de joueurs.

Faut leur promettre un prix (symbolique) pour les motiver ?

En tout cas, je rassemblerai le tout et en ferais un fichier epub téléchargeable pour ceux qui voudront lire le résultat sans se prendre la tête, si les différent(e)s auteurs et MixJux me donnent le feu vert, of course !

PDF téléchargeable ici, ou autres formats en email sur demande...


Dernière édition par Treillis le Sam 24 Jan - 9:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
Cate V.

avatar

Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 39
Localisation : Landes

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Lun 19 Jan - 21:48

Une photo du chéri mouillé au sorti de la douche ça serait une bonne motivation .... bon ok j'ai compris oui je sais suis deja partie.

Bon faut que je relise tout ça pour me remettre dans le délire parce que ma compta est vachement moins érotique que ton histoire de cockrings et de poppers du coup suis plus dans l'ambiance ... si seulement mon agent du RSI pouvait ressembler au beau gosse du dessus ... lui me donnerait presque envie de payer ma TVA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
venusia

avatar

Féminin Messages : 414
Date d'inscription : 26/02/2014
Localisation : Var

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Mar 20 Jan - 18:29

Quoi ? C'est tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://venusiaangelite.wix.com/venusia
Cate V.

avatar

Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 39
Localisation : Landes

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Mar 20 Jan - 18:55

Bon j'ai commencé a plancher sur la suite de la baignoire mais serieux treillis t'y est pas aller avec le dos de la cuillere ... ça va m'occuper pendant cette soirée solitaire (oh putain si je me met à faire des rimes moisies sans le faire exprès ça craint)
Juste une tite precision l'ex c'est le serveur du bar on est bien d'accord ? non parce que si les Bertrand se reproduisent on est pas couché !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Mar 20 Jan - 19:03

@Cate V. a écrit:
Bon j'ai commencé a plancher sur la suite de la baignoire mais serieux treillis t'y est pas aller avec le dos de la cuillere ... ça va m'occuper pendant cette soirée solitaire (oh putain si je me met à faire des rimes moisies sans le faire exprès ça craint)
Juste une tite precision l'ex c'est le serveur du bar on est bien d'accord ? non parce que si les Bertrand se reproduisent on est pas couché !!

Ouiche, l'ex c'est Bertrand, le monsieur qui a offert un cockring et qui bosse dans le nouveau bar gay qui vient de s'ouvrir.
NB : Tu peux toujours donner un nom au bar (un des mots que tu as du mal à caser...)

Tiens une photo pour te récompenser :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
v.d prin

avatar

Féminin Messages : 1089
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 50
Localisation : Paris et ses environs

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Mer 21 Jan - 13:35

Donjon, avec les dix mots : Pince, anneau, gant, lécher, pierre, cristal, palette, pommeau, latex, évanescence.

je laisse le soin à Treillis de trouver les dix prochains. Il a une imagination sans bornes.



Joël faillit tomber, mais grâce à son agilité, acquise par la pratique de la gymnastique acrobatique dans son enfance et son adolescence, il se rééquilibra assez rapidement en agrippant le pommeau de la porte d’entrée.
— Vous pouviez juste me dire non, j’aurais compris, grogna-t-il. Puisque vous ne voulez pas et entre nous, vous avez tort, je suis un bon coup, veuillez m'expliquer exactement ce que vous êtes et ce que vous faites là, sinon, j’appelle les flics.
L’homme avait repris son calme malgré un sexe encore bien bandé.
— Je suis Valbert de Balsan, dix-huitième du nom. Que sont donc que les flics ?
— Des personnes qui arrêtent les gens qui comme vous s’introduisent dans des propriétés privées.  
— Mais je suis chez moi ! s’écria Valbert. Je suis né ici même, dans l’une des chambres du premier étage. La sage-femme a dû utiliser des pinces pour me sortir. Ma pauvre maman en est morte.
— Je suis désolé pour vous, ironisa un peu Joël. Je vais vous poser une question à laquelle je vous demanderais de bien réfléchir avant de répondre. Où avez-vous passé vos dix dernières années ?
Le comte eut une expression douloureuse sur le visage.
— J’ai passé ces six dernières années sur un bateau, emprisonné nuit et jour. Je suis, enfin j’étais l’émissaire de notre roi, dans les Antilles françaises. Je devais lui faire un rapport sur la situation dans cette partie du monde. Ma jeune femme m’accompagnait. C’était en quelque sorte notre voyage de noces. Elle est morte dans mes bras, transpercée par une épée, lors de l’abordage de notre navire nous ramenant vers la France. Ensuite, les pirates avaient besoin de mains-d’œuvre pour faire avancer leur galion. J’ai passé mon temps à ramer, attaché à des anneaux pour m’empêcher de sauter par-dessus bord si telle avait été mon intention. Nous étions une vingtaine, tous les esclaves de ses marins.
Il enleva alors les gants qu’il portait et montra ses mains à Joël. Elles étaient grandes, et auraient pu être belles si ce n’étaient les cicatrices qui les traversaient de part en part sur la paume et le dos.
— Ouah, s’écria Joël, pas très joli, joli. Et comment vous êtes-vous échappé ? demanda-t-il, curieux de savoir ce que cet homme plein d’une imagination débordante allait encore pouvoir inventer.
— C’est très flou. Je me vois des rames dans les mains, j’entends des cris, des coups de fusil, un canon qui tonne. Je vois descendre des hommes dans les coursives. Ils tiennent des épées à la main. Ils percent le cœur de tous ceux qui sont attachés. L’un d’eux se dirige vers moi, et me regarde en souriant. Ses yeux brillent comme du cristal. Mon Dieu ! Il approche son épée de mon cœur ! Il m’a tué !
Le grand corps s’affala sur le sol. Joël s'avança près de lui, se pencha et le pinça au bras.
— Aie, dit-il en relevant, mais ça fait mal ! Vous n’êtes pas bien !
— Je voulais juste voir si vous étiez vivant. Apparemment, oui ! Bon, j’en étais sûr, j’ai tâté votre (fit-il en montrant son entrejambe de la tête), et il était tout ce qu’il y a de plus en forme et vivace.
Le comte se mit à rougir.
— Oui, il y a longtemps que…
— J’imagine, l’interrompit Joël. Vous n’avez jamais avec les autres prisonniers fait des choses… sexuelles ? demanda-t-il, friand de savoir.
— Votre question est très indiscrète !
— Allez, répondez ! C’est du passé, il y a prescription. Et je vous promets de ne rien dire à personne. Je serais muet comme une pierre.
Le comte toussa, mais ne se déroba pas
— Je n’ai pas été le seul à être fait prisonnier. Ils avaient également enrôlé d’office, le cuisinier, le mousse du capitaine et un des passagers. Je n’étais pas assez important pour qu’ils demandent une rançon, mais cet homme, oui. Il était le prochain duc de Grenade. Vous en avez entendu parler ?
— Absolument pas.
— Ah ! il secoua la tête. Donc, je me suis retrouvé entravé avec le mousse. Nous marchions par quart. Quand ils nous libéraient, ils nous permettaient de faire quelques pas sur le pont avant de nous descendre à fond de cale. Les premiers mois, je n’ai pas ressenti de frustration. Ma femme venait de mourir et j’étais en deuil. Mais petit à petit, je dois dire que le désir revint dans mon corps. Surtout qu’ils ne nous maltraitaient pas. Le mousse…
— Il n’a pas un prénom ?
— Si bien sûr ! Gaston. Donc Gaston, voyant mon état, me demanda si je voulais qu’il me soulage. Je savais que dans la marine ce genre de chose se pratiquait, donc j’ai accepté. Au début, il se contentait de me masturber. Nous étions alors hors du temps. C’était comme des secondes évanescentes, qui ne portaient pas à confusion. Il me le faisait et je lui retournais la politesse. Mais ensuite… il toussota à nouveau.
— Allez-y ! Que s’est-il passé, ensuite ?
— Eh bien ! Un jour, il s’est mis à genoux devant moi en me disant que cela serait bien meilleur, et m’a pris dans sa bouche.
— Et ? demanda Joël qui commençait à être émoustillé.
Le comte aussi, s’il en jugeait par son pantalon qui prenait du volume.
— Nous étions cachés derrière de grandes planches en bois que nous posions sur le pont au moment de charger ou décharger le navire.
— Sur des palettes, en fait ?
— Euh, je ne saurais vous dire. Dans tous les cas, nous les avions regroupées pour qu’elles forment une sorte d’abris, pour être tranquilles, vous saisissez ?
— Bien sûr ! répondit-il avec un clin d’œil goguenard. Donc, ce jour-là, il s’est mis à genoux devant vous.
— Oui ! Je me demandais ce qu’il allait faire, vous comprenez, ma femme n’avait jamais eu ce genre d’attention à mon endroit.
— Je comprends !
— Il a baissé mon pantalon, et a mis son visage dans mes poils pubiens. J’étais gêné, mais incroyablement excité ! Et ensuite, il s’est mis à lécher mon gland et à le prendre bien profond dans sa gorge. C’était une sensation absolument divine.
Inconscient de ses gestes, il se caressait, faisait monter et descendre sa main sur son sexe bandé par-dessus son pantalon.
Joël n’en pouvait plus.
Il vint se mettre à genoux en face du comte et défit rapidement les lanières qui retenaient son vêtement. Son ainé n’eut pas le temps de protester qu’il l’avait pris en entier dans sa bouche.
Le jeune homme le relâcha alors qu’il commençait à passer sa langue sur le mat tendue.
— Continuez, qu’avez-vous fait ensuite ?
— Je… ah, mon dieu… j’ai pris sa tête dans mes mains (il prit celle de Joël), et… ah ! Je l’ai fait aller et venir sur moi… seigneur !
— Faites comme avec lui, ne vous gênez pas. Et pour une fois que je peux faire une pipe à un mec qui visiblement n’aura pas attrapé une saloperie, je ne vais pas utiliser de préservatif.
— Qu’est-ce qu’un préservatif ? demanda le comte en obligeant Joël à le reprendre dans sa bouche.
— C’est une sorte de capuchon en latex que l’on met sur le gland pour éviter de contracter des maladies, répondit-il avant de replonger, impatient de le sentir pilonner sa bouche.
Le gout de Valbert était parfait et sa queue allait si bien dans son palais que Joël crut qu’il allait jouir avant lui.
Le comte se servait de sa bouche comme il l’aurait fait de son cul. Il faisait aller et venir son sexe sans s’arrêter, en poussant des cris de plaisir qui se répercutaient directement dans celui de Joël.
Quand enfin il cracha son sperme chaud au fond de sa gorge, le jeune homme n’en laissa pas échapper une goutte. Il avait saisi son propre sexe de sa main et ne tarda pas à le suivre. Le comte s’affala près de lui, la respiration courte.
Quand Joël se redressa et l’aida à se mettre debout, il demanda.
— Que faisons-nous maintenant ? Nous avons quand même un problème, il ne peut y avoir deux comtes de Balsan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v.d prin

avatar

Féminin Messages : 1089
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 50
Localisation : Paris et ses environs

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Mer 21 Jan - 13:37

Je les avais souligner, mais ça n'a pas marché en collant. Mais promis, il y sont tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cate V.

avatar

Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 39
Localisation : Landes

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Mer 21 Jan - 15:08

La baignoire (suite) :
Les 10 mots : anticonstitutionnellement, ballstretcher, cravache, domino, esclave, guimauve, houx, funiculaire, framboise, bouchon.

En arrivant au club on ne pouvait être que saisit par le changement d'ambiance entre le bar et le reste de la rue.
A l'approche des fêtes Paris était métamorphosé et les illuminations scintillaient un peu partout.
Au Domino cependant point de branches de sapin et de gros nœuds rouges sur les poutres. Le métal et le cuir remplaçaient le houx traditionnel. Un peu partout sur les tables de grands saladiers emplis de sachets multicolores de capotes et de petits flacons de poppers donnaient rapidement le ton sur ce qui pouvait se produire sur la piste et plus encore dans les backrooms.
Le groupe de rock hurlant et transpirant sur la scène donnait actuellement sa propre version de "jingle bell".

Christophe plaça sa main sur les reins d'Alex pour le guider vers le bar. Arrivés au comptoir superbement recouvert d'acier brossé ils furent immédiatement accueillis par Bertrand et Marc le propriétaire des lieux. Marc leur tendit une coupe de champagne dans laquelle nageaient quelques framboises et demanda à Alex ce qu'il pensait du Club.

- J'adore ! tu as fait de l'excellent boulot et le groupe est top. Ça me change des petits chanteurs à la croix de bois dont Madame Michaud me rabat les oreilles toute la journée !
- Ah mais si ça te manque je serais ravi de laisser Christophe m'attacher à une croix pour lui chanter la sérénade roucoula Bertrand en glissant sur Chris un regard appuyé. Je me souviens qu'il pouvait me faire chanter toute la nuit !
-Toute la nuit hein ? tu t'es donc débarrassé de tes problèmes de précocité j'ai entendu dire que tu étais plus rapide que le funiculaire de Montmartre
Christophe ne pu s'empêcher de sourire à la réaction d'Alex. Il adorait quand son homme devenait jaloux surtout quand comme maintenant il coulait son joli coprs sur lui pour marquer son territoire.
Souhaitant voir jusqu'où il pouvait pousser le bouchon il tendit un sachet à Bertrand.
- Tiens au fait je t'ai rapporter ton cockring bleu
- Ah super ! ça tombe bien car j'ai trouver le ballstretcher assorti la semaine dernière dans la nouvelle boutique qui a ouvert rue Saint Denis. Tu veux voir comment il rend ? c'est un modèle avec parachute
Voyant Alex se crisper Marc décida d'intervenir :
- Allons Allons les garçons ! et si nous faisions plutôt un petit jeu ? Chacun de nous note un mot sur un papier sans nous concerter bien sûr. A charge pour Christophe et moi de vous trouvez un gage selon ce que chaque couple aura écrit.
Alex pris quelques secondes de réflexion avant d'inscrire son mot sur le calepin de Marc. Puis il plia soigneusement la feuille. Il était bien décidé à faire disparaître le petit sourire suffisant de Bertrand. Oui c'était peut être mesquin et il savait au fond de lui que Christophe ne le trahirait jamais mais c'était devenu épidermique dès qu'il s'agissait de son ex.

Christophe récupéra les papiers de Marc et Bertrand et tendit le sien et celui d'Alex au propriétaire du bar.
- A toi l'honneur Christophe tu es mon invité après tout.
Christophe lu et ne put empêcher la petite lueur perverse dans son regard quand il se tourna vers Alex.
- "Esclave" et "guimauve" ... il fit mine de réfléchir puis reprit
- 8 lettres dans guimauve tu seras donc mon esclave pendant 8 jours. Cela tombe bien j'ai justement des congés à prendre. Je vais pouvoir assouvir tous mes fantasmes !
- Mon pauvre chéri s'écria Bertrand. Depuis le temps que vous êtes ensemble Alex ne t'as pas encore laissé faire tous tes caprices ? si jamais il a peur tu sais où me trouver ...
- Oh ne t'en fait pas pour ça. Alex répond parfaitement à tous mes besoins mais lorsqu'il s'agit de son  petit cul j'ai une imagination débordante et inépuisable. Je n'aurais pas assez d'une vie pour me rassasier de lui.
Alex fondit littéralement à ce petit discours et embrassa langoureusement son homme une lueur de triomphe dans les yeux à la mine dépitée de Bertrand. S'arrachant difficilement à la bouche d'Alex Christophe se tourna vers Marc :
- Et toi ? Si tu nous disais à quelle sauce tu vas manger Bertrand ?
Marc lut à son tour et un sourire diabolique fendit son visage.
- "Cravache" et ...
- "Anticonstitutionnellement" ... hum merci beaucoup les amis j'ai hâte de voir les 25 marques zébrer ton cul Bertrand je vais prendre un pied d'enfer !
Bertrand pâlit et tout le monde put voir distinctement l'effort qu'il fit pour déglutir.
- Et bien Bertrand jubila Alex je croyais que tu étais dispo pour tout ? finalement tu vois tu vas y avoir droit de chanter sur la croix !

Quand bien plus tard ils rentrèrent enfin chez eux Alex tout en se déshabillant se tourna vers son homme :
- Je peux savoir pourquoi tu ressembles au chat de Chester ? tu as ce sourire idiot sur le visage depuis qu'on a quitté le Domino
- Eh mais qu'est ce que tu crois bien sûr que je jubile j'ai gagner un esclave pour 8 jours et toi un Prince Albert dans la même soirée !
- Trouduc va ! Aller avoues tu avais tout manigancer avec Marc depuis le début hein ?
Décidément son homme était vraiment trop perspicace ...en même temps Alex et Bertrand dans la même pièce fallait pas être un génie pour savoir comment cela tournerait entre les 2 et l'occasion d'en profiter était trop tentante !
- j'avoue mais je dois dire que tu as été génial ! "Anticonstitutionnellement" celui la on ne l'avait pas vu venir ! Tu sais sous ses grands airs Bertrand est beaucoup plus vanille qu'il veut bien le dire. Depuis que Marc est avec lui il rêve de lui faire tâter de sa cravache. Mon amour tu viens de lui permettre de réaliser son fantasme au delà de toute ses espérances et moi tu me combles au delà des mots comme toujours.
- Aller viens te coucher demain on ira faire un tour au Vibes pour choisir ton piercing !



Les 10 mots pour la suite :
Africain, bison, couleuvre, diapason, eunuque, geisha, hôpital, funambule, frigidaire et Botox
d'ailleurs suis trop gentille avec vous ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v.d prin

avatar

Féminin Messages : 1089
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 50
Localisation : Paris et ses environs

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Mer 21 Jan - 15:13

super, cate v. Plein d'humour et tu as très bien rebondie sur les mots pas facile de Treillis. Chapeau bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cate V.

avatar

Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 39
Localisation : Landes

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Mer 21 Jan - 15:51

Merci VD Embarassed
Maintenant je vais peut être me remettre sur ma nouvelle ... elle me trotte dans la tête depuis quelques temps déjà avant de me lancer dans un plus gros morceau ... mais l'apéro était sympa !

Qui vient dans le bac à sable maintenant ? et au fait Treillis je veux mon prix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
venusia

avatar

Féminin Messages : 414
Date d'inscription : 26/02/2014
Localisation : Var

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Mer 21 Jan - 17:55

Wouah! Les filles, vous avez super bien bossé De vrais pros... cheers

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://venusiaangelite.wix.com/venusia
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Mer 21 Jan - 18:12

@venusia a écrit:
Wouah! Les filles, vous avez super bien bossé  De vrais pros...  cheers  


Oui Félicitations, je sens qu'à la fin, ça va faire deux superbes nouvelles comme j'aime : Hot and Spicy et pleine de Fraîcheur et d'Humour, comme ma sauce tomate faite maison !
J'adore !

Chose Promise, Chose Due !

Quand, les 2 nouvelles seront terminées, je vais étudier avec MixJux (si elle veut bien), un moyen de récompenser toutes les contributions !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
Mixjux
Admin
avatar

Féminin Messages : 7833
Date d'inscription : 02/05/2013
Age : 30
Localisation : Ici... et ailleurs !

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Mer 21 Jan - 19:48

INFO : oui pour faire un regroupement et le mettre à disposition !! Juste, il le faut en PDF et me l'envoyer Wink
Je suis la seule à pouvoir mettre des pièces jointes (pour éviter els partages) et el fofo ne prend pas en conte le format epub
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mixdeplaisirs.forumactif.org
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Mer 21 Jan - 19:52

@Mixjux a écrit:
INFO : oui pour faire un regroupement et le mettre à disposition !! Juste, il le faut en PDF et me l'envoyer Wink
Je suis la seule à pouvoir mettre des pièces jointes (pour éviter els partages) et el fofo ne prend pas en conte le format epub

Ouiche, ça j'avais cru le comprendre en voyant les belles nouvelles offertes pour Noël
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
venusia

avatar

Féminin Messages : 414
Date d'inscription : 26/02/2014
Localisation : Var

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Mer 21 Jan - 19:57

Il manque les 10 mots-clés du préquel... Des volontaires ?
Même si vous participez pas en tant qu'auteurs, vous avez le droit de jeter vos mots en pâture... bounce

Ça peut être drôle, aussi comme ça, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://venusiaangelite.wix.com/venusia
Treillis

avatar

Masculin Messages : 348
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 40
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Mer 21 Jan - 22:24

@venusia a écrit:
Il manque les 10 mots-clés du préquel... Des volontaires ?  
Même si vous participez pas en tant qu'auteurs, vous avez le droit de jeter vos mots en pâture...  bounce

Ça peut être drôle, aussi comme ça, non ?

Bien sur, c'est une autre forme de participation ! cheers
Allez, vous avez jusqu'à demain 18h00. Sinon, je les choisirai ! Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booknode.com/treillis_2709443
souveraine

avatar

Féminin Messages : 436
Date d'inscription : 21/05/2014
Age : 102
Localisation : En transylvanie

MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   Jeu 22 Jan - 15:00

Je vous propose

Plaisir, douleur, amour, haine, chaussettes, Treillis, nonne, deep throat, morveux, Souveraine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Cadavre dans la Baignoire ou le Donjon ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mix de Plaisirs :: Un brin de folie :: Jeux-
Sauter vers: