AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

  • *** Clic sur la couv pour voir son résumé !
  • *** Si le bruit du chat vous gêne, vous pouvez l'enlever
  • *** Un SP = Une chronique, contactez Mixjux
  • *** Page Facebook : Mix de Plaisirs
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Nightrunner T6 : Le coffre des âmes - Lynn Flewelling
Aujourd'hui à 18:16 par smalad

» Inscription swap noel 2017
Aujourd'hui à 18:12 par smalad

» Relation Interdite - L.A. Witt
Aujourd'hui à 9:10 par smalad

» Ombre Basse - Morgan Lebel
Aujourd'hui à 9:05 par smalad

» Le Prince de la Planète oubliée - J.K. Pendragon
Aujourd'hui à 8:49 par christian4030

» Façade - Zahra Owens
Aujourd'hui à 0:25 par Maxardim

» Les indiscrétions des Mixous sur... HV GAVRIEL
Hier à 20:32 par HV GAVRIEL

» Une histoire d'amour tenace T3: Tourmanté - Melanie Hansen
Jeu 16 Nov - 20:44 par seriallectrice

» Jäger- Amheliie & Maryrhage
Jeu 16 Nov - 20:38 par seriallectrice

» [Jeu] Devinez qui je suis...
Jeu 16 Nov - 19:08 par smalad

» Family T3 : Plus que tout - C. Cardeno
Jeu 16 Nov - 18:47 par Clair Obscur

» Un Marine courageux - EM Lynley
Jeu 16 Nov - 17:06 par Dwenye

» le Gardien T2 : Tsunami - L.N. Nikita
Jeu 16 Nov - 16:51 par Lyonjp

» Mountains Paradise - Nm Mass
Jeu 16 Nov - 16:50 par Lyonjp

» Le dernier Héritier des Loups T3 - Nathdawn
Jeu 16 Nov - 16:48 par Lyonjp

» Attirance élémentaire T1 : La Valse de l'Eau - Hayley B. James
Jeu 16 Nov - 16:06 par Els Reader

» Les amants de Lexington T1 : L'étalon sauvage - Ariel Tachna
Mer 15 Nov - 17:13 par Clair Obscur

» La malédiction du Scarabée bleu - Josh Lanyon
Mer 15 Nov - 17:00 par Clair Obscur

» Rage au coeur ( Monde de Gaîa) - S.M. Gerhard
Mar 14 Nov - 15:46 par alinoras

» Scarlet et le Loup Blanc T4 : Le pacte interdit - Kirby Crow
Mar 14 Nov - 14:38 par Millie

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 112 le Jeu 23 Fév - 10:01

Partagez | 
 

 Vos talents = Une histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Jeu 21 Aoû - 17:39

   LEMON POWER !!! (-18) 

GRÉGORY

Je me réveille doucement le corps nu parcouru de caresses agréables, l'odeur de Jared allongé –nu également– sous moi m'enveloppe et je suis littéralement au Paradis. Alors que je souhaite me redresser pour joindre nos lèvres, mon postérieur ainsi que mes reins me rappellent mon empressement d'il y a quelques heures. Je grimace au souvenir de ma fougue. Mon loup était si déterminer à nous unir qu'il n'a pas songé à ma préparation.
— Tu regrettes ? Me demande la voix soucieuse de Jared manifestement troublé par ma mimique.
— Ah ça jamais ! Juste, la prochaine fois je tâcherais de faire durer les choses...
— Il me semble que tu as pris ton temps pour t'occuper de moi... Répond-il un sourire charmeur aux lèvres.
Il m'embrasse et me sert contre lui, son baiser est si possessif que je ne cherche pas à lui résister pour en faire un jeu. L'instant suivant Jared me retourne sur le dos. Je lui lance un regard étonné.
— Tu t'es bien amusé, maintenant c'est mon tour.
— Mais tu ne...
— Tout va bien, je me sens bien auprès de toi. Me coupe-t-il alors que je me soucis de son état.
Bon ok ! Il est un peu tard pour ça mais bon...
Les lèvres pulpeuses de Jared explorent mon corps de la même façon que je l'ai fait il y a quelques heures avec le sien. Sa langue laisse sur ma peau un sillon de lave qui alimente mon feu intérieur. La pointe humide de celle-ci joue avec mon nombril et ses petits coups improvisés avec sa langue m’inspirent d'autre mouvement que j'aimerais partager à nouveau avec lui.
Il remonte son visage vers le mien et nous échangeons un nouveau baiser langoureux. Puis il redescend sa tête au-dessus de mon téton gauche alors que je gémis sur le fait qu'il ai si vite mit fin à notre baiser. Jared me mordille le téton gauche en même temps qu'il tire et pince le droit, puis il inverse sa main et ses dents. Ce mélange de plaisirs et de douleurs m'excitent de plus en plus et je sens ma verge prendre du volume.
Jared bien conscient de mon état, joue là-dessus et alors que je lui demande d'arrêter de me torturer ainsi, il me répond que ce n'est qu'un début avant d'encore une fois se jeter sur mes lèvres. Ses magnifiques yeux olive accroche les miens et désormais je me le quitte plus des yeux lorsque je le vois descendre plus bas que mon ventre.
Arrivé à mon bas ventre il recule son menton de façon à ce que son début de barbe vienne frôler le bout de mon sexe qui à présent se dresse fièrement. Mon gémissement est étouffé avant même que je ne puisse l'émettre car tout d'un coup ma respiration se bloque. Sans m'y attendre –tout de suite du moins– Jared prend le bout de mon sexe en bouche et se met à le sucer à la façon d'une friandise. Il prend ma queue de plus en plus profondément à mesure que ses baisers se font dévorants. Un poids nait dans mon ventre. Sa langue s'enroule autour de mon sexe et il passe et repasse sa langue sur la veine de mon membre. Je le supplie de m'achever et il en rit ce qui me provoque une agréable vibration le long de mon sexe jusqu'à mes reins. Ses mains ne sont pas inactives : il me malaxe les bourses dans ses paumes chaudes et s'amusent à les presser en elles pour me mettre au supplice. Je gémis plus que je ne pourrais l'admettre alors qu'il fait glisser ses mains vers mon postérieur et commence à le pétrir avec rigueur.
Pendant ce temps la pression dans mon ventre monte en moi et il augmente son mouvement de succion autour de mon membre tendu. Il accélère au point où je suis obligé de lâcher à un moment donné et ne sachant pas où me retenir de mes mains je me mets à serrer les draps de chaque côté du lit. Je crie mon plaisir à qui veut l'entendre et surtout à mon amant. Jared ne se retire pas et mon regard fiévreux face à son regard de prédateur semble augmenter son désir. Il dégluti et cela m’excite davantage alors qu'il continu après mon relâchement à lécher et à nettoyer de sa salive mon membre rassasié.
Je vois des étoiles, littéralement, et ma respiration est haletante mais Jared n'en a pas fini avec moi, il joue toujours de ses grandes mains qui épousent parfaitement mes fesses. Bientôt sa langue qui semble en avoir fini avec mon sexe se dirige vers mes testicules. Jared gourmand en gobe un et frotte sa joue légèrement abrasive sur l'autre. Déjà je sens mon membre revenir à la vie. Il fait subir ces deux traitements à chacune de mes bourses et continu ensuite sa descente.
Jusque-là nos regards ne se sont toujours pas séparés. Je frémis d’une douleur légère lorsqu'il lèche subitement mon anneau de chaire.
— Tu as été trop gourmand tout à l'heure. S'amuse-t-il à me faire remarquer à nouveau en évoquant mon empressement.
— Parle pour toi !
Il me répond en lâchant un rire grave et sa langue revient sur mon anneau serré.
La pointe humide pousse sur celui-ci comme précédemment avec mon nombril.
— Jared... Oh merde !
Sa langue lèche littéralement mon entrée et avant que je ne puisse lui demander quoi que ce soit, il plonge l'un de ses doigts en moi. Mon excitation est telle que je sens à peine mon corps résisté à cette intrusion. Jared conscient de cela pousse un second doigt en moi. Il effectue  des mouvements rotatifs pour me préparer et lorsque mes gémissements légers de souffrance laissent place à ceux du plaisir il se met à bouger ses doigts en ciseaux avant d'en placer un troisième. Pas le choix, la taille de son sexe gonflé de désir nécessite une préparation essentielle. Malgré ce qui s'est passé il y a quelques heures...
Je lâche un cri de surprise lorsque l'un de ses doigts touche ma prostate. Je me sens près à le recevoir et je l'en informe sans retenu. Satisfait il me sourit d'un air de conquérant et remonte sur moi. Jared place ses cuisses autour de mes hanches, élève un peu celles-ci et pose un coussin –attrapé rapidement– sous mes reins, puis il colle nos deux sexes en érection l'un contre l'autre. Il profite de sa salive restée sur mon membre ainsi que de quelques gouttes libérées par le sien pour lubrifier son sexe. Nous échangeons un autre baiser plein de promesses et alors que sa langue s'enroule autour de la mienne et pousse celle-ci, il s'enfonce le plus doucement possible le bout de son sexe en moi.
Mon anneau préparé résiste un peu mais s'ouvre à son membre chaud. Je lui mords la langue et la suce au moment où il interrompt un instant notre baiser pour se concentrer sur nos bas-ventres. Je frissonne sous sa pression de son sexe, nos peaux sont couvertes de perles de sueur. Jared lâche mes fesses rougies de passion et agrippe mes cuisses et s'enfonce un peu plus en moi.
Je tente de me détendre le plus possible alors qu'il fait glisser ses paumes chaudes sous mes genoux et les places sur ses épaules. J'en profite pour l'agripper fortement au biceps, mes ongles rentrant dans sa peau brûlante. Nos torses se touchent presque et je lui lèche le pectoral gauche en redressant la tête de façon à l'encourager –étant donné que je suis incapable d'en placer une, sans gémir encore et encore son nom. Je croise mes jambes derrière sa tête alors qu'il finit de me remplir complément.
Nous profitons un court moment de cette quiétude et de ce silence qui nous entoure. Jared commence alors à se mouvoir et rapidement son rythme de coup de rein s'accélère et nos hanches s'accordent dans un ballet sensuel, emporté par le bruit de nos respirations rauques.
Dans la chambre nous entendons que le bruit de nos chaires qui s'offre l'une à l'autre et nos râles de plaisirs qui augmentent en volume à mesure que nous nous approchons de l'orgasme.
J'implore presque Jared à présent, son visage montre à quel point il se maitrise pour faire durer notre plaisir commun. Il me sert contre lui, m'embrasse et son rythme perd de sa soutenance. Une de ses mains vient doucement presser mon sexe engorgé de désir et c'est à ce moment que mon orgasme m'emporte. La passion me fait sienne et je sens mon anneau se resserrer autour du membre actif de mon amant, il me rejoint alors dans ma libération et nos cris étouffés par nos lèvres collés envahissent toute la chambre lorsqu'elles se séparent dans le feu de l'action.
Mes jambes glissent de chaque côté de Jared alors que je suis à bout de force. Ma position indécente plait à mon amant vu son expression et je me retiens de les ramener vers moi par gène. Jared se glisse délicatement hors de mon anneau chaud, m'arrachant un dernier gémissement de plaisir et vient s'installer sur mon corps épuisé.
Son poids est léger comparé à celui qui pesait jusque-là sur mon cœur.
Jared me tourne légèrement en ramenant mes deux jambes l'une sur l'autre et se place derrière moi en cuillère. Je me sens merveilleusement bien entre ses bras.
— Dors bien, reprends des forces. Tu en, aura besoin car ce n'était qu'un commencement... Me chuchote-t-il à l'oreille avant de me mordiller le lobe alors que la langueur soudaine de mon corps m'attire vers le sommeil.
Je lui réponds d'un sourire sans qu'il ne puisse néanmoins le voir, et lui susurre les trois mots libérateurs. Jared resserre son étreinte sur moi et me chuchote la même déclaration.
Et c'est ainsi que je m'endors, comblé par mon compagnon, nos deux cœurs si proches l'un de l'autre et battant à la même cadence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Sam 23 Aoû - 0:54

JARED

Je sens Greg s'endormir, sa respiration s'alourdir. Délicieusement alangui, j'attends le sommeil, en vain. Je ne cesse de me repasse en boucle les dernières paroles à propos de Thiernan.

Je serais toujours le premier homme que Grégory aura accepté malgré le refus de son loup. Maintenant que son animal t’est soumis, tu ne sauras jamais ce que c'est d'être choisi par l'homme et non par le métamorphe !

Je n'arrive pas à croire que Grégory ait pu coucher avec lui. Après tout, vu sa réputation sulfureuse... Je n'en serai pas étonné ! Surtout après notre dispute ce jour là. Demain sera un jour décisif. Je sens enfin le sommeil venir et je le laisse m'emporter, espérant que Thiernan ait faux. Ma petite voix me hurle contraire.

* * * * *

Je me réveille quelques heures plus tard, en sueur, angoissé, les bribes de mon cauchemar se dispersant tandis que je reprends pieds. Grégory est toujours contre moi. Dans son sommeil il s'est retourné et enroulé autour de mon corps comme une liane. Je sens ses lèvres déposer un doux baiser sur mon torse. Son geste me touche mais je me demande si il est vraiment sincère avec moi. Les paroles de Thiernan me reviennent encore comme une vieille rengaine. Je le sens émerger lentement en semant des baisers paresseux dans mon cou. Je frissonne mais il faut que je résiste. Il faut que les choses soient claires.

- Greghuuumpf

Il vient de me pincer un téton, tandis que sa bouche s'attaque à l'autre. Ma conscience se dissout à nouveau. J'ai du mal penser décidément. Je me laisse engourdir par le plaisir. Un coup frappé à la porte me remet dans la réalité et me fait grogner.

- QUOI ?

Grégory sursaute et me lance un regard interrogateur en entendant mon grondement. Un de mes bêtas rentre, la tête baissée, ses yeux apeurés rivé au sol.

- PARLE !
- Je...nous...nous....de-demandions c-ce que-qui nous attendait.
- VOUS M'AVEZ TRAHI !
- Nous-nous le savons Alpha... Et nous...
- IL SUFFIT ! Convoque la meute au point de rendez-vous. Vous aurez ma décision. Rappelez vous que je pourrai décider de tous vous mettre à mort ou vous renier...
Revenir en haut Aller en bas
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Sam 23 Aoû - 14:23

GRÉGORY

— Alpha... Pitié. Geint le métamorphe à l'entrée de la chambre.
Jared est hors de lui, il me repousse rudement pour se redresser avant de s'excuser auprès de moi pour son geste brutal. Auparavant allongé, je m'assis et couvre mon entre jambe avec les draps froissés pour le regarder s'avancer vers le loup terrifié qui s'est placé au centre de la chambre. Jared est aussi dénudé que moi mais il ne semble pas s'en soucier, son attention est seulement dirigée vers le loup à la tête toujours baissée. Celui-ci lui présente son coup pour montrer sa soumission à mon compagnon qui est à présent debout et le surplombe avec mépris.
— Finalement pourquoi attendre !? Tu es soit fous, soit suicidaire pour oser venir t'exprimer au nom des autres lâches qui m'ont trahi. Mais cela étant, tu sauras donc leur délivrer mon message.
— Pitié...
— Silence.
Lorsque Jared lance son ordre je sursaute de peur. Il me rassure d'un bref regard tandis que son timbre autoritaire fait plus de ravage du côté de l'autre loup. Il geint encore et des sillons coulent à présent sur ses joues. Il tremble littéralement de peur confronté à Jared écumant de rage.
— Pourquoi devrais-je me coltiner une meute remplie d'incapables et de traitres ?
— Mais...
— Je t'ai dit de te taire ! Lui crie Jared en levant la main.
Son revers puissant déséquilibre le loup qui en tombe à genou sous la puissance de son coup. Ses jambes tremblent davantage lorsqu'il parvient à se redresser et reprend sa pose, le visage vers le sol. Jared replace sa main le long du corps et reprend un visage stoïque. Seule une ride d'inquiétude reste sur son front.
Je sais de mon côté, en regardant simplement mon Alpha, qu'il est blessé d’avoir été trahi par les siens. Mais je vois aussi sa détermination à montrer à ce loup soumis à quel point lui et ses camarades ont eu tort de le trahir. La décision de Jared est prise à présent et la petite ride sur son front disparait alors qu'il tourne son visage vers le mien. Son discours semble destiné au loup immobile alors que ses yeux me disent qu’ils ne sont, en réalité, que pour moi.
— Je renonce à mon devoir d'Alpha...
Le loup tombe à genou et hésite à lui agripper les jambes pour le supplier.
"... J'ai renoncé il y a cela des années à retenir mon destiné pour pouvoir entièrement me dédier à notre meute et à la sécurité des miens. Jamais plus cela n'arrivera !
Sa dernière phrase sonne comme une promesse alors que nous sommes reliés, l'un et l'autre, par nos regards.
Après un léger sourire à mon attention, Jared se tourne à nouveau vers le loup qui ne cesse de pleurer et grimacer de douleur. Il y a une semaine ou plus... J'ignore combien de temps en fait, n'ayant plus de notion des heures passées depuis mon enlèvement. J'aurais presque eut pitié de ce loup si démuni et aux abois, mais après ces quelques jours écoulés je le trouve simplement pathétique –alors que moi-même j'ai agi de la même façon face à Thiernan.
Ce qui me réconforte dans ce sentiment de honte, c'est que je suppliais alors pour la vie de Jared et non la mienne, comme c'est le cas ici de ce loup.
— Alpha ne nous abandonnez pas !
— Pourquoi ne le ferais-je pas ? Un prêté pour un rendu ne dit-on pas ? J'ai sacrifié mon cœur pour vous ! Et tout cela pour quoi ? Pour que ma confiance soit détruite par les manigances rusées d'un Bêta !? N'y en a-t-il pas eut un seul d'entre vous qui n'ait pas cru que je les abandonnais lorsque je suis parti retrouvé mon destiné ?
— Mais...
— Aucun ! Et cela n'a pas été soudain ! Vous avez progressivement rallié d'autre loups à votre traitrise, sinon je n'aurais pas perdu mes forces aussi brusquement il y a quelques jours lorsque Thiernan à prit de manière officielle votre commandement ! Malheureusement pour vous j'avais déjà retrouvé mon destiné et il me donnait plus de forces que vous tous réunis ! Si vos manigances avaient été moins discrètes j'aurais agi dès le début et vous seriez déjà tous mort depuis longtemps !
Le loup implorant n'est plus qu'un amas tremblant aux pieds de mon compagnon, sa tête se frotte aux pieds de Jared qui le pousse sans ménagements.
— Qu'allez-vous faire de nous ? Demande-t-il apeuré.
— De vous ? Rien, absolument rien. Je te l'ai dit, je renonce à mon pouvoir sur la meute, du moins ce que Thiernan m'en a laissé. Je ne vais pas perdre mon temps à vous poursuivre et tous vous tuer les uns après les autres. Cela sera plus jouissif de vous voir survivre sans Alpha ! Personne ne voudra récupérer une meute remplie de traitres comme vous et vous n'aurez d'autre choix que de vous disloquer et de vous soumettre aux loups des autres meutes. Vous ne serez rien d'autre que les jouets de ceux contre qui je vous ai si longtemps protéger alors que j'étais votre chef !
Le loup à terre à le regard perdu et il se met à me regarder. Ne pas baisser les yeux est difficile mais je tiens le coup et ignore ses vaines supplications. Il accepte sa défaite et ses yeux se remettent encore une fois à regarder le sol. Quant à moi je me concentre de nouveau sur mon compagnon.
Jared bombe le torse et inspire longuement avant de donner le coup de grâce au loup défait.
" Tu es à présent sans meute et un loup inférieur. Part vite si tu ne veux pas que je t'égorge pour avoir osé poser les yeux et parlé à mon destiné sans y avoir été invité.
La menace est claire et le loup dans un dernier sursaut de lâcheté se met rapidement en fuite. Dans le couloir d'autres pas se font entendre, je n'ai pas senti leur présence derrière la porte pendant tout ce temps.
Jared soupire tandis que je me lève et me place derrière lui pour le prendre dans mes bras et le serrer fortement. Ses bras s'accrochent aux miens et je le sens sangloter. Il pleure aussi silencieusement qu'il le peut la perte de sa meute et nous restons là, à attendre que ce flot de chagrin se tarisse, décidés à rester accrochés l'un à l'autre tant que cela nous est possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Lilith

avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 23
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Dim 24 Aoû - 0:04

(Parce que Gagaelle ne poste jamais 2 fois de suite et qu'elle a déjà une idée pour la suite )


Laissons là nos amoureux et allons retrouver notre succube préférée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Dim 24 Aoû - 0:07

(MDR, merci Lilith ! Enfin... je crois.)

ANNA

Mes pieds sont en compote à force de porter mes chaussures à talons hauts lorsque je suis de retour au club. Les deux seules choses qui me retiennent de les retirer c'est l'état de la piste de danse ainsi que la possibilité de me faire écraser mes si jolis petits orteils vernis par ses occupants.
Mais c'est en descendant les escaliers pour rejoindre les chambres privées au sous-sol que je me dis qu'un massage de la part de mon petit faë ne serait pas de refus. Vu comme il est doué de ses mains, nul doute qu'il saura y faire.
Bientôt arrivée au palier j'entends des cris filtrer de plusieurs chambres qui se mêlent à la musique du rez-de-chaussée que je viens de traverser. Leurs volumes augmentent et la musique disparait une fois que j'arrive au sous-sol. Les hurlements de plaisirs, les cris de douleurs et de passion évoquent le plaisir charnel aux travers des portes closes.
Les pans de portes ne retiennent ni tous les bruits, ni toute l’énergie sexuelle que libèrent les occupants des pièces et cela m'attire en tant que succube.
Ainsi, je ne peux m’empêcher en passant devant ces portes d'y passer doucement ma paume dessus pour m'imprégner de leur surplus libéré. Ces infimes énergies finissent de remonter la mienne, qui a un peu baissée depuis mon départ du club. Dès lors je sens que mon faë et moi allons pouvoir tenir un bon moment avant que je ne doive refaire le plein, plus encore si mon pote le barman l'a nourrit comme prévu.
Les cris de jouissances m'excitent de plus en plus mais alors que je progresse dans le couloir pour rejoindre mon amant, certains cris plus puissants que d'autre me font m'arrêter. Il ne s'agit pas de hurlements de plaisir ou de douleur, mais de frayeur et j'ai peur d'en reconnaitre le propriétaire.
Je retire prestement mes chaussures et alors que je les ai prises en mains –bah oui vu leur prix, même si Belzébuth en personne... enfin bref ! Je cours vers la chambre où j'ai laissé Kynan pour voir que l'ampoule rouge au-dessus de la porte est éteinte. Merde. J'ouvre la porte avec fracas et me fige devant le spectacle.
Kynan malgré ses poignets menottés à réussit à se recroqueviller sur les oreillers pour espérer s'éloigner le plus possible de l'homme qui se tient au bout du lit et le regarde avec envie. L'homme en question porte un masque en latex et une combinaison assortie avec une queue et des oreilles. Quelques zones de chaires dépassent de sa tenue comme ses fesses ou son sexe qui se tient prêt à conquérir le corps de mon brave petit faë.
L'homme commence à avancer sur le lit et s’apprête à approcher Kynan à quatre pattes. Mon faë par volonté de le repousser tente de lui donner plusieurs coups de pieds, mais à chaque fois qu'il touche l'homme à quatre pattes celui-ci grogne, et pas de douleur, du moins pas seulement.
Voyant que ses coups ne portent pas plus que cela, Kynan se redresse tant bien que mal et se met accroupi sur les oreillers, mais ce faisant il offre une vue plus qu’alléchante à l'homme devant lui.
— Tu sais tenter ton prochain toi...
— Noooon, non, non ! Ce n'est pas ce que vous croyez ! Je ne suis pas une offrande sexuelle !!!
— Si. Et tu es un petit jouet que l'on a attaché pour jouer avec. Ça tombe bien, j'ai envie de m'amuser avec toi.
— Pas du tout ! Allez jouer ailleurs ! Je ne suis le jouet de personne ! Vocifère mon faë à la fois choqué et effrayé devant la volonté vorace de l'homme qui l'approche.
— Si tu es le mien.
Kynan et son prétendant remarque ma présence lorsque je revendique ma propriété.
— Annaaaaa ! Dis à ce mec de reculer ! Je n’arrête pas de lui dire que l'ampoule dehors devrait être allumée !
— Tu ne veux pas jouer ?, minaude l'homme en combinaison à mon faë soulagé de me voir. Tu préfères les plans à trois ?, Ajoute-t-il. À moins qu'elle ne soit là que pour le spectacle...
— S'il doit jouer ce sera avec moi. Va voir ailleurs chéri, le show est fini. Il m'est réservé celui-là et je ne suis pas d'humeur partageuse aujourd'hui.
— Je suis arrivé avant toi succube ! Ose me répondre l'homme.
— Rêve ! Ce faë est mien alors tu dégages.
L'homme se redresse et vient se poser devant moi, sa haute stature et ma petite taille font que l'écart est important. Mais un échange de regard suffit pour qu'il comprenne son erreur. Il est un démon inférieur comparé à moi. Il soupire de résignation et s’apprête à partir. J'en profite pour lui demander de prévenir le barman que l'ampoule rouge est cassée, puis il part après m'avoir fait un bref salut et souhaité bonne chance à Kynan.
Je me retourne vers le lit et Kynan se détend enfin, toujours en position accroupi il relâche ses cuisses qui restent écartées après ce mouvement. Alors que je viens prendre la place au pied du lit de l'homme en tenue de latex, je tombe devant le spectacle qui mettait tant en appétit mon semblable.
— Il ne faut pas s'étonner que les démons te tournent autour si tu leurs offres toujours les choses de ce point de vue, lui dis-je taquine. Il ne te laissait pas indifférent à ce que je vois, veux-tu que je le rappelle ?
— Sûrement pas ! Il a fait brûler une sorte d'encens et ensuite j'ai commencé à... à...
— À bander. Dis-le franchement !
— Oui voilà. Mais il ne m'excitait pas du tout dans sa tenue de catman !
— Parce que sans ça aurait été le cas ?, ris-je. Il avait de belles formes en effet, soit dit en passant. Mais pour ce qui est de ta réaction, ne t'en formalise pas trop, c'est une simple réaction face à un encens spécial. On en a pas mal ici, c'est pour détendre les muscles avant une séance de sexe violente, lui dis-je en montant sur le lit et en marchant vers lui telle une féline en chasse.
Kynan dégluti et je m'esclaffe devant sa tête. Il semble vexé mais aussi intrigué par mon décolté sur lequel il a une vue imprenable vue ma position.
— Mais bon puisque tu es déjà prêt !
Il sort de sa rêverie et donc de mon balconnet.
— Prêt pour quoi fai... ?
Je ne lui laisse pas le temps de répondre et lui saute littéralement dessus. Je n'ai pas envie de parler davantage et il le comprend vite en m'agrippant aux hanches.
Avant que notre baiser nous portent plus loin dans la nuit et pourquoi pas le jour, j'ai une pensée fugace pour Grégory et je me demande comme il gère sa situation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
HDM61

avatar

Féminin Messages : 351
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 56

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Dim 24 Aoû - 17:53

Elle est vraiment bien votre histoire les filles ! J'ai hâte d'avoir la suite.
Bravo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Dim 24 Aoû - 18:27

{Gaga tu t'es gavée Very Happy}

GREGORY

Jared est blotti dans mes bras. Il n'en a pas bougé depuis que ce loup est venu d'implorer sa clémence. Son chagrin m'étouffe. Je me rappelle que la direction de sa meute a été un sujet abordé lors de cette fameuse et monumentale dispute où je suis parti en claquant la porte. Besoin de réfléchir.... Je ne suis jamais revenu, ma route a croisé celle de Thiernan. Je ne laisse pas les souvenirs me submerger. Ce n'est pas le moment. Mon Alpha a besoin de moi. Je nous dirige vers le lit, et doucement je manoeuvre pour pour qu'on s'assoit sur le lit.

il soupire de lassitude.

- Tu es sûr de ta décision Jared ?
- Je t'ai fait une promesse il me semble, même si tu ne l'as pas cru à l'époque.
- Jared...
- Non écoute.
- STOP ! cette fois c'est toi qui va m'écouter ! J'ai bien vu ton regard tout à l'heure quand tu voulais me parler. Alors, voilà je sais pas ce que Thiernan a pu te dire comme saloperie...
- Thiernan m'a dit en gros que je ne saurai jamais ce que ça ferait d'avoir été choisi par l'homme et pas par le loup...

Le ton de Jared était amer. A ces mots, je sens la bile monter au fond de la gorge....
Revenir en haut Aller en bas
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Dim 24 Aoû - 23:04

{Oui en effet je me suis gavée, mais tant que je ne gave pas ceux et celles qui lisent tout va bien, hein ? Razz
J'écris des posts trop long parfois et je vais donc tâcher de les réduire...
Après celui-là ok ? tongue }
Je reste figé devant le regard de Jared. Comment pourrais-je réagir face à ses mots ? Comment voudrait-il que je réagisse ? A-t-il attendu qu'enfin j'accepte mes sentiments envers lui pour finalement les refuser ? Car oui, c'est bien ce qu'il fait, j'ignore s'il s'en rend compte mais il me rejette.
— Si tu n'avais pas liés nos loups ensemble tu te rendrais compte que... Commençais-je.
— Que quoi ? Que si je ne l'avais pas fait tu ne serais pas obligé d'être mon compagnon ? Que ce serait-il passé si je n'avais pas procédé ainsi ? Tu serais parti te jeter dans le lit du premier mec croisé sur ton chemin ? Comme tu as dû le faire avec Thiernan la première fois où je t'ai parler d'union ?
— Comment peux-tu... ?
— Oh arrête ! Tu ne trompes personne.
— ...
— En fait si, moi, tu me trompe !
Ses mots me blessent et plutôt que de lui montrer à quel point Jared me touche je laisse ma rancœur s'exprimer et enfin je laisse le passé se dévoiler.
— Comment aurais-je pu à l'époque choisir un homme qui se conduisait comme un parfait homme de Neandertal ? Tu m'as demandé l'union après une semaine de baise ! Tu étais un jeune Alpha pleins de responsabilité à l'époque ! Comment aurais-je pu te soutenir avec mon incapacité à être un vrai loup ? Tu vivais et tu vis toujours, davantage que moi, sous le joug de ton côté lycanthrope ! Tu es par conséquent incapable de te mettre à la place d'un autre qui lui ne sera jamais capable de comprendre ce que tu vis !
— Mais ton incapacité n'a rien à voi..., tente-t-il d'argumenter sans que je ne laisse faire.
— Alors oui je suis allé vers Thiernan ! Il ne me parlait pas de loup ou de "destiné" mais juste de moi ! Pas moi en tant que loup incapable de métamorphose, non, juste moi en tant qu'homme ! J'ai cru trouvé quelqu'un capable de comprendre qui j'étais vraiment et au final je l'ai bien regretté. Jamais je n'ai voulu coucher avec lui ! Jamais ! Je le voyais juste comme un ami et il a abusé de ma confiance !
— Je ne...
— LA FERME ! LA FERME ! Mes joues sont humides mais j'ignore mes larmes. Je n'en reparlerais plus jamais alors tâche d'écouter ! Tu dis que Thiernan a été accepté par l'homme que je suis et non mon loup ? Cela a été le cas pendant un bref moment mais si tu y songes réellement, ce n'est pas moi qui t'ai refusé en tant qu'homme, mais toi qui m'a rejeté.
— Non, je...
— Dès notre rencontre tu ne m'as vu que comme un compagnon, un destiné et rien de plus ! Tu voulais que je te suive au sein de ta meute et m'accomplisse en tant que métamorphe ! Je n'ai jamais voulu de cette vie et lorsque je suis parti j'ai longtemps espérer que tu le comprennes et me suives dans ma fuite. Ce n'est pas Thiernan qui m'a fait partir, mais toi et ton incapacité à m'accepter !
— Mais je t'accepte ! Regarde ! Tu t'es transformé pour moi et...
— Mais tu ne comprends rien ! Mon loup a soutenu le tien et forcé ma métamorphose ! Je ne suis toujours pas maitre de mes transformations et je ne le serais jamais ! J'ai toujours refusé de m'accorder avec mon loup pour justement n'être guidé que par mes choix personnels et non mes instincts de lycan contrairement à toi ! Laisse-moi te dire que Thiernan avait raison.
Jared semble sursauter comme si je venais de le gifler.
— Que veux-tu dire ?
— La première fois où j'ai vu Thiernan j'ai rencontré l'homme et non le Bêta, tandis que la première fois que je t'ai rencontré je n'ai vu que l'Alpha, mais pas Jared.
— Ce que tu dis n'a aucun sens !
— Tu ne sauras effectivement jamais capable de savoir ce que c'est d'être "choisi par l'homme et non le loup", dis-je en reprenant ses mots. Je ne suis pas un loup, et encore une fois, je ne le serais jamais. Tu attends plus que je ne peux te donner et au lieu de te satisfaire de cela, tu demandes l'impossible en évoquant les paroles d'un traitre mort. Tu le fais en face de celui qu'il a blessé il y a des années et qui est aussi celui qui a avoué t'aimer alors que tu le tenais dans tes bras pas plus tard que cette nuit ! Ce que je t'ai avoué alors que je pensais être accepté et en sécurité ne tient plus, sache-le. Reconstitues ta meute et va te chercher un vrai métamorphe digne de l'Alpha que tu es. En tant qu'Alpha il te sera facile de dresser ton loup à se lier à un autre. Moi je ne veux plus rien avoir à faire avec toi !
Le cœur en miette je pars en claquant la porte. J'ai les pensées floues et déjà les regrets tentent de m’assiéger. Mais je n'ai rien à regretter ! Jared a tout gâché en voulant rouvrir de vielles blessures. Il n'aura jamais confiance en moi, et comme je le craignais à l'époque, il n'aime encore aujourd'hui que mon aspect de lycanthrope. Je suis le seul fautif à ma douleur, le seul à avoir cru qu'il avait changé avec les années après qu'il m'ait serré dans ses bras, le seul de nous deux à être tombé amoureux de son amant en acceptant tout chez lui.

JARED

La porte claque et je reste de marbre.
Grégory ne sera jamais un véritable lycanthrope... Je le savais depuis longtemps mais je refusais de me l'avouer. Il aura fallu qu'il me libère tous ses mauvais souvenirs pour que j'ouvre enfin les yeux. Ai-je donc été aveugle tout ce temps ? Apparemment, mais aujourd'hui celui qui ne voit rien, c'est lui.
Je l'aime ce con ! Car oui c'est un vrai con ! Et s'il croit que je vais le laisser me filer entre les doigts –alors qu'il pense que je ne ressent rien pour l'homme qu'il est– il se goure ! J’ai mal choisis mes mots et lui est parti vite en conclusion !
Nous devons apprendre à nous connaitre l'un l'autre c'est évident pour pouvoir construire notre avenir, mais pourquoi l'amour doit-il être rationnel !?
Décidément rien n'est jamais tout blanc ou tout noir chez lui ! On pourrait croire que Grégory a une passion pour le gris ou les dégradés à force de tout compliquer ainsi !
Pour moi si on s'aime, alors on apprend à se connaitre et voilà ! Pour d'autre comme cela doit-être le cas de Greg, c'est : on se connait alors on peut apprendre à s'aimer. Pas question d'agir ainsi !
Je me lève et pars en courant à la suite de mon caractériel compagnon qui a su prendre de l'avance pendant que je végétais.


Dernière édition par Gagaelle le Lun 25 Aoû - 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Lun 25 Aoû - 0:24

{Je pense que tu gaves personnes ma belle bien au contraire. Vive le cadavre exquis}

GREGORY

J'ai mal. Mal quel abruti. Comment j'ai pu croire une seule seconde qu'il m'aimait ! Je continue de marcher, je ne sais même pas où je vais. Tout ce que je sais c'est que je veux être loin de lui. Les souvenirs de Thiernan m'assaillent de nouveau. Je tombe à genou, c'est trop. J'ai l'air misérable mais là tout de suite c'est le cadet de mes soucis.

- Tu sais, tu devrais l'oublier Greg. Si il est pas foutu de te voir tel que tu es, ça ne sert à rien de rester tu sais.
- Je suis son destiné ! ça me fait une belle jambe.
- Tu sais, tu es un mec vraiment sympa et sexy et...
- Euuuh, qu'est ce que t'es en train de me dire ?
- Tu me plais et si ce crétin d'Alpha n'est pas foutu de le voir...
- JE T'INTERDIS DE PARLER DE LUI COMME ÇA ! Gronde-je
- Hé ho tu t'emballes là !

Je n'arrête pas de gronder. je n'y arrive pas. Il vient de parler de mon compagnon. C'est un abruti mais il reste mon compagnon. Je vois l'attitude de Thiernan changer, se tendre. Je ne comprends pas pourquoi. Et avant que j'ai esquissé le moindre geste, il me décoche un uppercut qui me fait voir 36 chandelles. Alors que je suis sonné, je le sens m'attacher. La souffrance, et la honte m'assaillent de nouveau.


Je reprends conscience dans la forêt. Je suis recroquevillé, j'ai froid et je suis trempé à cause de la pluie. Génial. Il manquait plus que ça à ce palmarès... Je me relève et me dirige vers la ville, chez la seule personne en qui j'ai encore confiance...

* * * * * * * * *

JARED

Bon sang mais il est passé où se crétin ? Il est con quand il s'y met mais je l'aime. Et encore une fois, j'ai pas choisi la voie de la diplomatie. Bizarrement avec lui je n'arrive ni à être patient, ni à discuter. ça monte dans les tours direct. Impossible. J'ai qu'une obsession c'est de le chercher. Je commence à me diriger vers ma voiture lorsque je sens son parfum. Je remonte la piste. Son odeur devient plus forte mais toujours pas de trace de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Lun 25 Aoû - 14:20

{Ouf ! Merci Énora ! Bon là c'est long... Mais c'est parce que c'est un dialogue !}
Bordel de merde il pleut et pas moyen de suivre sa piste correctement avec ce torrent ! Je vais devoir faire appel à Kynan et ses précieux dons pour retrouver à nouveau Greg.
Je prends mon téléphone et compose son numéro.
— Oui ? Réponds une femme.
— Euh... Kynan ?
— Vous entendez bien que non, il est un peu vieux pour muer vous ne pensez pas ?
— Où est-il ? Je dois lui parler.
— Il est occupé... Votre voix me dit quelque chose. C'est l'Alpha c'est ça ?
— Qu... Anna ? Anna l'amie de Greg ?
— Bingo !
— Grégory est parti et je ne sais pas où il est. J'ai bien pensé à son appartement mais ce que j'ai senti de sa piste ne l'oriente pas vers chez lui...
— Évidement que non il ne va pas retourner là où on l'a enlevé, faut réfléchir deux secondes Alpha !
— Ouais, ouais. C'est bon. Où peut-il être alors ?
— S'il cherche à vous... non à te fuir et à être en sécurité il ira chez moi.
— Ok passe-moi l'adresse.
— Tu crois que je vais te refiler mon adresse comme ça pour aller emmerder mon ami ?
Là je m'énerve ! Je ne voulais parler qu'à Kynan moi ! Et cette abrutie de démone me fait perdre mon temps !
— Bon sang ! Tu es une succube ! La moitié de la ville doit la connaitre ton adresse !
— Et bien dans ce cas adresse-toi à cette moitié ducon ! Me lance-t-elle piquée au vif.
Légèrement choqué j'écoute la tonalité sonner à mon oreille. Cette garce m'a raccroché au nez ! Je rappelle, cette fois c'est le propriétaire du téléphone qui répond.
— Jared ?
— Ordonne-lui de me dire où elle habite !, j'ordonne à mon ami.
— Euh... Jared...
J'entends Anna parler en fond, je l'ai certainement vexée vu les mots doux qu'elle m'adresse en parlant non loin de mon interlocuteur.
Quelques bribes se font entendre : ...s'il veut tellement s'amuser à suivre les pistes comme un chien...s’oriente avec sa queue comme un radar...espèce de connard d'Alpha à la con...mériterait que je l’éviscère...
— Mais merde ! J'ai besoin de retrouver Greg au plus vite pour éviter qu'il me quitte à nouveau !
— Bon, attends je vais préparer un sortilège et...
Un bruit de téléphone qui tombe résonne à mon oreille et j’entends Kynan râler.
'' Aie ! Mais tu es folle ! Tu as bien failli me toucher avec ce fouet.
— Tu l'aurais bien cherché chéri.
J'entends que l'on ramasse le téléphone. C'est Anna et je grogne d'avance dans le cellulaire.
— Écoute le rottweiller... Oh ! Tu arrêtes de grogner ou je raccroche à nouveau !
Je retiens quelques mots bien senti et tente de me calmer sans y parvenir.
— Je t'écoute, parviens-je à dire avec retenu.
— Décidément, vous les loups êtes tous pareils.
— Greg n'est pas un loup...
— Enfin il le remarque !
— Je sais j’ai mis le temps à me l’avouer.
— Ouais, bon Greg n’est pas complétement un loup, c'est vrai. Prend donc cette généralité énoncée seulement pour ceux du même sexe que toi et par forcément tout les lycans. Les femmes ont tellement plus de classe que vous faut dire !
— C'est fini les louanges ?
— Jamais ! Bon voilà ce que je vais faire, tu vas rejoindre Kynan au club où tu as tracé Grégory et de mon côté je vais aller le chercher.
— Il ne te suivra pas, ce n'est pas dans sa nature d'obéir sans être contraint.
— Greg n'est pas suicidaire et il est mon ami, il n'aura pas le choix de me suivre s'il veut éviter les problèmes.
Je gronde cette fois-ci.
— Si tu lui fais le moindre mal...
— Oh ferme-là !
C'est ma journée faut croire !, me dis-je en entendant exactement ce que Greg m'a gueulé il y a peu.
'' Certes les plaisirs de la chaire sont ma spécialité, mais je n'ai pas l'intention de le saigner ! Je ne ferais jamais de mal à mon ami, ni à mon louveteau, bougre d'idiot !
Ce qu'elle me dit calme tout d'un coup ma colère.
— Tu... Tu... arrives à différencier Grégory de son loup ?
— Tu sais tu as de la chance d'être mignon et Alpha parce que si tu devais simplement compter sur ton intellect ou ton temps de réaction...
— C'est bon j'ai compris, je devrais arriver au club d'ici une heure et toi ?
— Je pars sur le champ, retrouve Kynan au sous-sol et tâche d'arrivé vite. Plus tu seras là tôt plus ton odeur se dissipera dans l'air et il me sera facile d'y conduire Greg, à moins qu'il ne vienne directement après que je l'aurais appelé.
— Merci... Je ne pensais pas que tu m'aiderais.
— Je ne t'aide pas, j'aide Greg et je cherche à comprendre tout ce qu'il se passe. Lorsque j'aurais le fin mot de tout cela, soit toi et Greg réglez vos problèmes et il est heureux, soit je t'éclate la tronche pour l'avoir fait souffrir.
Mon égo remonte à la surface alors que cette femme se permet de me menacer.
— Tu oses me menacer satanée démone ?
— Couché le cleps !
— Repasse-moi Kynan ! Espèce de...
Elle vient à nouveau de me raccrocher au nez, je rappelle une dernière fois.
— Passe-moi Kynan... S'il te plait.
Ces derniers mots m’arrachent la langue.
— Non il va être occupé pendant au moins vingt minutes là, j'ai un petit problème de dominance à régler avec lui. Profite-en pour te mettre en route et après notre entrevue entre moi et ce petit faë désobéissant –à qui j'avais dit de ne pas répondre– ensuite je partirais chercher Grégory. Bouge-toi le cul maintenant au lieu de rappeler à chaque fois que je te raccroche au nez espèce de con !
Le son de sa voix diminue et je l'entends baragouiner avant de finalement raccrocher, encore une fois des bribes m'arrivent : ...pas vrai, ça se dit être un compagnon et pas capable d'avoir le numéro de son mec ou d'en suivre sa piste...
J'étouffe un juron et range mon téléphone. Je n'ai même pas penser à noter son numéro alors que remarquait les appels d'Anna et prenait la peine de lui envoyer un sms au nom de Greg ! Quel idiot je fais ! Je retourne à ma voiture, il pleut toujours autant et le trajet risque d'être plus long que prévu, mais peu importe je serais au club lorsque Greg arrivera. À croire que je dois lui tendre un guet-apens à chaque fois que je veux le voir.


Dernière édition par Gagaelle le Mar 26 Aoû - 0:05, édité 2 fois (Raison : Deux reviews pour vous remercier de vos encouragements ^^ Merci les filles !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Luciale

avatar

Féminin Messages : 542
Date d'inscription : 06/05/2013
Age : 27
Localisation : Quelque part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Lun 25 Aoû - 19:21

Bon je vous coupe dans l'histoire mais c'est une situation de crise :

Gaga INTERDICTION de réduire la taille de tes posts !!!!!   Tu ne nous gaves pas du tout, au contraire on en veut plus !!!!!


Sinon juste pour vous dire que j'adore cette histoire !!! Merci le cadavre ! On veut la suite !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HDM61

avatar

Féminin Messages : 351
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 56

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Lun 25 Aoû - 21:17

Suis d'accord avec Luciale !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith

avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 23
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Lun 25 Aoû - 21:49

GREGORY

Me retrouvant face à une porte, je me demande comment j'ai bien pu arriver là. Comme dans un état second, je me vois sonner à la porte et n'obtenant aucune réponse, j'ouvre celle de derrière puisqu'Anna ne la ferme jamais - officiellement pour que ses amants puissent sortir discrètement sans déranger le prochain, même si je sais bien que c'est plutôt pour qu'ils puisse la rejoindre pendant son "sommeil"-. Une fois dans le salon, je parcours du regard cette pièce dans laquelle je suis venu tant de fois. À vrai dire je suis assez déçu de ne pas trouver Anna ici, tout comme quand j'ai vu qu’elle était introuvable en sortant de la chambre de Jared. J'ai vraiment besoin de parler à quelqu'un, même si à la réflexion Anna n'est peut-être pas la meilleure personne, elle me poserait surement des questions sur les événements de la journée ... voire même de la semaine. J'ai besoin d'une discussion avec quelqu'un, afin de tenir mon cerveau occupé, loin des idées qui reviennent sans cesse me hanter :

Une pièce sombre, où les volets laissent filtrer le jour, me permettant d’apercevoir Thiernan, enlevant sa chemise. Il s'approche de moi. Je ne peux m’empêcher de détailler son torse musclé. Il se rapproche encore, sa main remonte le long de ma ...

Non ! Je me retrouve au sol, le souffle court. Autour de moi le salon d'Anna, m'aide à me calmer. Je m'aperçois que je me suis effondré au coin du canapé dos à la porte cuisine. Tout ça appartient maintenant à mon passé. Afin d'éloigner ses souvenirs le plus loin possible, je tente de me concentrer sur l'intérieur d'Anna. Une pièce assez sobre, dans les tons beiges, blanc écrémé. Le milieu de la pièce est occupé par un canapé en cuir beige, trois places, assez grand pour accueillir les amants d'Anna et assez fort pour résister à leur fougue. Devant la table basse en verre reflète les lumières extérieurs, grâce au mur d'en face qu'Anna a fait fait transformer en baie vitrée, seulement coupé en son centre par une cheminée.

Je me relève tant bien que mal et m'approche d'un miroir fixé au-dessus de la cheminée. Il me renvoi, sans complaisance, une image blafarde de mon visage, avec les traits tirés et des yeux de fou. J'avais déjà vu cette image, le soir où après mettre enfuit de chez Thiernan. J'avais couru jusqu'à ce que mes jambes ne puissent plus me porter. Je refusais de m’arrêter tant qu'il n'y avait pas une assez grande distance entre moi et lui. Dans un premier temps j'avais pensé rejoindre ma meute, mais je refusais d'y retourner dans l'état dans lequel je me trouvais, de plus c'était surement le premier endroit où Thiernan viendrait me chercher. C'est donc ainsi que j'avais échouer dans un motel, en chemise déchirée. Une fois dans la chambre, je m'étais approché du miroir et j'y avais vu le même regard terrifié, et révulsé, cette même pâleur cadavérique que j'arborais à l'instant.

Encore une fois, mon subconscient a pris le contrôle de mes pensées. J'utilise donc toute ma concentration pour bannir ses souvenirs de mon esprit. J'essaye de retrouver mon souffle, en tentant de m'éloigner de ce reflet moribond, et je titube en rejoignant le canapé, que je me met à contourner pour rejoindre le bar d'Anna, placé derrière celui-ci. Mes déplacements hésitants renvoient sans cesse mon esprit à cette soirée maudite, où attaché, je voyais Thiernan venir vers moi. Le flot de souvenir que je tiens à distance depuis des années, me submerge à nouveau. Je m’effondre encore à côté du canapé. Mes poumons sont en feu. Chaque respiration m'arrache un gémissement et chaque souffle est plus court que le précédent. Je me recroqueville dans l'espoir de limiter la souffrance au plus profond de mes entrailles. Ma vue se trouble et rapidement le salon d'Anna laisse place au cabanon dans lequel Thiernan m'avait piégé, il y a de cela des années.
ANNA

Bien décidé à obtenir des réponses de mon louveteau chéri, sur sa situation amoureuse, et si possible quelques détails croustillants. Je me gare devant chez moi. Aucune lumière. D'un coup, je ne peux m’empêcher de me demander si je ne me suis pas trompée sur sa destination. Mais dans ce cas où serait-il ? Mais non, je me trompe jamais ! En plus mon petit loup est si prévisible et c'est pour ça que je l'aime tant. Attrapant mon trousseau de clé relié à ma clé de contact, je me dirige vers mon perron. J'ouvre ma porte, et jette un regard sur mon salon. Vide. Peut-être Gregory s'est-il réfugié dans ma chambre. Je dirige vers l'escalier quand une respiration saccadée m’arrête dans mon mouvement. Ce son semble venir de l'autre côté de mon canapé près de la porte de la cuisine. Il est presque inaudible, et ne peut en aucun cas venir de Gregory. Mais une inquiétude s'empare de mon être malgré moi et j'éprouve le désir de vérifier la source de ce son.

Ce qui envahit mon champ de vision, quand je contourne mon canapé, m’étreint le cœur. Gregory est en position fœtale, totalement recroquevillé. Il semble ne pas avoir conscience de son environnement. Son souffle est saccadé et ses mains agitées de spasme. Je m’assoie sur le bord du canapé, le pousse légérement du bout de ma chaussure et l'appelle doucement par son prénom. Non pas que je sois insensible, - même si j'hésite à me mettre à genoux sur mon parquet avec ma jupe et mes bas - mais je connais les réactions violentes que peu avoir mon ami au réveil. Faudrait-être complétement décélébré pour le réveiller, surtout quand il est dans cet état. Bon il ne réagit pas. Essayons une méthode un peu plus directe. Je le secoue, jusqu'à ce qu'enfin il prenne conscience de ma présence. Ah bah voila. Je lui ordonne de se calmer pendant que je l'aide à se relever. Je vais avoir une sérieuse discussion entre quatre yeux avec ce clébard d'Alpha. Non mais dans quel état il a mis mon louveteau ? Le traitement que je vais lui infliger va lui faire regretter celui qu'il a dû recevoir dans cette cave.

Je dépose Greg sur le canapé, et me détourne pour aller remplir deux verres. Je jette un regard inquiet sur Gregory et finalement entame la bouteille avant de remplir le premier verre. Il est pâle à faire peur à un fantôme, et ses yeux fixe le coin de la pièce comme si un sérial-killer si cachait. J'entend peu à peu son souffle se calmer, et quand je m'approche son attention se tourne vers moi. Quand sa respiration a retrouvé un rythme à peu prés régulier, je ne retiens pas plus longtemps ma colère contre l'Alpha.
- Qu'est ce que cet abruti a fait pour te mettre dans un tel état ? Qui est-il pour avoir une telle emprise sur toi ? Rassure-moi c'est pas ton compagnon, parce que j'ai prévu de le tuer.
Gregory me lance un regard où se mêle à la fois la terreur et l’incompréhension.
-Quoi tu veux que je répète ? Qu'est-ce que ce con d'Alpha, Jared, t'as fait ?

Il frémit à l'évocation de ce nom, qui semble un peu le ramener à la réalité. Le voyant toujours aussi muet, je me lance dans une attaque en règle contre Jared, dans laquelle je sous-entend entre autre que ce n'est pas avec sa queue qu'on dirige une meute.

Après avoir versé du whisky sec dans les verres, je relève la tête et vois Gregory me fixer.
- Ce n'est pas Jared, murmure-t-il. Thiernan, dit-il encore plus bas et prononçant ce nom avec dégout.

Je m'assois à côté de lui sur le canapé, et lui tend un des verres, maintenant que ces mains on arrêté de trembler, je tiens à ma fourrure de tigre blanc, quand même. Il semble en avoir besoin. C'est alors qu'il se lance dans un récit qui m'horrifie dès les premiers mots et qui me donne envie de laminer cet enfoiré de Thiernan. Bien qu'il soit mort je suis sure, encore plus que la dernière fois, qu'il n'a pas assez souffert.


Dernière édition par Lilith le Mar 26 Aoû - 1:22, édité 1 fois (Raison : Il y a que Gagaelle qui sait écrire Anna ... avec autant de cynisme. donc j'ai profité de son savoir-faire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Mar 26 Aoû - 15:04

GRÉGORY

Après une grande inspiration je commence mon récit :

Jared et moi venions encore une fois de nous disputer, et à bout, j’avais tenté de prendre un peu de recul face à toute cette histoire de compagnon. Ma meute était en effervescence face à mon affiliation avec un Alpha aussi puissant et moi complétement dépassé par celui-ci. Jared et sa meute devait rentrer chez eux dès le lendemain et mon amant d’une semaine comptait bien m’emmener avec lui.
La première dispute datait de la veille, après notre dernière nuit passée ensemble. Les autres suivirent. Nous tentions à chaque fois de mettre un terme à celles-ci lorsque les esprits commençaient à s’échauffer mais elles reprenaient de plus belle à chaque nouvelle tentative de Jared pour me « faire entendre raison ».
Il était tenace et moi aussi, ainsi comme je l’ai dit précédemment je ressenti le besoin de prendre du recul et j’ai donc commencé à marcher sans regarder vraiment où j’allais pour finalement me retrouver devant les cabanes réservées aux invités. Lorsque je m’en aperçu je voulu directement faire demi-tour mais on m’héla avant que je ne puisse faire un pas. Je restais sur place en attendant que la personne qui m’avait appelée me rejoigne.
J’accueillis Thiernan avec un sourire pincé. Avant que je ne rencontre Jared, Thiernan venait régulièrement au sein de ma meute pour effectuer des tâches propre à sa fonction de second de meute. En tant que Bêta d’un des Alpha les plus puissants du pays il devait se rendre dans diverses meutes pour y trouver des alliés capables de soutenir son Alpha et dans certains cas organiser sa visite. Ainsi, à mesure que Thiernan visitait notre meute nous avions sympathisés et je le considérais comme un ami sincère jusque-là. Il était le seul depuis longtemps à qui j’osais me confier, ce qui fait que lorsqu’il m’a vu peiner ce jour-là, je n’ai pas hésiter à lui parler.
Pendant notre discussion nous nous sommes éloignés des cabanes des invités, mais aussi celles de ma meute et nous devions nous trouver à quoi… Oui à peut-près cinq kilomètres des autres loups. Au bout d’un moment Thiernan et moi sommes arrivés devant un cabanon somme toute laissé à l’abandon par un ancien garde forestier et nous y sommes entrés pour discuter plus aisément.
Contrairement à ce que l’aspect extérieur de ce cabanon laissait pensé, l’intérieur semblait au contraire récemment remis au goût du jour. Je m’en étonnasse et Thierman m’avoua avoir tenté d’arrangé ce petit coin de tranquillité afin que nous puissions parler sans risques d’être interrompus.
Sur le moment je ne pensais pas au fait qu’il avait fallu qu’il prévoie mon retranchement en dehors des terres de ma meute –et loin de Jared– pour espérer me conduire ici. Je pensais simplement, sur le moment, qu’il s’était aménagé ce cabanon pour avoir un espace rien qu’à lui lors de ses visites officielles.
Tout s’était ensuite accélérer. Alors que Thiernan et moi parlions de l’arrivée de Jared en début de semaine et de mon attirance presque immédiate envers lui, il s’est tout de suite braqué. Lui que je connaissais attentif et à l’écoute s’est mis dans une colère si soudaine que j’ai commencé à le craindre. Il ne prenait plus en compte son rôle de Bêta et dénigrait ouvertement son Alpha.
Alors qu’il continuait de me persuader que jamais Jared ne me verrait comme je suis réellement, il avait tâché de se calmer. Mais lorsque je lui avais crié mon interdiction de parler de lui ainsi, son attitude avait encore une fois changée. Thiernan s’était alors tendu et m’avait frappé violemment au visage et je m’étais évanoui pour quelques temps plus tard, me retrouvé attaché par des cordes solides au sommier du seul lit que contenait ce cabanon.
Je criais alors à Thiernan de me détacher mais il refusait à chacun de mes essais et il ne cessait de répéter que sans l’arrivée de Jared il aurait davantage prit son temps pour me séduire, mais que dans l’urgence et l’attachement rapide de son Alpha, il devait accélérer les choses entre nous avant qu’il ne puisse plus m’approcher.


Au bout d’une heure, la folie du regard de Thiernan, ses paroles, ses gestes et son image ne cessent de me revenir comme d’horribles souvenirs aussi tangible que l'est le cuir sur lequel je suis assis pour évoquer mon passé. Mais je retiens mes larmes de honte et de faiblesse pour en raconter toute l’horreur à Anna.
J’ose un regard vers elle après avoir évoqué mon viol et fini de raconter mon récit. Ses yeux attristés me dégoutent de moi et je me lève rapidement du canapé pour fuir sa pitié. Dans mon élan j’en oublie le verre qu’Anna avait placé dans mes mains au début de mon histoire et renverse son contenu sur la fourrure du tigre blanc au sol.
Au début, la voix d’Anna est hésitante, mais elle décide de rester elle-même pour –à sa façon– me faire comprendre qu’elle n’a pas changé son regard me concernant. J’en éprouve du soulagement et arrive même à rire de sa réaction exagérée lorsqu’elle tente de m’engueuler.
— Tu sais combien va te coûter cette tâche mon petit louveteau chéri ? Tu crois que j’en ai beaucoup des ex volages capables de se métamorphoser en tigre blanc ? Greg ne rigole pas lorsque je te gronde !, me sermonne-t-elle en rigolant elle aussi et en me pointant du doigt. Sais-tu combien de temps j’ai dû le courser pour pouvoir m’en servir comme tapis de salon ?
— Moins qu’il t’en a fallu pour le dépecer ?
— Pas faux ! S’amuse-t-elle à me répondre après avoir fait mime de réfléchir à ma question.
— Tu ne changeras jamais Anna ! Je lui lance soudain hilare.
— Toi non plus Greg. Me sourit-elle. Toi non plus répète-t-elle en me prenant dans ses bras.
D’abord crispé je me laisse aller sur son épaule. Ce genre d’attendrissement n’est pas courant chez Anna, à moins qu’elle ne veuille plus qu’un simple câlin. Elle me chuchote à l’oreille de me laisser aller maintenant que tout est sorti, et elle le fait en me caressant les cheveux. Suivant son exemple je relâche tout. Tous mes ressentis partent dans mes larmes et alors que je ne m’y attendais pas, je me sens bien et à la fois soulagé d’avoir enfin pu me confier, du moins d’avoir partagé mon cauchemar avec mon amie. Je me repasse tout ce qui s’est passé depuis son arrivée et je me remets à rire au souvenir de sa fourrure tachée.
— Continues à te moquer de ma fourrure et je te promets que ce sera celle de ton Alpha qui la remplacera sous peu. Me taquine-t-elle en me donnant une légère tape sur le haut du crâne.
— J’aimerais bien voir ça succube, lance soudain Jared apparu dans l’entrebâillement de la porte d’entrée.
Derrière lui, ou plutôt à ses pieds je reconnais le faë. Kinen ? Kynan ? Un truc du genre, je ne sais plus. Mais en tout cas, il est trainé par Jared par le col de sa chemise et lance un regard gêné à Anna tout en levant ses mains au ciel, alors qu’elle le foudroie avec ses pupilles de démone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Mer 27 Aoû - 6:05

{Gaga et Liith vous vous êtes gavées les filles Smile Lilith n'hésite pas à écrire plus c'est un régal de te lire et Gaga ne diminue pas la taille de tes posts ils sont extras et tu gaves personne Smile }

JARED

J'y crois pas, il a fallu que j'use de mon pouvoir d'Alpha sur celui qui est un ami fidèle pour moi. Je tourne vraiment pas rond quand il s'agit de Greg... Je ne pouvais pas attendre. L'avoir vu pleurer dans les bras d'Anna m'a rendu fou de rage et de jalousie. Je ne peux rien maitriser quand il s'agit de lui. Et j'en ai assez de le retrouver dans les bras de cette démone. Ma fureur se calme en sentant le chagrin et quelque chose de plus obscure qui exsude de Greg. Mon loup geint, il ne supporte pas de le voir mal. Je l'observe. Il a les yeux hagards et rougis. Je veux le prendre dans mes bras mais il recule, la tête baissée vers le sol. Je fronce les sourcils. ça ne lui ressemble tellement pas. Il toujours en train de m'affronter, de me tenir tête, de claquer la porte mais là, il garde obstinément les yeux rivés au sol. Lorsqu'il les relève, ils reflètent un mélange de honte, de peur et peut être de résignation. J'avance et il recul. Son mouvement me transperce. Je comprends son rejet mais je ne m'explique pas la terreur que je vois briller dans ses yeux. Anna se positionne entre nous, mettant Greg à l'abri derriere son dos. Cette manoeuvre le fait sourire, un sourire fatigué, las.

- A nous deux Alpha de mes deux
- Pour toi c'est Alpha grogné-je
- Pour moi pour le moment t'es juste l'enfoiré de merde qui n'a pas été foutu de protéger son compagnon alors tu ferais mieux de te la fermer si tu ne veux pas te retrouver baisé et sucé jusqu'à la moelle. Et crois moi j'emploierai pas la méthode traditionnelle pour toi y aura un traitement de faveur avec beaucoup beaucoup beaucoup de douleur.
- Protégé de quoi ? J'ai toujours tout...
- La ferme ! il me semble que nous en avons déjà discuté tout à l'heure !

Je ravale un grognement, frustré. Je ne sais pas pourquoi elle a une dent après moi celle là mais je vais devoir montrer patte blanche... Et si il y a bien une chose que j'ai toujours refusé, c'est de me soumettre. Alors j'essaie un autre angle d'attaque. Je me déplace en regardant la démone dans les yeux, et je m'assoie confortablement dans un des fauteuils.

- Je ne bougerai pas de là tant que vous ne m'aurez pas écouté.
- Oui tu es assez prétentieux pour croire qu'on ne va pas te foutre dehors manu-militari !
- Est qu'au moins j'ai le droit de savoir ce qui se passe ou on va faire mon procès direct ?
- Je devrai récupérer ta peau pour avoir foutu ton bêta dans les pattes de mon louveteau !
- Qu'est ce que Thiernan a à faire là dedans.
- NE PRONONCE PLUS JAMAIS CE NOM LÀ !!!!!

Le grondement féroce de Greg me cloue sur place. Ses yeux sont ceux de son loup. Il a l'air de perdre pied. Je vois Anna se mettre derrière lui et lui enserrer la taille pour le retenir et le calmer. J'entends des bribes de phrase qu'elle lui susurre à l'oreille. Mort....Thiernan...mal... toujours là pour toi. Je vois Greg commencer à trembler de nouveau. Mon loup geint à nouveau face à la détresse de son âme soeur. Je me lève et il recule à nouveau. Terrorisé. Je repense aux dernières paroles de Thiernan, je l'assemble à l'image décomposée de mon compagnon et le puzzle se forme. Un étau me compresse, j'ai du mal à respirer. J'ai mal interprété les réactions de Greg. Ce salopard l'a voulu contre sa volonté.

Je suis toujours debout, et je fais la seule chose qui me vienne à l'esprit : m'agenouiller. Je me sens vide, inutile, battu. Mon égoïsme m'a aveuglé au point de ne pas voir le mal être de mon compagnon. Au point de l'avoir accusé de trahison alors qu'il se livrait enfin à moi. Quel con je fais...

- Je suis désolé Grégory, depuis que je te connais je fais erreur, sur erreur, sur erreur à commencer par te considérer par te considérer comme un loup à part entière. Anna m'a fait prendre conscience que il y avait le loup mais il y avait toi. J'ai voulu voir que le loup alors qu'à la vérité, c'est de vous deux que je suis tombé amoureux. Mais toutes ces conneries d'Alpha comme tu le dis si bien me sont montées à la tête.

Je lui dis tout ce que j'ai sur le coeur, à quel point il m'a manqué au cours de ces 5 dernières années, l'amour que je lui porte, je me mets à nu comme jamais. Il peut me tuer, ça m'est égal, plus rien ne me retient. Et je reste là à genou, délibérément en posture de soumission.

* * * * * * * * *

GREGORY

Lorsque je vois Jared à genoux, je suis soufflé, je me demande si c'est pas encore une manoeuvre pour me remettre dans son lit une fois de plus. Avant de me rappeler que quelques heures plus tôt, il a renoncé à se meute pour moi. Comment a-t-on pu en arriver là ? Comment on fait pour exploser de la sorte à chaque fois ? Bonne question...

Sa voix est défaite, résignée. Il n'attend plus rien et est près à renoncer à tout. Je suis mal. Anna me serre un peu plus la taille et je croise son regard.

- Va le voir, je crois que là tu as fait mieux que moi tu l'a foutu à genoux sans rien faire alors tu risques rien. Et puis si il essaie je te rappelle que tu me dois un tapis.

Elle me fait un clin d'oeil et me pousse en avant. Je manque de m'étaler et me retrouve à genoux face à lui. Mais que faire ? je tends une main tremblante vers lui, et lui relève la tete. Je croise son regard où brille résignation et appréhension. Avant d'avoir compris ce que je faisais, je me jette dans ses bras. Il m'entoure et me prend dans son giron. Je me sens immédiatement mieux. Il me tient longtemps contre lui sans dire un mot. Les yeux d'Anna croisent les miens pour une question muette. Je lui fait un signe pour lui dire que ça ira. Elle tourne les talons et se dirige vers son jouet du moment apparemment. Je l'entends dire "à nous deux mon petit faë désobéissant. Tu vas voir ce qui arrive aux propriétés qui ne respectent pas scrupuleusement mes ordres". Je souris car je sais que la pire torture qu'elle lui infligera pour l'instant est de c'est de se repaitre de lui jusqu'à plus soif.

Jared enfoui sa tete dans mon cou, humant mon parfum. Je peux entendre son coeur dont la cadence se calme progressivement. Nous restons là, silencieusement, baigné dans la chaleur de l'autre. Je me laisse aller, le méchant est mort, je n'ai plus rien à craindre de pire que ça. Au bout d'un moment, je me rappelle qu'il a convoqué le conseil de meute.

- Jared ?
- Hummmmm ?
- Tu n'avais pas demandé la réunion de la meute ?

A cette question son corps se tend comme un arc et le mien aussi.

- Qu'ils aillent faire les putes dans les autres meutes !

J'entends la douleur dans sa voix et je sais que cette situation le fait souffrir affreusement. Et Jared sans sa meute, ce n'est plus tout à fait Jared.

- Tu sais, je ne crois pas que ce soit une bonne idée de les laisser tomber...
- Pourquoi  ? Ils m'ont trahi !
- Je sais, mais tu ne sais pas vivre comme un solitaire comme moi. Tu ne tiendras pas. En plus tu rumineras ta trahison. Je t'ai vu suffisamment dur pour....

En prononçant le début de ma phrase je m'arrête. Jared me regard goguenard une lueur grivoise dans les yeux.

- tu m'as vu dur ?
- Jared ce n'est pas le moment de te débiner avec un sous entendu foireux ou une dispute. Si soit-disant comme tu dis tu me vois tel que je suis, tu dois aussi accepter que j'ai mon mot à dire. Et ce, même quand mon compagnon est con comme un manche !

Jared referme sa bouche, choqué. Sa mine est impayable. Son regard se réchauffe.

- Compagnon ?
- Oui compagnon ! il me semblait avoir été clair tout à l'heure avant que tu redeviennes con comme d'hab ! Tu n'es pas seul à dire des conneries quand tu es énervé. Je ne le pensais pas....Enfin si, mais pas concernant notre... J'étais désorienté et...

Il ne m'écoute déjà plus me perdre dans mes explications et je le sens changer de posture pour me retrouver coincé dans ses bras à fixer sa bouche qui descend au ralenti pour rejoindre la mienne. Nous entamons une danse sensuelle avec nos langues qui se mêlent, tantôt taquine, tantôt tendre. Nous n'avons plus besoin de mots en cet instant. Nous nourrir l'un de l'autre suffit. Pour le reste, l'avenir nous dira ce qu'il en est...

* * * * * * * * * * * *


Dernière édition par Enora le Mer 27 Aoû - 22:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raven Eli

avatar

Féminin Messages : 362
Date d'inscription : 24/05/2014
Age : 27
Localisation : Quelque part dans le sud au soleil

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Mer 27 Aoû - 19:28

Rahhh non pas déjà la fin :'(
Oui je fais mon enquiquineuse mais bon sang les filles votre histoire est super!
Bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Eleacain.weebly.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Mer 27 Aoû - 19:39

Y a 2-3 trucs à modifier sur le dernier post mais y aura bientot un autre cadavre Smile
Revenir en haut Aller en bas
Luciale

avatar

Féminin Messages : 542
Date d'inscription : 06/05/2013
Age : 27
Localisation : Quelque part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Mer 27 Aoû - 19:58

Un épilogue !!! Un épilogue !!!!

Comment ça je suis gourmande ?!!!

Superbe histoire les filles merci !!! J'avais vraiment un manque de p'tis loups en M/M en ce moment c'était parfait ! MERCI MERCI !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith

avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 23
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Mer 27 Aoû - 22:16

Vous avez aimez cette histoire ? Vous voulez une suite ? Ou un épilogue ? Ou une autre histoire ?
Pourquoi ne pas l'écrire vous même !!! Sérieux rejoignez-nous. Participez ... C'est le principe même du cadavre ! Vous trouverez toujours un espace pour vous entre deux posts super long de Gagaelle et deux ou trois bug réseau d'Enora et mes phrases frustantes pour obligé Gagaelle a écrire la suite Very Happy
En plus c'est tout bénef pour vous puisque vous aurez la suite plus vite.

Alors n'ayez pas peur et rejoignez nous ...




Dernière édition par Lilith le Mer 27 Aoû - 22:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Mer 27 Aoû - 22:19

Merci pour les bug d'Enora.... :p Mais j'aurai pas mieux dit que Lilith venez débrider votre imagination avec nous !!!! Lancez vous ! Laissez l'écrivain qui est en vous s'exprimer Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Mer 27 Aoû - 22:41

2 mois plus tard…
Cela fait presque qu'un mois que j'ai réussir à m'ouvrir totalement à Jared et que je lui ai confié la raison complète de mes cauchemars, comme ce fut le cas un mois plus tôt avec Anna. Je ne pensais pas que cela serait possible, mais me confier ainsi à mon compagnon nous a permis d’être davantage rapprochés Jared et moi. Il a été patient et n’a rien voulu brusquer et cela a fait que mes sentiments pour lui sont devenus plus fort encore.

Je ne dirais pas que nous vivons la belle vie depuis que nous sommes ensemble, bien que notre quotidien y ressemble de temps à autre... Quand Jared veut bien se taire. Nous continuons de confronter régulièrement nos deux « caractères de cochons » –pour ne citer qu’Anna– et lorsque cela vire en dispute, la seule différence entre nos premières engueulades et celles d’à présent, c’est notre façon de nous réconcilier… sur l’oreiller. Qu’est-ce que ça peut faire si on se crie dessus pour savoir de qui, entre le chat ou la biscotte, tombera du côté du sol ? L’important c’est que l’on fait de notre mieux pour nous entendre et que l’on apprend ainsi à vivre ensemble dans mon petit appartement. Autant vous le dire, Jared et son gabarit de boxeur veulent au plus vite partir, mais pas sans m'avoir attaché au préalable et chargé sur son épaule. Non mais j'ai l'air d'un sac à patate !? Vraiment ?

Quant à Anna ma chère petite succube que j’adore, semble de son côté s’être casée ! Et oui ! Qui l’eut cru !? Bref tant que son faë continue d’avoir de bons résultats à ses évaluations sexuelles marathoniennes, je ne me fais pas trop de soucis pour eux... Enfin, pour elle.

Kynan est un mec sympa au final, mais j’aime de temps à autre l’appeler Colgate pour le provoquer –même si apparemment il est plus pour Signal– et inciter Anna à le punir de m’avoir menacé. C’est devenu un jeu pour moi. Kynan est selon Anna un faë à demi-métamorphe qui ne change pas de forme. Elle l’a presque regrettée lors de leur première nuit mais apparemment selon elle, il compense… Je ne veux rien savoir ! Sa magie fait croire aux autres métamorphes aux alentours qu’il est sous sa forme animale alors qu’en réalité il reste tel qu’il est, c’est donc pour ça que je ne l’ai jamais vu transformé mais ai néanmoins senti un animal me poursuivre dans mon appart’.

J’ai toujours mon soucis de transformation, mais si Kynan vit bien cette incapacité de métamorphose, pourquoi pas moi ? Allez Greg du courage ! Au final la vie continue et j’essaye d’évoluer avec elle, mon compagnon et mes amis me soutiennent à chaque instant. Et heureusement qu’ils sont là, parce que d’ici quelques semaines, trois pour être exact, je vais rencontrer les loups de la meute reformée de Jared. Il entend me présenter en tant que « compagnon officiel de l’Alpha et ami proche du nouveau Bêta d’origine faë ».
La belle vie quoi !... Mais pour combien de temps ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Jeu 28 Aoû - 1:36

QUE PENSEZ-VOUS DE CE CADAVRE ?

Envie d'une suite ? Des questions par rapport à l'histoire ?
Venez vous exprimer en suivant ce lien :
Nos histoires = Vos commentaires

Comme le dirait si bien Mix : À VOS CLAVIERS !
cheers

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Luciale

avatar

Féminin Messages : 542
Date d'inscription : 06/05/2013
Age : 27
Localisation : Quelque part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Jeu 28 Aoû - 19:59

Lilith et Enora, j'aimerais bien pouvoir participer à ce genre de récit, mais j'ai un manque d'imagination absolument pathologique Very Happy !!! C'est absolument dramatique et heureusement pour moi qu'il existe des auteurs pour me permettre de m'évader !!!
Putain de cerveau scientifique Very Happy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos talents = Une histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mix de Plaisirs :: Un brin de folie :: Jeux-
Sauter vers: