AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

  • *** Clic sur la couv pour voir son résumé !
  • *** Si le bruit du chat vous gêne, vous pouvez l'enlever
  • *** Un SP = Une chronique, contactez Mixjux
  • *** Page Facebook : Mix de Plaisirs
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Les Détectives T1 : Reste avec moi - S.E. Harmon
Aujourd'hui à 16:30 par CATHOUM

» [Jeu] Devinez qui je suis...
Aujourd'hui à 11:50 par barbara64

» Le dernier Héritier des Loups T3 - Nathdawn
Aujourd'hui à 8:02 par Mixjux

» Jäger- Amheliie & Maryrhage
Aujourd'hui à 7:58 par Mixjux

» Eddie, super-héros ? - Skylar Jaye
Aujourd'hui à 6:19 par barbara64

» Dark Skies - F.V. Estyer
Hier à 21:26 par barbara64

» Après la Fin - Alex Kidwell
Hier à 17:32 par breathag

» Ty & Zane T7 : Coups du sort en Louisiane - Abigail Roux
Hier à 14:54 par Mounettte

» Le Charme des Magpie - K.J. Charles
Dim 24 Sep - 18:51 par Missing52

» Les Nébuleux T1 : La cité d'agora - Rohan Lockhart & Lily Haime
Dim 24 Sep - 17:52 par Missing52

» Comment transformer "kindle" en "Epub" ?
Sam 23 Sep - 14:38 par Ozalide

» Trois Instants d'Eux - Mathias P.Sagan
Sam 23 Sep - 9:56 par Mixjux

» Coeur de Cible - de Thomas Andrew
Sam 23 Sep - 9:52 par Mixjux

» Une ombre dans la lumière - Avon Gale
Sam 23 Sep - 9:48 par Mixjux

» Le Ranch de la Vache Perdue T3 : Le fils de son père - Sue Brown
Sam 23 Sep - 9:43 par Mixjux

» Ces petites choses - Jay Northcote
Sam 23 Sep - 9:39 par Mixjux

» Sous les Masques - Isabel Lucia
Sam 23 Sep - 9:36 par Sully

» Obsédantes Frustrations - Elea Cain & Manhon Tutin
Ven 22 Sep - 22:08 par Mixjux

» Frissons d’hiver - Aria Grace
Ven 22 Sep - 11:25 par Mixjux

» Pour toujours T2 : Éternellement téméraire - Jeff Erno
Ven 22 Sep - 11:23 par Mixjux

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 112 le Jeu 23 Fév - 10:01

Partagez | 
 

 Vos talents = Une histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mixjux
Admin
avatar

Féminin Messages : 7869
Date d'inscription : 02/05/2013
Age : 30
Localisation : Ici... et ailleurs !

MessageSujet: Vos talents = Une histoire    Mer 30 Juil - 21:35

Oyé Oyé ! Voici ceux que l'on appel communément un "cadavre exquis" ! Mais on va faire ça à notre sauce !

En gros : Chacun écrit un petit paraphe de quelques lignes (selon votre imagination), le tout formant à la fin une histoire, plus ou moins courte, plus ou moins décalé, plus ou moins réaliste...

C'est bien sûr plus marrant à écrire et à lire quand c'est marrant ^^ Mais vous êtes libre de créer et au suivant de se brouiller pour suivre    

Le thème est bien sûr le M/M, de là vous partez où vous voulez et où vous mène les participants Wink

Quand vous sentez que ça s’essouffle, hop vous pouvez soit créer une situation pour la réanimer, soit commencer une autre histoire !

Bref auteur ou pas, tout le monde peut participer ! Et qui sait vous vous découvrirez peut être un âme d'écrivain Wink

Juste pour éviter que plusieurs personnes post en meme temps: avant que vous écriviez votre passage, postez "en trin d'écrire". Comme ça, celui ou celle qui arrive sait qu'il ne sert à rien qu'il écrive aussi... c'est clair ou pas ? Non parce que moi et moi-même nous nous comprenons très bien mais pas sûr que vous aussi lol

A vos clavier !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mixdeplaisirs.forumactif.org
Omega-x

avatar

Féminin Messages : 177
Date d'inscription : 06/05/2013
Age : 28

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Jeu 31 Juil - 13:25

Bon, je commence histoire de lancer le truc.



Le coffee shop est quasiment désert, bercé par une ambiance encore endormie comme cela arrive parfois aux petites heures du matin. Le café est brûlant et j’en profite pour réchauffer mes doigts engourdis en les pressant contre la tasse. Je jette un œil à l’heure, sept heures dix. J’aurais préféré être encore au lit à cette heure-ci et à voir la tête du serveur derrière le comptoir, il est du même avis. Je commence à me dire que je suis venu pour rien, quand soudain la porte s’ouvre sur un grincement amenant avec lui une bourrasque de vent. Je relève alors des yeux fatigués de ma tasse et me fige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://venyam.weebly.com
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Jeu 31 Juil - 15:21

Alors que je reste figé devant le spectacle que m'offre ma meilleure amie de si beau matin, le serveur se presse pour l’accueillir. On croirait qu'il s'est injecté trois cafetières d'un coup tant il semble électrisé par sa simple présence.
En même temps quel homme même encore dans le coltard ou pas ne pourrait succomber à une plante comme elle ? Sa chevelure brune coiffé en natte lui tombe jusqu'à la taille, ses yeux bleus azur, ses hautes pommettes ainsi que ses lèvres rouges pulpeuses attirent indéniablement la convoitise de tout les mecs qu'elle rencontre ! Son corps quant à lui fini d'attirer ces pauvres âmes dans sa toile.
Ce matin ses formes de déesse -ou plutôt de démone- sont emprisonnées dans un débardeur rouge à dos-nu et sa jupe noire fendue qu'elle affectionne tant. La chasse de cette nuit à du être bonne à en juger par le sourire étincelant qu'elle m’offre en m’apercevant enfin.
Son manteau plié sur le bras droit et son mini sac tenu dans son autre main, elle passe commande au serveur et vient me rejoindre. Ses bottes montantes claquent sur le carrelage du café avant qu'elle ne s'installe à ma table.
Je remarque le regard noir du serveur tandis qu'il rejoint son comptoir préparer la commande d'Anna. J'ai bien envie de lui dire de garder ses œillades jalouses pour un autre que moi étant donné que je ne suis pas de ce bord, mais son manque de courtoisie à mon égard me pousse à me taire et je préfère prendre des nouvelles de mon amie.
- Alors ? La chasse à été bonne ?
- Comme toujours !
- Vu ta tenue j'en conclue que tu rentres à peine et que tu y a passer la nuit ? Je n'en revient pas ! Une nuit blanche et pas une cerne ! Décidément vous avez gagner à la loterie de la génétique vous les succubes !
- Ne dis pas n'importe quoi, mes gênes n'y sont pour rien. Je sais gérer mon énergie et celle de mes partenaires, c'est tout. En attendant je crois avoir trouver ton âme sœur !
Je soupire dépité :
- Oh non pas encore !
- Si si ! Et je suis sûre qu'il va te plaire celui-là ! Il a un certain mordant et il est chaud comme la braise.
- Au secours... Aie ! Ne me tape pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Omega-x

avatar

Féminin Messages : 177
Date d'inscription : 06/05/2013
Age : 28

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Jeu 31 Juil - 15:52

Anna m’accorde une moue boudeuse. Elle sait que j’ai du mal à y résister, mais c’est au moins la dixième fois qu’elle me trouve « le mec parfait » et à chaque fois, ils ne sont même pas proche de ce que je cherche chez un homme, même si techniquement, je ne cherche rien. C’est elle qui s’est mis dans la tête qu’être seul est une maladie. Le serveur arrive, un sourire charmeur aux lèvres, il n’a plus rien du zombie endormi qui s’accordait si bien à mon humeur. Il dépose la commande d’Anna devant elle et me jette un regard qui me donne envie de montrer les crocs.
Anna me donne un coup de pied sous la table pour attirer mon attention et elle bat des paupières dans ma direction. Je soupire.
- Ok, dis m’en plus sur mon âme sœur, grogné-je sans conviction. Et pitié, que ce ne soit pas un de tes frères, les incubes, j’ai déjà donné et ils ne font que me fatiguer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://venyam.weebly.com
Yomika

avatar

Féminin Messages : 22
Date d'inscription : 30/06/2014

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Jeu 31 Juil - 19:18

Anna me regarde comme si je l’avais insulté. Je lève un sourcil pour l’inciter à parler, décidément il est bien trop tôt pour que  je fasse preuve de plus d’amabilité.
- Il a intérêt à être vraiment intéressant pour que tu m’aies obligé à me lever si tôt.
- Plus que ça, s’excite-t-elle.
Je n’aime pas quand elle fait ça, généralement ce n’est pas bon signe et ça me donne envie de fuir loin. Je regarde la porte avec envie et me demande s’il est encore possible que je m’éclipse discrètement pendant qu’elle fouille dans son sac.
Non ce n’est pas une bonne idée, ça la mettrait en colère et ça serait encore plus fatiguant. Je pose ma tête sur mes mains et attends avec fatalisme.
- Je l’ai trouvé, s’écrie-t-elle alors qu’elle sort avec une moue victorieuse un petit carnet. J’ai pris quelques notes.
- Sérieusement ?
- J’essaye d’être plus sélective, mais celui là c’est le bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Jeu 31 Juil - 19:23

- Le bon ? Rien que ça ? Encore un qui à réussit ton test du marathon sexuel ?
- Nan, il est à toi, chasse gardé. Et d’habitude tu ne te plains pas de mes lauréats.
- Ils me crèvent tous !
- C'est ça ! Comme si tu allais te plaindre d'une telle fatigue ! Me lance-t-elle de façon enjôleuse. Et ne crois pas que j'utilise le terme "âme sœur" à la légère ! Il ne s'agit pas là d'un plan cul... Quoi qu'il soit à croquer... Mais ce n'est pas là l'idée... Enfin si mais...
- Et si tu la faisais courte ? Lui demandais-je alors qu'elle fermait subitement son carnet pour me regarder dans les yeux. Et alors que son regard s'illuminait j'ajoutais : Il est à peine 7h30 ralenti sur les allusions graveleuses et les phrases ambiguës s'il te plait. Explique-toi, allez !
- Pfff  ! Décidément il te faut tirer un coup et vite pour te détendre. D'ailleurs en parlant de ça... Son regard dévia sur le serveur, puis en se léchant la lèvre inférieure elle lui fit un clin d’œil.
- Tu n'as pas assez profité de ta nuit ? Lançais-je taquin.
- Si ! Mais la journée ne fait que commencer. Bon tu es d'accord !?
- D'accord pour quoi ?
- Je prends ça pour un oui ! Rendez-vous ce soir à notre club, tu y verras certainement l'élu de ton cœur !
Sur ce, elle vida d'une traite son verre de jus d'orange, croqua goulument dans sa pomme rouge puis me baisa la joue bruyamment et partit sans ne m'avoir rien dis de cette "âme sœur". Ça valait bien le coup de chercher son carnet tient !
Selon elle : "Il a un certain mordant et il est chaud comme la braise." Ouais à part décrire un mec sexy qui est possiblement un vampire, un lycanthrope, un démon, un ange, un monstre, un humain... Argh ! J'étais bien avancé pour me tourmenter l'esprit toute la journée ! Elle ne perdait rien pour attendre ! Mais en attendant j'avais à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Jeu 31 Juil - 19:30

Je la regarde s'en aller et reporte mon attention sur ces quelques mots qui veulent tout dire ou rien dire. Bien malgré moi ma curiosité est piquée au vif.

Je me lève paie le serveur qui m'adresse un regard noir, je lui adresse mon plus beau sourire rien que pour l'énerver et je sors retrouver la fraicheur matinale.

Ce que m'a dit Anna me travaille et je le sens intérieurement. Je suis à la fois blasé de son acharnement à m'ôter la maladie appelée solitude ou célibat et excité par cette fameuse âme soeur



* * * * * * *

A l'heure dite, je franchis la porte du club, essayant de garder pour moi mon excitation. Les incubes c'est bien mignon mais c'est collant et très crevant. Surtout pour moi.... J'ai pas envie de tomber dans leur filet j'ai déjà donné. Je cherche Anna du regard, m'attendant à la trouver à sa place habituelle, mais non. Je parcours la salle des yeux et mon regard accroche un regard bleu ceruléen, irréel
Revenir en haut Aller en bas
Omega-x

avatar

Féminin Messages : 177
Date d'inscription : 06/05/2013
Age : 28

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Jeu 31 Juil - 20:40

Et pendant un moment, c’est tout ce que je vois. Ce bleu d’une intensité douloureuse qui semble me transpercer de part en part. Les autres danseurs du club ne sont plus que des fantômes insignifiants et fades. Seuls ces yeux existent réellement, ce bleu qui m’appelle comme le chant d’une sirène. Je ne reprends mon souffle que lorsqu’ils se détournent de moi et se posent sur une présence à mes côtés que je n’avais pas sentie jusque-là. Je sens alors le parfum d’Anna, entêtant et familier. Mais je ne la regarde pas, j’en profite pour voir l’homme auquel appartient ce regard en demandant d’une voix étouffée :
- C’est lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://venyam.weebly.com
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Jeu 31 Juil - 20:47

- Cela se pourrait bien, me chuchote-t-elle à l'oreille en m'enlaçant par derrière. Pourquoi ? Il te plaît ?
- Il a des yeux...
- Ne t'y attarde pas trop, il a tendance à envouter les gens avec. Lâche-t-elle durement. Regarde-le sous d'autres coutures et ensuite vient me rejoindre à notre table.
Elle retire ses mains baladeuses et s'en va. Quant à moi je suis ses conseils. Mon regard descend sur le corps délicieux qui se déhanche sur la piste. Son torse nu est comme décoré de paillettes que les lumières des stroboscopes font ressortir, son pantalon semble en cuir ou en latex et ne cache rien de sa virilité. Les femmes autour de lui dansent lascivement et le collent sans pudeur. Il ne m'est pas difficile de reconnaitre l'origine de leur espèce et cela me permet d'identifier celle de l'homme. Ainsi donc après cette découverte et plusieurs allez-retours visuels sur les parties découvertes de son corps, l'attrait que je lui porte semble diminuer. Son physique le rend tentant et il devient un potentiel coup d'un soir lorsqu'il me fait un clin d’œil, mais il ne m'attire pas suffisamment pour que j'en oublie Anna et ne la rejoigne pas.
Arrivé à notre table je la vois rires aux éclats et j'attends qu'elle se calme un peu.
- Arrête de te moquer sorcière. Lui dis-je en rigolant à mon tour.
Elle joue la mine outrée !
- Moi une sorcière ! Tout doux ! Je ne fais pas dans la magie, retourne voir ce faë si tu en veux ce soir.
Je m'assis à ses côtés et on commence notre exploration de la faune. Les corps se mêlent et se démêlent sur la piste, des coins sombres se voient remplis par deux ou trois personnes impatientes. D'autres encore s’exhibent entre les danseurs.
Nous croisons des regards lubriques, d'autres curieux. Pourtant il n'est pas rare de voir une succube en compagnie d'un métamorphe, le plus rare est de les voir inactifs et en particulier dans ce club pour les êtres surnaturels. Surtout si on connait Anna !
Mais bien que nous ne fassions que rire et nous moquer de quelques danseurs, ils continuent de nous regarder de temps à autre. Ils s'attendent à un spectacle qu'ils n'auront pas. Non pas qu'Anna soit contre l'exhibitionnisme avec un ou plusieurs de ses partenaires, mais ils auraient de quoi être déçus en voyant que dans nos ébats je ne me transforme pas. Ce ne serait pas un choix mais une impossibilité de ma part.
Et oui c'est moi Gregory ! Le seul métamorphe adulte célibataire à Manhattan incapable de se transformer à volonté en loup ! Mais la cause de cette incapacité serait trop longue à ruminer et déjà Anna commence à vouloir m'arracher le bras.
- Anna mon bras va virer violet...
- Tais-toi et laisse-le te trouver ! Admire son potentiel d'Alpha !
- ...
Mon cœur se fige et je ne pense qu'à une chose : fuir au plus vite.


Dernière édition par Gagaelle le Mar 5 Aoû - 22:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Jeu 31 Juil - 21:38

Dans quoi m'as-t-elle embarqué encore ? La dernière fois qu'elle m'a dit ça j'ai passé 3 jours prisonnier d'un donjon SM avec 3 démons. Non que j'ai quelque chose contre eux mais ils ont eu le malheur de vouloir utiliser de l'argent sur moi pour pimenter nos ébats. Sauf que je suis plus allergique que la moyenne à l'argent. J'ai failli y rester.

Je tente de me relever mais elle me tient encore le bras dans sa poigne de fer, implacable. Je suis dans l'expectative. Je n'ai qu'une envie sortir d'ici le plus vite possible. Quelque chose en moi s'agite. Je sens la panique monter à nouveau par vague. Jusqu'à ce que d'un seul coup tout disparaisse. Et je le vois Lui.
Revenir en haut Aller en bas
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Jeu 31 Juil - 22:09

Il a toujours ce même regard... Me dis-je avec nostalgie avant de rapidement me baisser pour éviter, à défaut qu'il ne me sente, ne me voit.
- Non non non ! Tout sauf cet Alpha ! Dis-je en voulant libérer mon bras. Anna cette histoire d'âme sœur c'était pour plaisanter ! Je n'ai pas envie de me caser at vitam æternam ! Je comptais juste trouver un partenaire pour quoi... une quinzaine d'années grand max !
- Calme toi Greg'. Rien ne t’empêche de t'amuser avec l'un des tiens. Et oui je savais que tu plaisantais pour cette histoire d'âme sœur mais...
Je la coupe prêt à crier :
- Alors pourquoi...? Je prends ma respiration pour me tempéré. Tu sais combien de temps vie un métamorphe lié ?! Un Alpha qui plus est !? Pas question que je passe un siècle et demi minimum accroché au même partenaire !
- Vous n'êtes pas encore lié que je ne le sache.
- Et ça n'arrivera pas !
- Qui sait ? Mais sans ce lien ça marchera peut-être un temps entre vous.
- Non ! Quand un Alpha rencontre son partenaire c'est pour la vie !
- Qui te dis que tu seras ce partenaire ? Amuse-toi ! Découvre d'autres êtres de ton espèce. Cet Alpha n'est peut-être pas prit et cherche lui aussi à s'amuser. Je sais que l'on dit que le monde est petit mais de là à croire que tu tomberais direct sur ton destiné !
- Bon sang, tu l'as rencontré où ?
- Ne me dis pas qu'il n'est pas mignon et ne correspond pas à ton genre ! Évite-t-elle de me répondre.
Je lui fais un regard noir et elle capitule, me voyant de plus en plus énervé.
" Ok je vois. Pour tout te dire, il te cherchait.
- M'en doute. Pourquoi lui avoir dit où j'étais ?
- Bah, il est venu me voir et m'a direct parlé de toi, en fait je pensais que tu le connaissais et j'espérais organiser une rencontre entre deux vieux amis restés longtemps séparés.
- Nous ne sommes pas amis, nous nous sommes croisés qu'une fois et c'est bien suffisant.
- J'ai fait une bêtise ?
Je me mets à grogner sans possibilité de me retenir et lui dit, pas le moins du monde attendri par sa mine désolée et malheureusement sincère :
- À TON AVIS !?
J'arrache mon bras à sa poigne et me met en route vers la sortie en prenant la peine de passer entre les danseurs pour m'imprégner de leurs odeurs de créatures en chaleurs pour plus facilement brouiller ma piste.


Dernière édition par Gagaelle le Mar 5 Aoû - 22:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Omega-x

avatar

Féminin Messages : 177
Date d'inscription : 06/05/2013
Age : 28

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Ven 1 Aoû - 13:10

Une fois au dehors, je n’ai plus qu’une idée en tête : fuir.
Me barrer d’ici le plus vite possible.
Je pensais être parvenu à laisser le passé derrière moi, mais il me rattrape vitesse grand V.
J’avance de quelques pas vers le bord du trottoir pour héler un taxi, quand un raclement de gorge me fait me détourner de mon objectif.
Le Fae, celui aux yeux bleus, son long corps callé contre le mur du club, un pied appuyé sur la surface et ses hanches en avant de manière obscène.

- Pas intéressé, craché-je entre mes dents serrées.

Oui, il est carrément bandant et non, je n’ai pas de temps à perdre avec lui.

- Gregory… chantonne-t-il et j’ai l’impression que des clochettes d’argent tintent autour de moi.

Je me tourne à nouveau dans sa direction, le souffle coupé. Tout ce que je vois sont ses yeux, lapis-lazuli. Je ne me souviens pas de la raison pour laquelle je voulais partir alors qu’il est là. J’approche de lui sans pouvoir me détacher de son regard. Mais dès que ma main entre en contact avec la peau nue de sa hanche et que j’attire son corps frêle contre moi, je sais que quelque chose ne va pas.
Une voix au fond de moi, me demande de fuir, même si le Fae ne fait que la contredire. Ses lèvres sont sur ma gorge et il se frotte à moi comme une chatte en chaleur mais je sens que je devrais partir.
Pourquoi ? J’étais désespéré de pouvoir m’éloigner en sortant du club. Pour aller où ? Pour m’éloigner de quoi ?
La voix se fait de plus en plus forte et je m’apprête à repousser le Fae pour penser clairement, quand un grondement me ramène à la raison.

- Greg…

Le mélange de son timbre qui semble ronronner mon nom tout en grognant devant la situation, me rappelle trop de choses et je frissonne.  Je me tourne vers l’entrée du club et il est là.
Dans un geste instinctif, je place le Fae entre nous, comme un bouclier.

- Jared, réponds-je d’un ton qui me parait calme en comparaison de mon esprit qui est pris dans un tourbillon de panique et de souvenirs.

Il soupire, comme si j’étais particulièrement agaçant.

- Rentre avec moi, mon amour, plaide-t-il. Pourquoi ne peux-tu pas accepter que nous sommes destinés l’un à l’autre.
- Tu sais ce qu’on dit mon canard en sucre, raillé-je. Si tu l’aimes laisse-lui sa liberté, s’il revient, tu pourras le garder. Je ne suis pas revenu alors barre-toi.

Je vois dans ses yeux de fauve qu’il est blessé, mais ce n’est pas mon problème.
Le Fae commence à gesticuler, mais je le garde dans ma prise, son dos collé à mon torse je remonte ma main qui était sur son épaule pour le prendre à la gorge. C’est de sa faute si je suis là.

- Tu ne comprends pas, grogne Jared. Je t’ai laissé l’espace et la liberté dont tu avais besoin. Mais si tu ne me reviens pas, je vais mourir cette fois.

Mon sang se glace une seconde à cette idée. Mais ce doit être une ruse. Bien sûr, il ment. Je n’ai pas entendu de fausseté dans sa voix pourtant. Mais ce doit être un mensonge, me répété-je.
Je resserre ma poigne autour de la gorge du Fae, parce que je ne vois pas d’autres options pour prendre la fuite maintenant.

- Regarde-le dans les yeux ou je te brise la nuque, soufflé-je à son oreille.

Le Fae lâche un petit jappement paniqué. Il n’est pas sensé savoir qu’il y a plus de chance pour que Jared le massacre plutôt que moi. Je remarque immédiatement lorsqu’il obéit, parce que le regard fauve de Jared se fait trouble et il ne me voit plus. Je pousse le Fae dans sa direction et détale aussi vite que je le peux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://venyam.weebly.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Ven 1 Aoû - 14:42

Pendant que je fuis, je mets autant de distance que je le peux entre nous. J'ai le coeur qui bat à cent à l'heure. C'est quoi encore cette histoire ? Qu'est ce qu'il a encore inventé pour remettre le grappin sur moi. Celle là il me l'a déjà fait. Pourtant au fond de moi, je sens que cette fois c'est différent. j'étouffe la pointe de culpabilité que je sens monter et je continue mon chemin. Je ne veux pas écouter ce qu'il a à me dire. Il a eu sa chance et il y a aucune raison que je revienne dessus. J'aurai jamais dû parler à Anna de ces histoires d'âme soeur. Moi qui croyais qu'ici j'allais avoir la paix.... Je suis parti à l'autre bout du pays et le voilà de nouveau. Je me demande si il y a autant de club sympa sur le Vieux Continent. si seulement c'était le cas je pense que j'aurai pris un billet sur le champ. Je franchis enfin la porte de chez moi, je la referme derrière moi et m'y appuis un instant. Je viens seulement de reprendre mon souffle lorsque tout à coup on gratte à la porte. Je sens mon sang se figer....
Revenir en haut Aller en bas
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Ven 1 Aoû - 15:12

Non ce n'est pas lui, impossible ! Il n'aurait tout de même pas pris le risque de se transformer en pleine rue ! Et de plus comment aurait-il fait pour fuir le regard de ce faë aussi rapidement !?
Je me retourne et enclenche le verrou que j'ai omis de tirer, mon souffle est encore court et alors que je prends une profonde inspiration pour me remettre de ma course, mon ouïe fine me permet d'entendre un bruit de craquement derrière la porte. Je tente de comprendre de quoi il s'agit :
Ce n'est pas le bois de la porte qui produit ce bruit, car un son de succion accompagne les craquements. Ce sont des os qui se brisent ! Il reprends sa forme humaine !
Ni une ni deux je pars en courant vers la cuisine, j'attrape le poivrier et alors que je pense vider son contenu devant la porte pour brouiller son flaire, j'entends un autre grincement, cette fois-ci il provient de la porte d'entrée et je n'ai d'autre choix que de partir avant qu'elle ne cède. J'oublie même de lâcher mes épices !
À peine ai-je un pied sur le rebord de la fenêtre de la cuisine et l'autre sur le palier de l'escalier de secours que j'entends la porte s’effondrer. C'est alors qu'oubliant ma peur du vide, j'ai le réflexe de m'élancer pour grimper plus haut que mon second étage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Ven 1 Aoû - 15:45

Serrant le moulin à poivre comme si ma vie en dépendait, je me maudis intérieurement de ne pas avoir attrapé quelque chose de plus utile, comme un rouleau à pâtisserie ou même mieux, un hachoir. En fait, pour le premier, ça lui aurait juste servi de nonos de substitution avant de s'occuper de mon cas. Quant au hachoir, je suis sûr qu'il aurait trouvé le moyen de me le prendre. Maudissant encore un fois mon incapacité de me transformer et mon éternelle bêtise, je m'apprête reprendre mon ascension. Comment ai-je cru une seconde qu'il me laisserait tranquille ?
Le fracas de la porte d'entrée volant en éclat, je sors de ma torpeur. Une odeur emplie mes narines. Ce n'est pas celle de Jared. C'est une odeur qui ne m'est pas étrangère. Mon sang se glace, j'oublie mon vertige et je commence à gripper comme si ma vie en dépendait. J'arrive au sommet du petit immeuble lorsqu'une main m'attrape. Je suis prise d'un sentiment d'horreur absolue, je commence à me débattre mais la main commence à me hisser, implacable.


Dernière édition par Enora le Ven 1 Aoû - 15:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Ven 1 Aoû - 15:57

Mes pieds quittent le sol mais je ne cesse de bouger pour me libérer. Pourquoi n'ai-je pas penser à sentir l'odeur de celui qui était derrière la porte avant de me précipiter sur le toit !? Ce n'est pas d'un rouleau à pâtisserie dont j'aurais besoin à présent, mais d'un bazooka !
J'ai beau être plus fort qu'un homme normal, je ne le suis pas davantage qu'un métamorphe et c'est justement l'un des plus dangereux qui à présent me ceinture la taille.
Mes bras –ainsi que le poivrier– sont bloqués par les siens et je tente de le cogner avec l'arrière de ma tête espérant le déstabiliser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Ven 1 Aoû - 16:04

- Calme toi beau gosse me grogne l'inconnu

Cette voix, je la reconnais. Je hume le parfum, il faut pas délirer je vais pas me faire avoir deux fois de suite non plus. C'est le fae sexy qui était devant le club. Mais qu'est ce qu'il fout là celui là ? Je croyais qu'il hypnotisait Jared.... Je n'y comprends plus rien. Pendant que mon cerveau est encore parti faire un tour, je continue de me débattre. Je sais que c'est peine perdue mais tant pis. Personne n'a dit que j'étais super intelligent en situation de crise....

Le fae me lache enfin sur la terrasse et me retourne mais me lâche pas. Par principe je ferme les yeux j'ai pas envie de me faire avoir encore une fois. Je sens une vague de pouvoir me lécher la peau. Mon poil se hérisse, mon souffle se coupe à nouveau
Revenir en haut Aller en bas
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Ven 1 Aoû - 16:16

Son étau se resserre lorsque je pense glisser entre ses bras. L'instant suivant je sens plus que je ne les entends les os de mon assaillant qui bougent sous la surface de sa peau, ses bras étant restés dénudés. Son pouvoir continue de lécher ma peau et me fait frissonner.
C'est quoi ce délire !? C'est un faë ou un métamorphe !? Son odeur ne me permet pas de connaitre la nature de sa transformation, pour la connaitre je devrais ouvrir les yeux. Et il n'en est bien sur pas question !
Je sens quelque chose s'approcher de mon visage et j'ai le réflexe de le reculer, quitte à m'en casser le cou et me payer le torticolis du siècle ! Il fait quoi ? Il essaye de m'embrasser ou de me marquer ?
Peu importe ! J'ai assez de recul. Je pousse ma tête en avant de façon brusque et parviens à l'atteindre cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Ven 1 Aoû - 16:35

Mon attaque l'a surprise et j'ai le temps de me dégager un peu. Son pouvoir m'étourdit, je ne comprends pas ce qui se passe. Je n'ai jamais connu ça auparavant. Je recule un peu, mais je suis vite repris dans un étau. Cette fois, je n'ai plus aucune chance. Je suis bel et bien coincé. Juste au moment où j'ai cette pensée, le noir se fait et je sombre dans l'inconscience.


* * * * *

- Ah ! la belle au bois dormant émerge enfin ! entends-je en sortant du coaltar.

Je pousse un grognement. Je me sens un peu à l'étroit. J'essaie de bouger mes membres, en vain. Je sais qu'une nouvelle fois je me suis foutu dans le pétrin. Sauf que pour une fois, je ne sais, ni pourquoi, ni à qui j'ai affaire.


Dernière édition par Enora le Ven 1 Aoû - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Ven 1 Aoû - 17:06

J'ouvre les yeux avec difficulté pour m'apercevoir que je suis pied et point lié sur une chaise bancale et assis en face d'un connard qui me nargue de son sourire éclatant. La pièce seulement éclairée par une ampoule suspendue maladroitement au plafond est vide et étroite, on dirait un cagibi de stockage bien que les étagères à ma droite et ma gauche, en plus de certainement celles derrière moi, sont vides. Je n'aime pas être à l'étroit et qui plus est en compagnie d'une personne que je considère comme un ennemi qui se trouve trop proche de moi à cet instant. Je sens que je vais finir pas suffoquer si je ne vois pas la lumière du jour très bientôt.
Super je viens de découvrir que j'étais claustrophobe ! Il n'y a pas une araignée non loin pour que je découvre que je suis arachnophobe aussi ? Ah si ! Celle que ce faë à dans le crane ! Je me met à l'interroger.
- Tu comptes me sortir la marque du dentifrice pour lequel tu poses ou bien tu vas m'expliquer pourquoi je suis attaché ?
- Devine.
- Alors Colgate, Signal, Oral-B...?
- C'est bon. Rit-il de bon cœur alors que je lui lance un regard noir. Tu es là parce que je te cherchais.
- Sans dec' ! Fait la queue. Tu m'as trouver ça saute aux yeux. C'est quoi la suite ?
- Je livre le colis.
- Le quoi ? Attends !? C'est moi le colis ?
- Et quel beau paquet tu fais !
Alors que je gronde de dépit devant son jeu de mot affligeant, des bruits de pas se font entendre et la porte s'ouvre sur Jared dont les pupilles accrochent directement les miennes. J'y lis de la rage, de la colère mais aussi du soulagement se mêlant l'instant suivant à un désir que je refuse de partager alors que sens déjà mon corps se tendre vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Ven 1 Aoû - 17:43

Malheureusement pour moi, mon corps n'écoute pas ma tête. Je déteste quand il me regarde de cette façon. Sous prétexte de s'inquiéter pour moi, il avait la furieuse manie de me kidnapper.
- Qu'est ce que tu fais là encore ? tu vois pas je suis en train de discuter avec mon super ami Colgate.

Je me tourne vers le fae qui me lance un regard mauvais.

- Oui, toi, tu seras Colgate. Ca va très bien avec ton sourire. Ho mais c'est quoi ce petit regard coléreux ? Tu as été refusé au casting de la dernière campagne de pub ? Ho mon pauvre choubi...
- LA FERME !

Cette fois, Jared est fou de rage. Il ne supporte pas quand il n'est pas le centre de l'attention. Ca aussi, ça n'a pas changé. Je lui lance mon regard le plus innocent, celui qui a le don de lui mettre les nerfs. Oui, je sais. En plus, face à lui, j'ai le don de devenir encore plus con que d'habitude. Surtout quand je suis coincé comme en ce moment. J'ai tendance à oublier mon instinct de conservation.


Dernière édition par Enora le Ven 1 Aoû - 19:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Ven 1 Aoû - 18:10

Je ne peux pas m'empêcher de le provoquer, c'est plus simple ainsi, cela me permet de refouler mes souvenirs. Je n'ai pas menti à Anna lorsque nous étions au club, je n'ai effectivement vu Jared qu'une fois et cette unique rencontre à durer près d'une semaine.
Oui bah quoi !? Essayer de refouler votre libido à seulement 17 ans lorsque vous croiser pour la première fois votre âme sœur ! Surtout si celui qui vous est destiné est chaud au point de geler le soleil !
Mais merde quoi ! J'avais pourtant été clair à l'époque ! Je n'étais pas près à m'engager moi ! Quel bordel qu'il fut un Alpha et ne comprenne –par conséquent– pas le mot "non" !
Hélas pour moi, mon corps depuis le premier jour ne cesse de réagir à ce mâle en puissance. Et bien que le désir soit fort, je suis aussi capable de penser... Tant qu'il ne me touche pas ou n'use pas de ses phéromones. Je refuse d'être soumis à mes instincts ! Argh non recule !
Il s'approche de moi d'une démarche assurée et son effluve masculine empli peu à peu mes narines. Je me met à respirer par la bouche. Il n'est qu'à un pas ou deux.
- Je suppose que tu es le destinataire de ma propre livraison ? Dis-je pour meubler l'atmosphère pesante.
- Je n'ai pas trouvé d'autres moyens de t'atteindre. Me répond-il de sa voix rauque.
- Le téléphone ça existe, je ne suis pas sur liste rouge.
- Tu ne m'aurais pas raccrocher au nez avant de faire tes bagages ?
- Bien sûr que si.
- Donc j'ai bien fait de venir directement à toi et de prévoir ce plan B.
- C'est Mister Colgate le plan B ? Pas la peine de répondre, je ne vois pas ce que ça change ! Considère que je te raccroche au nez de façon imagé à cet instant précis et ordonne à ta publicité ambulante de me détacher !
- Moi j'aime bien te voir attaché, tu es plus que bandant, se permit d'affirmer croc blanc avec un regard lubrique.
Dès lors Jared se met à grogner de façon possessive et le faë comprends que son tour est passé, il se lève avec grâce et sort de la pièce et nous laisse seuls tout les deux.
Jared s'installe sur la chaise laissée vacante par Colgate et il la rapproche de façon à ce que nos genoux se touchent. Sa grande taille fait que mes yeux arrivent au niveau de son cou où je vois quelques uns des maillons d'une chaîne dépasser. Celle-ci me semble bien familière, mais je préfère ne pas m'attarder dessus et baisse le regard.
Je le remonte aussitôt pour foudroyer ses pupilles vertes olives. Ce salaud trouve manifestement que ma situation est aussi "bandante" que la trouve son ami faë.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Ven 1 Aoû - 18:55

Aussi bandant qu'il soit, je continue de le foudroyer du regard. Je perds mon effet lorsque mon regard capte le mouvement d'une goutte de sueur qui glisse le long de son cou. Je la suis des yeux jusqu'à ce qu'elle poursuivre son chemin sous sa chemise, sur son torse musculeux. J'ai toujours l'art de remarquer LE détail à la con. En me fustigeant mentalement, je prends en note de tuer Anna une fois que je serai sorti de là.

Bon, avant de trouver comment tuer ma meilleure amie, il faudrait déjà que sorte de là. J'essaie de remettre mon cerveau en fonctionnement. Je vous jure que dans ma situation, c'est pas facile. Surtout avec l'Alpha que j'ai sous le nez. Je crois que c'est peine perdue. Je vois sa poitrine se soulever un grand coup et je sais qu'il va utiliser ses phéromones sur moi. Je crois que cette fois, je suis bel et bien foutu....


Dernière édition par Enora le Ven 1 Aoû - 19:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Ven 1 Aoû - 19:25

- Arrêtes !
- Je ne fais rien... Pour l'instant.
- Et c'est ce qui me fait peur. Déglutis-je la gorge sèche tant la température dans la pièce semble monter.
Une ombre passe dans ces yeux.
- Je t’effraie tant que ça ?
Plutôt que jouer la sincérité, je joue le con.
- Nan pas du tout ! Je suis ligoté sur une chaise face à un Alpha baraqué comme une armoire Ikéa –c'est ma journée publicité ou quoi ?– et qui plus est, s’apprête à m'envoyer ses phéromones en pleine face sans que je ne puisse rien y faire !
- Comment...
- Ça se voit tient ! Ton "piquet de tente" est suffisamment haut pour ouvrir ta braguette sans que tu n'uses de tes mains gros malin !
Il lève un sourcil interrogateur et me lance un sourire si charmeur que j'ai envie de lui tabasser la figure en même temps que d'embrasser ses lèvres fines.
- Mais c'est qu'on a l’œil.
- ...
Il se lève et se penche sur moi, je prends peur et veux au plus vite me reculer, je sens le dossier de ma chaise basculer et je me vois déjà à terre, mais il me rattrape et ses mains disparaissent derrière mon dos. Son torse touche presque le mien et mon nez est pratiquement plongé dans son cou. Lorsque je sens que mes lèvres ne sont pas loin de gouter chaque perle de suée qui glisse sous son col, mes mains se retrouvent libérées.
Par réflexe je le pousse avec mon épaule droite à la façon des rugbymans de façon à éviter que ma peau n'entre en contact avec la sienne. Il se recule en lâchant un rire bas tandis que je me met à libérer rapidement mes pieds avant de me mettre debout les points serrés près à en découdre avec qui que ce soit.
Quel dommage qu'on ne soit pas à la pleine lune, j'aurais pu –pour une fois– me transformer et en faire du hachis maison !


Dernière édition par Gagaelle le Ven 1 Aoû - 19:52, édité 2 fois (Raison : Haaaaooouuuu !!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Ven 1 Aoû - 19:50

Oui, parce que pour la petite histoire, la seule fois où je me suis transformé, c'était à la pleine lune ET en sa présence... Depuis, pour une raison totalement inconnue, je n'ai pas pu le faire.

Il continue à avancer vers moi, avec son sourire sexy et son rire bas. Il me hérisse dans tous les sens du terme. J'essaie de rappeler à la partie basse de mon anatomie que c'est moi qui commande. C'est con, mais cette partie est aussi bornée que moi alors elle se dresse fièrement, autant qu'elle le peut dans mon jean. Elle y est un peu à l'étroit, mais ce n'est pas la préoccupation du moment. Je n'ai rien contre tirer un bon coup mais tout sauf Lui... Je ne suis toujours pas prêt à me lier à lui pour la fin de mes jours et surtout à me soumettre. Jusqu'à maintenant, chaque expérience de soumission a failli mal tourner, celle avec lui en tête.

Je reste sur mes gardes, je me focalise sur sa façon de bouger plus que sur lui. Je fais abstraction - du moins, j'essaie - de ses muscles qui roulent sous ses vêtements.


Dernière édition par Enora le Ven 1 Aoû - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Ven 1 Aoû - 20:12

Je ferme les yeux. Tant que je ne le vois pas je peux me recentrer et limiter mes fantasmes.
- Y a-t-il quelque chose que tu refuses de voir ? S'amuse-t-il à me demander. Allons je t'ai détacher, ne pourrions-nous pas parler de manière civilisé ?
Civilisé ? Civilisé ! Non mais je rêve ! Il se fout de moi ! Oui cela doit être ça ! Je ne réponds pas et tente de contenir ma rage. Cela fait si longtemps que je n'en ai pas ressenti une aussi forte.
La première fois c'était après nos ébats du 6ème jour, notre dernière nuit avant son départ prévu. Son désir de domination et ma peur d'être emprisonner dans une relation nous avait pousser à jouer sur nos instincts de métamorphes. Il se voyait déjà me lié à lui pour l'éternité, moi je ne me projetais pas si loin. 6 nuits de folies valaient certes le coup, mais pas ma liberté, en particulier avec un loup destiné à devenir un Alpha. Merci bien !
J'avais prévu de profiter de chaque instant de lui durant le séjour que passait sa meute au sein de la mienne étant donné que l'on s'entendait bien au lit, mais je ne pensais pas à ce moment là que mon loup se lierait si vite au sien.
L'évocation de ce souvenir fini de m'énerver et il m'arrive une chose que je ne pensais plus possible. Mon corps se met à frémirent et je sens ma température monter. Une douleur insoutenable me prends au ventre et je me recroqueville au sol. Mon instinct de lycan me fait réaliser que désormais mon loup à reconnu son partenaire et il force ma transformation. Mais je ne suis pas prêt, mes forces sont insuffisantes je le sens et pourtant rien ne freine la métamorphose.
Mes os qui se brisent m'arrachent plusieurs cris, je n'entends rien d'autre que mon hurlement qui finit par me briser la voix et la fait à présent ressembler à un grognement animal. Ma respiration ralenti en même temps que mes battements de cœurs s'accélèrent. Mon métabolisme tente de subvenir à chaque besoin que demande ma mutation.
Mes membres inférieurs ne sont plus que douleur et comme je m'y attendais, la souffrance et mon manque de préparation puise dans mes dernières ressources et le néant commence à m'engloutir. Je me sens gronder lorsque l'on tente de me toucher. Mon torse semble éclater lorsque mes côtes se fissurent. Je sens chacune d'entre elles céder sous la puissance de mon loup et cela m'éloigne du néant prêt à m'avaler.
Ma raison s’efface devant le loup qui, poussé par son instinct de survie songe à se trouver une proie et à profiter de cet instant de relâchement de ma part.
J'ai trop longtemps retenu mon loup de manière inconsciente et il est désormais aussi dangereux qu'un animal féroce que l'on croiserait dans la forêt tout en étant vêtu d'une cape rouge.
Tandis que la bête ne pense qu'instinct, moi je ne pense plus à sombrer et c'est ce que je fais. Je ne résiste plus à la douleur, j'accepte de me métamorphoser. Désormais Grégory l'humain est en sommeil, tandis que Grégory le loup entre en scène. Gare à qui sera sur sa route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Omega-x

avatar

Féminin Messages : 177
Date d'inscription : 06/05/2013
Age : 28

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Dim 3 Aoû - 19:11

{J'ai dû passer à Jared, pour débloquer l'histoire, mais vous pouvez revenir directement sur Greg pour la suite}


JARED



Je ne peux empêcher l’espoir de me gagner quand il se transforme. Parce que malgré son esprit borné, son loup m’a accepté il y a longtemps. Mais sa part humaine refuse toujours de voir la vérité, refuse de comprendre que s’il est limité à être humain quand il est loin de moi, c’est parce que son loup refuse d’être privé de son compagnon.

J’approche une main de son museau et si l’instinct premier est d’accepter ma caresse, il doit pourtant rester une part humaine en lui qui pousse même le loup à me rejeter. Il grogne et montre les dents.

- Quel cliché de bête enragée, déploré-je.

Et il bondit. Il veut se battre, qu’à cela ne tienne. Je referme ma main sur sa gorge et presse jusqu’à ce que ses crocs ne soient plus une menace, puis je le repousse vers les étagères vides à l’autre bout de la pièce.

J’ai envie de le détester, de le mépriser, de le voir comme un ennemi, mais je ne peux pas. C’est mon âme sœur et tout ce que je vois, c’est qu’il est brisé. Il me repousse et il repousse tous les gens qui pourraient vraiment s’inquiéter de lui. Tous ceux qui pourraient l’aimer. Il parle de liberté, mais je n’y vois que de l’autodestruction. Je n’ai jamais compris comment il pouvait se haïr à ce point alors que je le trouvais parfait. Il a réussi à se persuader que je ne voulais que la domination, mais ça n’a jamais été mon but.

Je suis l’un des Alpha les plus puissants de toute la côte Est, et pourtant, je suis terrifié. J’ai besoin de lui. Je m’affaiblis de jour en jour et je sais que c’est ma dernière chance. S’il ne rentre pas avec moi cette fois, ce sera fini. Je devrai choisir entre me laisser mourir et accepter l’offre de Thiernan, m’unir à lui. Il est puissant lui aussi. Thiernan est un Beta, alors que Gregory n’est qu’un Delta. Pourtant, ça n’a jamais eu d’importance à mes yeux.

Je l’ai vu dans cette foule quand je n’avais que dix-neuf ans et j’ai su. C’était lui. Pendant six jours on ne s’est pas lâchés d’une semelle et je croyais, comme le jeune crétin que j’étais, que je tenais là ma fin heureuse. Ils vécurent heureux et eurent beaucoup de louveteaux. Ça ne s’est pas passé comme ça. J’étais trop aveugle pour voir qu’il ne se supportait pas lui-même. A chaque fois qu’il voyait de l’affection dans mes yeux, il se détournait et je supposais qu’il était timide. Mais en réalité, il ne pensait pas mériter d’être aimé. Il ne le pense toujours pas. Il ne veut que se détruire, même si ça signifie me détruire moi aussi.
Il préfère rester loin de sa meute et aller se faire baiser par des démons qui passent à deux doigts de le tuer, plutôt que de risquer d’être aimé.
Il préfère se donner à des putains d’incubes qui ne se gênent pas pour le raconter à tout va.
On s’est fait le compagnon d’un Alpha.
Et quand on tente de s’en servir contre moi, je suis obligé de tuer pour réaffirmer ma dominance. Il ne réfléchit pas à tout ça, mais les rumeurs courent dans le monde surnaturel et la liste de ceux qui veulent me détrôner est longue.

Il me regarde à travers ses yeux de loups comme si j’étais une proie qu’il peut dévorer, mais il ne peut rien contre moi physiquement. Même affaibli, je reste plus puissant que lui. Pendant une seconde, je me demande s’il ne serait pas plus simple de le laisser me tuer, mais cette pensée s’évapore aussi vite qu’elle était venue. J’ai un instinct de survie trop puissant.
J’ai une meute à protéger. Je sais déjà que je ne le laisserai pas faire. Tout comme je sais qu’il est sans doute trop brisé pour que je puisse le réparer. C’est ma dernière chance, mais je n’y crois pas moi-même. Je vais repartir sans lui à mes côtés et je m’unirai à Thiernan pour maintenir la puissance qu’il me reste. Parce que je refuse de mourir. Je suis un combattant. Et être heureux n’est que de moindre importance.
Gregory revient vers moi en grondant et j’en ai assez de ses conneries. Je gronde à mon tour, le rugissement d’un Alpha qui demande obéissance. Le loup se couche immédiatement et je saisis sa nuque sans lui laisser une chance. Je le retourne sur le dos et plonge mes yeux dans les siens jusqu’à ce qu’il n’ait plus d’autre choix que de se transformer. Sa forme humaine reprend vie sous mes mains. Mais il ne bouge pas. Il est endormi, les transformations ont dû l’épuiser. Je soupire et le sort de la pièce. Je remonte un couloir jusqu’à arriver à une chambre dont la fenêtre est fermée avec un loquet. Je le dépose entre les draps, remonte la couverture sur lui et sors dans le couloir.

Je m’appuie contre le mur et passe une main lasse sur mon visage.

- Je vais supposer que ça ne s’est pas bien passé, lance Fae d’une voix bien trop amusée.
- Ta gueule, grondé-je et il se tait un instant.

Puis il s’approche de moi dans des gestes lascifs.

- Tu veux que je te tienne compagnie cette nuit ? murmure-t-il à mon oreille. Tu sais que j’ai toujours rêvé d’avoir une Alpha Expérience.

Je l’attrape et le retourne face au mur avant de me placer dans son dos.

- L’expérience te tuerait, murmuré-je à mon tour d’un ton plus menaçant. Va jouer avec ceux de ta catégorie. Et si tu poses encore tes pattes sur Greg, je t’arracherai les membres un par un.

Quand je le relâche, il s’en va, l’air vexé. Mais je le connais, d’ici un quart d’heure il sera en pleine partie de baise avec le premier malheureux qu’il croisera. Il est comme ça, je l’ai toujours connu ainsi. Il est né Faë et a plus tard été mordu par un de ses amants métamorphes. Il a maintenant le charme des uns et l’appétit sexuel des autres. Pas étonnant qu’il ne puisse pas la garder dans son froc. Mon regard se pose sur la porte fermée où se trouve Greg et je soupire à nouveau. Il ne me reste que trois jours avant de devoir rejoindre ma meute. Trois putains de jours pour qu’il change d’avis avant qu’on ne soit perdus l’un pour l’autre. Pour de bon cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://venyam.weebly.com
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Dim 3 Aoû - 20:59

Pour de bon... Pour de bon... Pour... Non même pas en rêve ! Se le répéter ne sert à rien !
Bon sang ! Je n'arrive même pas à me convaincre moi-même ! Je ne pourrais pas le laisser ici de toute façon même si je pars rejoindre ma meute. Suffit de voir la réaction que j'ai eue avec Kynan, cet abruti et néanmoins ami faë !
Autant se l'avouer, pendant les 5 ans où ne nous sommes pas vu, si mes obligations d'Alpha ne m'avait pas retenues, je n'aurais pas laissé Greg s'éloigner aussi loin et pour une si longue durée. Et qui plus est, j'aurais sans remords étranglés chacun des hommes qui l'ont un jour désiré et ont osé l'approcher. Car j'ai beau retenir les paroles blessantes qu'ont ses anciens amants à son égard, je retiens également le désir qui les habitent lorsqu'ils osent donner des détails sur leur partie de jambes en l'air avec lui. Ils sont –et cela saute aux yeux– déçus de n'être passer qu'une fois "à la casserole" avec lui et ils se vengent des râteaux que Gregory leur donne depuis cette unique fois en le fustigeant verbalement devant tous ses potentiels futurs amants.
Mais qu'ils continuent de le désirer ! Grand bien leur face ! Ils ne l'auront pas ! Gregory est mon destiné point barre ! Et il faudra qu'il l'accepte.
Je lui laisserais tout le temps qu'il faut pour comprendre mes sentiments et qu'il accepte ne ne faire qu'un avec son loup et qu'ainsi il puisse comprendre ce qu'il ressent vraiment à mon égard, mais il devra me suivre au sein de la meute qu'il le veuille ou non. Je ne peux m'imaginer le laisser à nouveau m'échapper, rien que d'être derrière cette porte et non à son chevet me tue et me ronge de l'intérieur. Alors l'imaginer de nouveau hors d'atteinte à plusieurs milliers de kilomètres... Jamais !
Je ne suis pas si dominant qu'il le pense, en particulier avec lui. Je suis davantage possessif, et il est temps qu'il se rende compte de ça aussi.

***

Quelques heures plus tard, Gregory émerge.
- Non !
Je me réveille en sueur et haletant, l'image de Thiernan encore un instant gravé sur ma rétine. Revoir Jared semble avoir réveillé en moi d'anciens souvenirs et ils ont décidés hanter mes rêves.
Cette frayeur passée, je me redresse difficilement et j'entends quelqu'un tirer un verrou et une porte s'ouvre. J'étais jusqu'à lors dans le noir complet et je me retrouve à présent éblouit par une forte lumière venant d'un couloir. Mon visiteur fini de m'aveugler en enclenchant un interrupteur. Après quelques battements de cils je remarque qu'il s'agit du faë encore et toujours lui.
Je jette un rapide coup d’œil autour de moi et cherche d'instinct une sortie, j'en trouve deux : une fenêtre et une porte. Pas mal comme possibilités de sorties, enfin, si cette chambre n'est pas située au-dessus d'un premier étage afin que je puisse sauter au travers cette fenêtre, et si le verrou de la porte est incapable de résister à l'assaut d'un métamorphe. Vu mon état, vaut mieux choisir la fenêtre, mon corps svelte passerait plus facilement à travers elle qu'au travers de cette porte.
Alors que le faë s’apprête à me dire quelque chose, une forme indistincte le pousse au niveau des jambes et c'est alors qu'un loup gris saute sur le lit où je suis en position assise.
Sans qu'aucune parole ne soit échangée, le faë s'approche de ma couche et allume la lampe se trouvant à mon chevet que je n'avais pas encore remarquée, puis il s'éloigne, éteint la lumière principale et referme derrière lui en n'oubliant pas le verrou.
Je reste abasourdi tandis que le loup gris me regarde un instant avant de tranquillement s'affaisser en travers de mes cuisses. Si mes muscles n'étaient pas aussi douloureux à mouvoir j'aurais tenté de me lever avant qu'il ne se couche.
Je tente de le pousser avec mes bras engourdis, il émet alors un léger grognement et tourne sa tête qu'il avait posé au niveau de mon aine.
L'animal bien installé et décidé à ne pas se lever, positionne son museau vers mon visage, la tête posée négligemment sur le bas de mon ventre il se met à gronder doucement, voir commence à montrer les dents. Je dégluti bruyamment et il ferme les yeux. Je décide pour préserver mes doigts de ses crocs de ne pas réitéré mon geste. Comprenant ma rémission et ravi de m'avoir immobilisé de la sorte, le loup s'endort l'instant suivant, serein alors que de mon côté je bous de l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Sam 9 Aoû - 10:00

JARED

J'espère que ma tactique va payer. Trois jours pour le reconquérir. J'ai l'impression que c'est peine perdue, mais qu'est ce que je risque à essayer. Je ne veux personne d'autre dans ma vie que cette fichue tête de mule. Je pose mon nez sur son ventre. Lorsqu'il fait mine de bouger, je grogne doucement pour qu'il comprenne que je n'irai nulle part. Il me lance un regard furieux mais je ne m'en formalise pas. Je ferme les yeux, j'écoute son coeur qui bat frénétiquement. Je ne comprends pas d'où lui vient cette odeur de peur qui lui colle à la peau depuis qu'il est là. L'entendre gémir à cause d'un cauchemar a forcé mon loup a agir. Il ne supporte pas de voir son compagnon aussi mal en point. Je le sens petit à petit s'apaiser mais sa colère est toujours présente. Je sens son loup qui veut répondre au mien. Il a une volonté de fer pour le museler de la sorte. J'ai toujours du mal à le cerner. Je ferme les yeux et je profite de cet instant de quiétude, sachant pertinemment qu'une fois qu'il sera réveillé, il faudra de nouveau le convaincre qu'il est mon âme soeur. Qu'il comprenne que mes sentiments sont sincères que je ne veux pas en faire ma potiche, qu'il ne sera pas sous ma coupe comme il a l'air de le penser.


* * * * *

GREGORY

J'ai beau le détester, je sens mon loup se calmer à sa présence. Les visions cauchemardesques de Thiernan commencent à refluer lentement. Il fallait que Jared réapparaissent pour que les souvenirs reviennent aussi nets que si ça c'était passé hier. Il m'a fallu cinq ans et un nombre incalculable d'amant trouvé par Anna pour arriver à l'enterrer au plus profond de moi. Ce mec est un sadique de premier ordre. Le sommeil m'appelle de nouveau. A l'idée de dormir à nouveau, je me tends de nouveau. Le loup gris relève la tête, les oreilles dressées, les yeux interrogateurs.

- Dis sac à puce, si tu as l'intention de rester là, ne t'attends pas à ce que je te fasse des confidences sous prétexte que tu es sous ta forme lupine !

Jared grogne à nouveau et renifle d'amusement. Il a l'air de trouver ça drôle, moi pas. Il a dû sentir ma peur, parce qu'il se relève pour venir s'installer sur moi.

- Hé ho ! faut pas délirer mon pote, t'es pas un poids plume et je tiens pas à mourir étouffer.

Jared claque ses mâchoires à quelques centimètres de mon nez, m'intimant de rester là où je suis. Il prend ses aises sur moi et vient mettre son museau dans mon cou. Je ne peux m'empêcher d'être touché par ce geste protecteur. Quand il fait ça je fond. J'étais déjà la cas à l'époque. c'est aussi pour ça que j'ai pris la poudre d'escampette. L'entrevue avec Thiernan a été la cerise sur le cauchemar. Je permets à mes mains d'errer dans son pelage. J'avais oublié qu'il était aussi doux. En réponse, il me lèche le cou, ce qui m'envoie une décharge électrique jusque dans l'aine. Je retiens de justesse un gémissement de bien être. Je ferme les yeux et me laisse sombrer dans le sommeil, je suis trop épuisé pour résister à l'apaisement que me procure Jared. Mais c'est momentané. Demain il faudra que je trouve le moyen de me sortir du pétrin dans lequel m'a foutu Anna. D'ailleurs celle là, elle ne perd rien pour attendre. C'est en mûrissant cette idée que Morphée m'emporte.

* * * * * * *

JARED

Je sens Greg encore s'agiter. Je l'entends gémir le nom de "Thiernan". Mon sang ne fait qu'un tour. Est ce que ce foutu connard, non content de s'être fait sauté par toutes les créatures fantastiques, s'était aussi fait sauter par un de mes Bêta ? Je sens la rage remonter à la surface. Je commence à grogner doucement lorsque l'odeur de sa peur me frappe de plein fouet de nouveau. Je hume de nouveau ce parfum acide. Je le sens trembler contre moi. Quelque chose a dû m'échapper. Je me mets à gronder doucement pour le réveiller. Je lui lèche le visage mais rien n'y fait. Je me demande si je dois me retransformer ou pas. Mais je ne peux pas le laisser dans cet état. Finalement, je décide de me transformer. Je m'allonge contre lui et je le serre contre moi. Il ne se calme pas bien au contraire. Il pousse un hurlement à me glacer le sang. Tant pis si il m'en veut mais il faut qu'il se réveille. Je repère la bouteille d'eau à côté de lui et je lui verse sur la tête. J'avais tout prévu sauf son magnifique crochet du droit qui me cueille au visage avant même qu'il n'ouvre un oeil. Je suis stupéfait qu'il ait osé. Je le regarde d'un air abasourdi tenter de se libérer des draps dans lesquels il s'est enroulé pendant son sommeil.

- Greg calme toi pour l'amour de dieu !

Il continue de se débattre comme un beau diable. Je le secoue mais ça ne fait rien. Je pousse un rugissement d'Alpha qui demande obéissance et soumission. Je me déteste d'utiliser ça sur lui mais je ne vois plus que ça pour qu'il arrête ses conneries. Il se fige et me regarde les yeux écarquillés d'une terreur qu'il n'a pas su me cacher pour un fois.

- Mais bon sang tu vas m'expliquer ce qui t'arrive ? Qu'est ce que Thiernan t'a fait ?

Je le vois se tasser sur lui même comme si il allait recevoir un coup, le regard alarmé. Je ne comprends pas sa réaction. Je ne lui ai jamais fait de mal au cours de la semaine que nous avons passé ensemble.

- Tu sais que la patience n'a jamais été mon fort alors tu ferais mieux de t'expliquer.

Avant que j'ai fini ma phrase je sais que j'ai merdé. Je vois un éclat de colère passer dans ses yeux. Il essaie à nouveau de se dégager mais je le tiens fermement. Je sens sa colère m'atteindre par vague mais je m'en fou, je ne le lâcherai pas sans savoir ce qui se passe. Et tant pis si il m'en veut à mort. Dire que je voulais le reconquérir, je dirai plutôt l'apprivoiser... Je sens ses os se mouvoir sous sa peau. On dirait bien qu'il est reparti pour un épisode du gros méchant louveteau....
Revenir en haut Aller en bas
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Sam 9 Aoû - 21:01

La colère rugit plus fort en moi et mes muscles se crispent sous la poigne tenace de Jared. Cependant, même si ma colère active vraisemblablement ma transformation lorsqu'elle est dirigée vers cet abruti d'Alpha, je sais que je ne n'arriverais pas cette fois-ci à finir ma métamorphose sans risquer d'en mourir. Avoir réussit la précédente étant déjà en soit un miracle...
Je sens pourtant mes ongles devenir des griffes et contrairement à la dernière fois, je n'en souffre pas. Comme si mon loup m'aidait ou comme s'il voulait partager une partie de sa force avec la mienne. Ou bien est-ce parce qu'il est incapable cette fois de prendre le dessus ?
J'ignore combien de temps j'ai dormi mais je me sens reposé, néanmoins mon dernier repas –rapide– remonte à loin et j'ignore si mon loup a eut l'occasion de se nourrir et par conséquent permettre à mon corps de reprendre des forces suite à sa libération.
J'ai encore mal au dos, comme un reste de courbatures, mais sans doute aurais-je moins mal quand on m'aura lâché. Je ne supporte pas d'être retenu ainsi.
Je fais part de ma demande à mon geôlier en insistant sur chaque mot, chacun d'eux sonnant comme une menace et un grondement tant ma bouche est sèche et que la rage me fait trembler.
- Lâche-moi tout de suite.
- Calme-toi d'abord et j'aviserais.
- C'est tout vu !
Je bonde le torse et gonfle mes muscles le plus possible pour le faire bouger malgré sa puissante étreinte. Comme prévu il tente de me retenir. Rapidement je profite qu'il ajuste sa prise pour arrêter de me faire plus fort que je ne le suis et relâche complétement mes muscles. Cela à pour effet de lui faire perdre sa prise et aidé par l'eau qu'il m'a balancé pour manifestement me réveiller, je réussis à glisser sous ses bras sans trop de difficulté.
Alors qu'il se remet de sa surprise et tente de m'agripper le bras, d'un revers de mon bras libre je le repousse au niveau du torse et parvint à l'atteindre avec mes griffes sorties.

L'instant ce fige. Jared un genou sur le lit défait, son autre jambe tendue vers moi qu'il tient en appui sur le sol me regarde avec effarement. Moi-même j'en fait autant, je suis debout mais je garde les jambes à demi-pliées comme si j'étais en train d'attendre qu'il se jette sur moi pour l'éviter au dernier moment.

Une odeur de sang atteint mes narines et le monde recommence à bouger. Jared gronde puissamment et se jette sur moi. Je tente de l'esquiver mais il utilise son loup pour facilement contrer mon esquive. Bientôt nous roulons à terre et la peur manque de me paralyser, mais l'instinct de survie me surprend moi-même et j'avance mes mains toutes griffes sorties vers son visage lorsque mon dos heurte violemment le sol. Il bloque mes coups avec ses avant bras qui rapidement deviennent rouge de sang. Il est à califourchon sur moi et s'il ne tenait pas mes hanches si fermement entre ses cuisses je pourrais tenter d'à nouveau me glisser sous lui, mais c'est peine perdue.
Il gronde, je l'entends en fond de mes propres gémissements affolés. Je fais tout pour le repousser et je me perds dans cet instant de détresse absolu. Désormais je ne vois plus Jared puisque son visage –que dissimulent de tant à autre les avant-bras sanguinolents– est à présent celui de Thiernan.
Cette illusion, ce souvenir auquel ma peur me confronte, fini de me faire perdre la tête.
Je hurle à m'en casser la voix, je met toute ma force dans mes gestes destinés à blesser et plus encore. Tandis que de son côté, mon loup intérieur gémit en écho, les propres sons que ma gorge déverse entre chaque cri que je pousse.
Mon loup et moi sommes trop faibles pour nous en sortir indemnes et bien que nos esprits s'accordent sur cette défaite, je sens le peu de force qui lui reste se joindre à la mienne pour une dernière fois tenter de fuir en vain notre agresseur. L'espoir nous fait espérer que notre dernier assaut blessera celui-ci mortellement, avant qu'il ne puisse nous faire subir le même sort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Sam 9 Aoû - 22:12

Gaga, Pense à préciser quel perso parle steuplait tu seras un ange Very Happy

JARED

Je n'en reviens pas, il a réussi à me toucher. Je le bloque en me mettant à califourchon sur lui. Je ne comprends pas ce qui se passe dans sa tête. Je vois bien qu'il n'est pas lui même. Je sens son loup qui geint de détresse. Mon loup tente de lui répondre. Son hurlement me glace le sang. Il est terrorisé. Je le sens à l'odeur âcre qu'il dégage. Il fusionne enfin avec son loup mais c'est peine perdue. Je lui envoie une vague de pouvoir qui le mettra à coup sûr en sommeil. Du moins, je l'espère....

Maintenant qu'il est calmé, je le soulève précautionneusement. Je ne supporte plus l'odeur de peur qui lui colle à la peau. Je frappe pour qu'on m'ouvre la porte et me dirige précautionneusement vers la salle de bain. Mon loup a besoin de prendre soin de lui et moi aussi malgré la colère que je ressens à l'idée qu'il ait voulu me blesser. Je sens malgré tout que ce geste ne m'était pas adressé. Je ne sais pas d'où me vient cette intuition mais Greg est avant tout une grande gueule, il manie le sarcasme avec brio mais il n'est pas violent de nature. Du moins, il n'a jamais tenté de m'attaquer. Il ne devrait pas pouvoir me blesser. Je pose mon précieux fardeau sur le tapis de la salle de bain le temps d'aller ouvrir les robinets de la baignoire pour la remplir d'eau chaude. J'y ajoute un bain moussant que Greg a l'air d'affectionner. J'avais demandé à ce qu'on en mette dans sa salle de bain. Décidément, rien, dans ces retrouvailles, ne s'est passé comme prévu. Avoir dû le kidnapper pour l'avoir près de moi me laisse un goût saumâtre. Je laisse les pensées néfastes qui me viennent pour m'occuper de le déshabiller. Mon loup se met à gronder lorsqu'il voit apparaitre les traces de cicatrices dans son dos. Mon estomac se soulève. Je vois bien qu'elles ne sont pas récentes. Il en avait déjà certaines lors de notre rencontre, mais là il en a de plus récentes qui sont d'une cruauté rare. Je comprends mieux son agressivité à présent. Je sens ma rage s'étendre. Je viens de prendre une décision qui ne lui plaira pas mais là, ce n'est pas ce qui m'importe. Mon loup hurle de frustration à l'idée de ne pas avoir pu protéger correctement son âme soeur. Je note dans un recoin de mon cerveau de faire appel au sage du clan au sujet de l'union de l'Alpha.

Je le prends à nouveau dans mes bras et je monte dans la baignoire d'angle. Je m'assoie dans un recoin, Greg toujours contre moi. C'est plus fort que moi je ne peux pas le lâcher. Je fais en sorte de l'allonger dans l'eau pour le baigner dans son entièreté. J'entreprends de mouiller méthodiquement de ses cheveux. Le soupir de bien être qu'il pousse dans son sommeil fait gronder mon loup de contentement. Je sens au passage une langue de feu lécher le bas de mes reins. Les souvenirs de nos ébats me reviennent frais en mémoire. Ma verge tressaute à ce rappel. Je préfère l'ignorer et m'occuper de mon aimé. Pendant ces cinq dernières années, mon loup n'a eu de cesse de réclamer sa moitié mais les affaires politiques passant avant tout, j'avait mis de côté mes instincts jusqu'à perdre de ma puissance. Thiernan en tant que Bêta de la meute, reconnu pour ses conseils avisés, m'avait conseillé de le prendre pour compagnon avant de ne plus pouvoir diriger ma meute.

Maintenant que Greg avait recroisé mon chemin, il était hors de question que j'épouse qui que ce soit d'autre. Un geignement de Greg me remet dans la réalité. Et pour le moment elle n'est pas belle à voir. J'ai une âme soeur complètement terrorisée par.... mystère et mon loup qui veut farouchement le revendiquer.

- Ja..Jared ?
- Chut mon amour je prends soin de toi. Dors, tu n'as rien à craindre.

A ces mots, je vois Greg se détendre un peu plus. Je comprends que je risque de le perdre de nouveau avec ce que je vais faire, mais je n'ai pas le choix. Pas si je veux le protéger et protéger ma meute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Sam 9 Aoû - 23:45

{Sorry pour le temps d'attente, pb de connexion, j'espère que la suite vous plaira}

JARED

Je retrourne au lit avec lui. Je le blottis contre moi. Mon loup ne semble pas vouloir se calmer. Il a l'air très très inquiet. Je n'arrive pas à fermer les yeux. Quelque chose ne va pas avec Greg je le sens. Je ne sais pas ce qui lui est arrivé mais même sous mon influence il tente de résister de toutes ses forces. Il s'épuise. Il s'est laissé allé le temps du bain. ça ne devait pas se passer comme ça. Définitivement. Il faut que je trouve un moyen de le soumettre totalement. J'ai peur qu'en luttant comme ça il ne finisse pas sombrer dans le coma. Je projette totalement à la la rencontre du sien. Nous nous retrouvons en terrain neutre. Je laisse les loups refaire connaissance. Un coup frappé à la porte me force revenir à moi-même. Mon loup geint de frustration mais je ne peux me permettre d'être déconcentrer. Je reconnais l'odeur de mon Bêta, visiblement fou de colère. Je me lève le plus doucement possible et me dirige vers la sortie. Je ferme la porte et je fais signe à mon Bêta de me suivre. Nous nous installons dans la pièce attenante et Thiernan explose.

- Tu peux me dire ce qui t'a pris d'être parti sans protection et sans prévenir personne ? tu te rends compte du pétrin dans lequel tu m'as mis.

Je le laisse s'époumoner. Depuis que Greg a hurlé son nom avec terreur, je ne le regarde plus de la même façon. Je me permets de l'inspecter. Ses yeux sont emplis de fureur mais en fond, presque dissimulé derrière, je vois apparaitre une lueur de folie mélangée à autre chose. Je musèle mon loup prêt à lui sauter à la gorge pour avoir osé touché à son compagnon. Je dois d'abord découvrir ce qui s'est passé sans qu'il s'en doute.

- Qu'est ce que tu fais là Thiernan ? Il me semblait avoir été clair. Tu devais veiller sur la meute en mon absence. Alors je vais te poser une dernière fois la question. Qu'est ce que tu fais là ?
- Je suis venu t'annoncer que si nous ne nous lions pas avant la prochaine lune, je te défierai.

Mon rire est acide. C'était donc ça. Il a toujours convoité le trône. Si il se lie pas à moi, l'alternative est le combat à mort.

- Nous nous verrons devant le conseil la veille de la pleine Lune. Tu connaîtras ma décision à ce moment là.

Je tourne les talons et me dirige vers la chambre, ne lui laissant pas le temps de faire quoi que ce soit. Si il attaque maintenant, il est mort. Il le sait.

* * * * * *

GREGORY

Je n'arrive pas émerger. Je ne comprends pas ce qui m'arrive. Mon loup m'empêche de me réveiller. C'est bien la première fois que ça m'arrive. Encore un effet Jared surement. Même inconscient, incapable de me réveiller, j'arrive à pester après lui. J'entends des bruits à travers mon brouillard. Des éclats de voix me parviennent. Je ne comprends pas ce qu'ils disent. J'entends les mots "défis", "conseil" "de prochaine Lune". Je sens mon loup se tendre et geindre. Je me sens happé de nouveau par les ténèbres malgré la panique qui m'étreint


* * * * * * *

JARED

Je l'entends geindre à travers la porte. Je me précipite. Il est en sueur, il se tortille dans tous les sens. Dès que je le touche il se met à hurler d'effroi. Ma rage affleure à nouveau. Quoi qu'ait fait Thiernan, c'est un loup mort à la prochaine pleine lune. Il me reste moins d'une semaine pour me lier officiellement à Greg. Le problème étant qu'il est dans une espèce de stase, je ne sais pas quand il pourra émerger si jamais il émerge. Je préfère oublier la fin de mon scénario catastrophe. Il faut que je demande aux sages une détail sur les lois de la meute. il me semble bien avoir vu le cas d'un Alpha dont la compagne avait été victime d'une attaque avant qu'ils soient liés officiellement devant la meute. elle était en stase lorsqu'ils avaient procédé à l'union. Il fallait que ça marche pour Greg. Il le fallait.

Je le prends à nouveau contre moi, j'en profite pour déposer mes phéromones sur lui, je le marque encore une fois. Je sais qu'il va m'en vouloir à mort mais tant pis. Je préfère passer le reste de mes jours à le reconquérir que de le laisser filer une fois de plus.

La lassitude m'envahit, je me laisse aller contre lui. Je ferme les yeux. Un peu de repos ne me fera pas de mal. J'envoie un sms à un vieil ami et allié dans le conseil des sages afin qu'il commence ses recherches avant ma requête officielle. Je sens que les prochains jours vont être terribles.


* * * * * * *

ANNA

Je regarde mon téléphone avec une moue boudeuse. Greg m'a toujours pas rappelé. C'est bizarre parce que même quand il est furax, il donne des nouvelles. Deux jours de silence... C'est lourd. La dernière fois que je l'ai vu, il prenait la poudre d'escampette après avoir vu le beau mâle Alpha que je lui avait trouvé. Rien que d'y penser, j'en ai l'eau à la bouche. J'en aurai bien croqué, mais il ne semblait intéressé que par Greg. Et la vue de ce crétin de fae avec lui... Qu'est ce qu'il Alpha faisait avec un fae d'ailleurs ? Sentant un tourbillon de question arriver, je me dis qu'il est temps que je me nourrisse un peu. Je me regarde une dernière fois dans la glace et je sors. J'en profite pour téléphoner à Greg. Je crois qu'il va falloir que je fasse mon mea culpa sur ce coup là.

"Bonjour, vous êtes bien sur le téléphone de Greg... A moins que ce quoi quelqu'un d'autre... Bref laissez un message si vous mourrez d'ennui"

- Greg, mon chou, c'est ta démone et amie préférée. Je sais que j'ai merdé mais rappelle moi s'il te plait. J'ai besoin de savoir que tu vas bien.

Je raccroche et me dirige vers mon terrain de chasse fétiche. J'espère que Greg soit là.

* * * * * *

JARED

Le bruit d'un téléphone me réveille. Je vois que le portable de Greg clignote. Surement un message. Je me lève et je récupère son mobile. Anna. Encore...

Greg, mon chou, c'est ta démone et amie préférée. Je sais que j'ai merdé mais rappelle moi s'il te plait. J'ai besoin de savoir que tu vas bien.

Merde c'est vrai, je l'avais oublié celle là.

suis busy en ce moment t'appelle dès que j'ai le temps

Je ferme son téléphone et me rallonge contre lui. Je prends le mien pour envoyer un ordre à ma sentinelle de ne laisser personne les déranger avant au moins six heures. Je le repose et mets mon nez dans ses cheveux, humant son parfum. La peur a l'air de refluer, ses traits sont plus détendus, apaisés. Mon loup gronde de contentement. Je me laisse emporter par Morphée.


Dernière édition par Enora le Dim 10 Aoû - 9:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Dim 10 Aoû - 18:19

Anna arrive au club la tête pleines d'inquiétudes pour Gregory. Son dernier message ne lui ressemble pas, son ami n'est pas du genre à mélanger les langues même pour gagner du temps dans la rédaction d'un message. De plus, si le but de son sms raccourci était de gagner du temps c'est raté puisque pour l'écrire il aura fallut qu'il écoute sa messagerie et tienne compte que cela faisait deux jours qu'elle la remplissait.
Donc ! Soit il y a anguille sous roche, soit il se fout royalement de ma tronche ! Se dit-elle.
- Genre il a le temps d'écouter mes messages, de m'en écrire un, mais pas celui de me rappeler ? Il est juste occupé à s'envoyer en l'air oui ! Grommela Anna en bousculant les danseurs pour arriver rapidement à sa table réservée.
Anna tente de se calmer du mieux qu'elle peut avant de lever le bras pour commander à boire. Cependant, pendant que le barman se hâte pour lui préparer son cocktail, ses pensées la ramènent à son ami.
- Je parie qu'ils baisent comme des malades depuis tout ce temps alors que moi je m'inquiète au lieu d'en faire autant. Greg s’attend certainement à ce que je le remercie de prendre de mes nouvelles entre deux coïts ! Qu'est-ce qu'il croit ! Je ne suis pas sa secréta...
Son esprit tique sur le moment. Depuis quand justement Gregory prend-il le temps, lors d'un plan cul de répondre à ses messages ? Lorsque le dit plan cul prend fin il appelle toujours pour donner des nouvelles et elle insiste pour avoir des détails mais jamais il ne le fait pendant.
- Bon il peut s'agir d'une exception... Tente-t-elle de se persuader. Mais, si ce n'était pas le cas ?
Anna ne cesse de se retourner l'esprit et fixe depuis un bon moment sans la voir, la piste de danse où les corps me mouvent de façon lascive, lorsque un reflet doré attire son regard.
Un sourire sadique étire alors les lèvres rouges de la démone, non seulement elle à trouver quelqu'un pour l’aiguiller dans ses réponses, mais en plus elle a un appétit à assouvir. Et il n'y a pas à dire après deux jours à s'inquiéter elle en a un vorace !

***

- Whaou chérie ! Doucement c'est que c'est fragile tout ça !
Anna lui réponds d'un rire de gorge et le pousse à nouveau brusquement contre le mur carrelé. Ses longs ongles vernis caressent l’appendice du jeune homme au travers de son pantalon et le sent s’exciter de plus en plus à mesure que sa verge gagne en volume.
Ce n'est pas le meilleur endroit pour ce qu'elle veut faire mais elle se promet que cela sera rapide et que l'on aura pas le temps de venir la déranger pendant ses affaires. Le barman a surement d’ors et déjà condamné la porte comme il lui arrive souvent de le faire à sa demande. Sa récompense est quelques fois de partager quelques vices avec la démone. Elle lui devra ce petit coup pour le service qu'il lui rend ce soir. Mais bon comme il n'est pas trop mal doué et fournit elle ne s'en formalise pas trop. S'il avait été un sale coup elle n'aurait pas pu entrer avec sa proie dans les sanitaires et aurait du descendre au donjon SM qui est au sous-sol. Et vu son empressement, elle aurait commencé dans la cage d'escalier. Pas bon !
La succube se lance sur sa proie et vient enrouler ses jambes autour de ses hanches, il est à point, elle le sent. Bientôt leurs langues s'enlacent dans un ballet endiablé. Affamée la démone va jusqu'à mordre violemment la lèvre inférieur de son partenaire qui ne s'en formalise pas et qui au contraire semble apprécier sa brusquerie.
Les grandes mains de l'homme agrippent son chemisier mais elle ne lui laisse pas le temps de les glisser en dessous puisque une fois encore elle le mord violemment, plus fort cette fois-ci, ce qui le fait hésiter.
- Tu es gourmande chérie, mais si tu me laissais moi aussi te goûter ? Humm ?
- Tu n'en auras pas l'occasion... Lui dit-elle mystérieuse.
Il n'a pas le temps de répliquer qu'elle lance un nouvel assaut, Anna entoure ses bras solidement autour des épaules dénudées de son partenaire, ses ongles lui meurtrissent la chair et sa bouche se colle à la sienne pour étouffer ses grondements d’excitation.
Mais alors que la succube l'embrasse comme jamais on ne l'a embrassé, le jeune homme commence à sentir ses forces diminuer. Il prend peur et tente de plonger son regard dans le sien, mais elle ne le regarde pas, ses yeux sont clos, toute sa concentration fixée sur son baiser. Difficilement, il parvient à la repousser légèrement. Les lèvres d'Anna sont gonflées de désir, autant que l'est son sexe, mais alors qu'elle ouvre les yeux pour enfin croiser son regard il se sent tomber sans même avoir pu agir. Il est désormais prisonnier de ses pupilles de sang.
Anna sourit à pleine dent lorsqu'elle voit le faë tomber dans son propre piège. Elle l'embrasse délicatement cette fois en prenant la peine de se décrocher de lui. Elle l'aurait bien dévorer mais bon... La succube se recule, essuie un peu de son rouge à lèvre ainsi qu'une goutte de sang qui à baver sur la peau doré de sa victime avec sa langue chaude. Il est immobilisé et entièrement sous son contrôle à présent. S'il sait quoi que ce soit sur Gregory elle le saura elle aussi, dans le pire des cas elle terminera ce qu'elle à commencer.
Alors qu'Anna se retourne verre les miroirs au dessus des lavabos et se remet en beauté –rouge à lèvres couvrant couleur bordeau et mèches de cheveux sorties de son chignon– elle commence à l’interroger. Elle se dit qu'une question simple pour commencer lui permettrait de savoir si ou non il lui est facile de lui résister.
- Bien, ton nom ?
Il tente comme elle l'espérait de résister mais cela ne dure pas et il consent à répondre.
- Kynan.
- Mouais, banal pour un faë, ça sonne plus lycanthrope si tu veux mon avis, mais... Elle dégluti et savoure la saveur de son sang restée un peu sur sa langue. Elle soupire et ferme les yeux le temps d'avaler puis reprend. Ce n'est pas très étonnant puisque tu es à demi métamorphe. Et je suis prête à parier que c'est justement parce que tu l'es que tu as pu rencontrer ton ami l'Alpha. Je ne me trompe pas n'est-ce pas ?
Le faë est en sueur à force de lutter en vain, mais sa tête finit par acquiescer les dires de la démone qui devant sa volonté de ne pas lui céder rit à gorge déployée. Merde ! Se dit-il. Même dans cette état il continue d'être exciter et il sent sa verge réagir à son rire sombre et profond.
Anna est jouissive ! Ce faë est plus que réactif et il va certainement lui apprendre beaucoup. Ivre de joie elle n'hésite pas à lui dire tout en se léchant goulûment les lèvres.
- Tu m'as l'air bien prometteur. Je sens que toi et moi on va bien s'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Lilith

avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 23
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Mar 12 Aoû - 13:23

GRÉGORY

Je me réveille difficilement. Mes yeux collés par le sommeil s'ouvrent avec peine. Sans cette faim qui me tiraille je me serai volontiers rendormi. Cette nuit avait été empli de cauchemar, et pas un seul instant les souvenirs du passé ne m'avait laissé de répit, jusqu'à ce qu'étrangement ils disparaissent d'un coup me permettant enfin un peu de repos. Prenant peu à peu conscience d'où je suis je remarque Jared endormi, blotti contre moi. Mon premier réflexe est de tenter de me dégager et de profiter de son sommeil pour m'enfuir, mais un simple coup d'œil m'empêche de le faire. Une profonde tendresse m'empare dans moi en le voyant ainsi. Il parait exténué et je n'ai pas le cœur de le réveiller. Ainsi endormi et fragile, il me rappelle cette semaine qu'on a partagé ensemble quand exténués l'un et l'autre nous venions tendrement enlacés récupérer un peu de force pour recommencer de plus belle nos ébats.  

Plongé dans mes pensées qui, il faut l'avouer, m'échauffe un peu, mon odorat est assailli par une odeur que je n'espérais plus jamais sentir. Ce parfum ne peut-être que celui de Thierman. Il était venu ici. Rien qu'à cette idée mon corps est prit par un violent tremblement, qui fait gémir Jared toujours endormi à mes côtés. Cette fois c'est certain il faut à tous prix que je sorte d'ici, non pas pour m'éloigner d'une union que je refuse –même si c’est le cas– mais surtout pour éviter de voir remonter à la surface un passé qui n'aurait jamais dû exister. Pour cela il me faut un minimum de force et avoir le ventre vide n'est pas la meilleure solution pour être efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Mar 12 Aoû - 19:18

Je pousse légèrement Jared qui grogne doucement tandis que je me déloge de ses bras. Les jambes faibles je parviens à me lever et à me tenir en prenant appui sur la table basse. Je remarque que je suis habillé d'un débardeur et d'un pantalon de jogging gris beaucoup trop grand pour moi et vu leur parfum, ils appartiennent au grand loup. À mon dernier réveil je portais mon tee-shirt et mon slip il me semble. Je hume ma peau et elle sent le savon frais. Manifestement en plus de me vêtir, on m'a lavé. Je remarque aussi que je porte son odeur de loup. Ce salaud m'a marqué de manière olfactive pendant mon sommeil !!!
Alors que je m'éloigne, je le vois frissonner et j'ai le réflexe de vouloir le couvrir. Je m'empare alors d'une couverture pliée au fond du lit et m'approche à nouveau de l'endormi. Il sent bon, la même odeur de savon que moi. Il m'a prit avec lui dans son bain ou quoi ? Non, du calme il a du mettre le même savon que moi c'est tout... J'espère pour lui, puisque je ne suis n'y une poupée ni un jouet ! "Grégory canard de bain" ?! Plutôt crevé !
Mais malgré ça, je ne tiens pas à ce qu'il prenne froid.
Tiens depuis quand au fait je m'en soucie ? Est-ce que je me demande subitement. Non seulement en me réveillant je porte son odeur –et m'en offusque pas plus que ça–, je le trouve mignon rien qu'à le regarder dormir, il m'a probablement lavé, habillé avant de me couvé et je n'en suis pas plus gêné que ça, j'ai envie de prendre soin de lui... Je réfléchi un instant et tente de comprendre ce qu'il se passe en moi et le résultat me choc.
Pour m'assurer que je ne me trompe pas je recule –en vacillant légèrement– vers la porte en fixant les mouvements lent de son torse pour vérifier qu'il ne se réveille pas. Je sens mon loup gémir à l'idée de fuir son compagnon. Merde ! Nos loups sont bel et bien liés. Non, non, non !!!
Mon ventre gargouille fortement et la faim se rappelle à moi. Je me retourne vers la porte et m'empare de la poignée, rien ne se passe. Je me retourne vers le lit –et vers certainement le détenteur des clefs de cette serrure close– puis le vois me fixer avec ses magnifiques yeux olive. Sa respiration est aussi calme qu'auparavant. J'ai envie de me jeter sur lui et de lui crier à quel point il est une espèce de connard pour ce qu'il m'a fait sans mon consentement. Mais au lieu de ça je le snobe et lui fait croire que je n'ai rien remarqué de différent en moi et que si c'est le cas, que ça n'a pas d'importance pour moi.
Alors qu'il s’apprête à parler je le coupe étant donné que je n'ai pas de raison de lui être aimable.
— J'ai faim.
Il ne dit rien et se contente de se lever, je remarque seulement maintenant qu'il porte de fins bandages au bras en plus du même ensemble que le mien, mais noir celui-ci. Des images m'assaillent, à nouveau le visage de Jared et celui de Thiernan se superposent et je ferme les yeux pour ne plus être sujet à ces visions. Je pourrais m'excuser pour l'avoir blessé, mais comme je suis son prisonnier, je considère que je lui dois rien. Et vu ce qu'il m'a fait ! Ce sera à lui de m'en faire d'ailleurs ! Et ensuite, je les refuserais.
J'ouvre de nouveau les yeux alors qu'il semble m'attendre et sans un mot, je me laisse guider hors de la chambre vers ce qu'il semble être une cuisine. Pendant le trajet Jared me soutient lorsque mes jambes faiblissent et au bout de mon troisième vertige je ne cherche plus à le repousser de peur de tomber. Ses mains me brûle au travers mes vêtements fins.
Après que Jared m’ait assis autour d'une table et déposé devant moi un bol de soupe, je râle un instant en lui disant que je peux mâcher un temps soit peu de viande et qu'encore une fois j'ai faim puisqu'il ne semble pas avoir comprit la première fois. Il se met face à moi et me tend alors un quignon de pain et après avoir échoué à mordre dedans –faute de forces– je m'attaque à sa soupe en lui jetant un regard noir en réponse de son sourire moqueur. Faut reconnaitre qu'elle est bonne. Mais il rêve s'il pense que je vais le lui dire !
Puis, c'est dans un état second alors que je me sustente que j'entends une voix surgit de mon passé répondre à une question de Jared à laquelle je n'ai pas fait attention. Jared s'est éloigné de moi pour parler à son interlocuteur mais je ne m'en étais pas rendu compte jusque là. Il est à présent à quelques mètres à ma droite et je me met à le regarder lui et son locuteur.
— Au contraire tu as été très clair et je comptais suivre tes ordres jusqu'à hier, mais il m'a semblé que tu avais quelque chose qui m'appartient.
— Explique-toi. Gronde alors Jared au point que j'en tremble.
Pour me calmer et espérer arrêté –enfin !– de trembler comme une feuille, j'avale d'une traite le reste de ma soupe que j'avais apparemment déjà bien entamée.
— Il t'a rejeté il y a cinq ans, alors que toi et moi l'encouragions à te choisir pour le bien de sa meute et la nôtre. Mais alors que je tentais de le persuader une dernière fois de t'accepter et donc après que nous ayons eut une longue "discussion" lui et moi, il n'a pas voulu en démordre te concernant.
— Ça je le sais, ne tourne pas autour du pot. Veux-tu ?
— Soit, étant donné que tu n'as pas contesté sa décision à l’époque et décidé de partir sans l'obliger à rien en ce qui te concerne, il est devenu aux yeux des autres loup un "rejeté". Et tu sais aussi bien que moi qu'un loup rejeté est dès lors inférieur à tous dans une meute et donc soumis à n'importe quel autre loup désireux de le posséder qu'il soit de la même meute ou pas d'ailleurs.
— Greg était dans une meute qui le respectait et le protégeait, jamais on ne...
— Sa meute ne voulait plus de lui après qu'il t'ait refusé. Après tout ! Quel déshonneur de refusé un Alpha !
— Tu n'as pas du être étranger à cette décision ! En tant que Beta tu allais et venais souvent entre les différentes meutes pour leur porter conseils. Je suppose qu'après son renvoi tu as profiter de sa situation en bon samaritain que tu es ! Lui répond Jared d'une voix grave, le dos droit et les bras croisés pour contenir le plus difficilement sa rage.
— Et comment ! Contrairement à toi j'ai su prendre ce que je voulais ! Réplique alors Thiernan un mélange de fierté et de satisfaction dans la voix. Son loup ne sera jamais tien puisqu’il m'appartient déjà ! Ajoute-t-il ensuite, victorieux.
— C'est là que tu fais erreur. Répliquons-nous Jared et moi sans pour ma part, que je ne le veuille. Super ! Me dis-je alors. Mon loup à davantage d'ascendance sur moi qu'auparavant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Dim 17 Aoû - 8:17

GREGORY

Je dois réfléchir très vite à la situation. Je sens à nouveau la panique et l'angoisse envahir mon esprit. Les souvenirs reviennent en force, insoutenable. Je sens que mon loup geint et cette fois je ne peux pas le museler. Cet espèce de bâtard est en train de me soumettre de force. ma colère ôte un peu du brouillard dans lequel je baigne sans pouvoir en sortir. Non, c'est pas Jared qui s'amuse avec mon contrôle mais son salopard de bêta. Il ne me faut qu'une seconde pour accepter l'idée d'être lié à Jared. Avec le peu que j'ai entendu de leur conversation, je me suis rendu compte que j'avais fait les frais d'un bêta beaucoup trop ambitieux. Et cet infâme connard a profité de son statut pour me faire renier de tous, faisant croire à tout le monde que j'avais rejeté l'Alpha. La vérité, c'est qu'au moment maudit où j'ai croisé sa route, j'étais allé faire un tour après une dispute violente que j'avais eu avec Jared.

" - Comment ça je dois me lier à toi ?? Je suis trop jeune pour ça !
- Non ! tu as une chance que beaucoup n'ont pas ! Celle d'avoir trouvé ton âme soeur très tôt ! Je veux te chérir Greg, je veux passer ma vie avec toi !
- Et me retrouver attaché comme un toutou à son maître ?
- Merci mais non merci mon gars. Je veux garder ma liberté, être libre de faire ce que je veux, quand je le veux !

Jared serre la mâchoire, se pince l'arrête du nez et prend une grande inspiration avant de répondre le plus doucement possible. Cela lui une sacré self-controle surtout quand son loup gronde et ne veut qu'une chose : son compagnon marqué et et soumis.

- Tu sais quoi ? On arrive pas à discuter. Que dirais tu de reprendre cette conversation demain, plus posément ?

Ça lui coûte de dire ça, mais au fond de lui il est bien trop conscient du besoin de liberté de son âme soeur pour risquer de la perdre à jamais.

- Je te promets.

Gregory face à cette proposition calme a envie d'hurler, surtout quand son loup s'apaise. Il sort furieux avec une folle envie d'aller tirer un coup, rien que pour le plaisir de faire enrager son amant de la semaine. Son loup réagit assez mal à cette idée. Et, la colère refluant, il se rend compte qu'il n'a fallu qu'une semaine pour que ce connard d'Alpha s'imprègne dans son système. Il laisse cette idée prendre sa place dans son esprit, commençant sérieusement à réfléchir à ce que cela veut dire pour lui. Un sourire naît sur ses lèvres. Il croise Thiernan avec qui il a sympathisé deux jours plus tôt. Il est à peine plus âgé que lui. C'est un des Bêta de Jared. Il se dit que ça ne ferait pas de mal de discuter avec lui, d'avoir un avis. C'est le début des emmerdements et des cauchemars les yeux ouverts..."


- Greg ! qu'est ce qui t'arrive ?

J'entends Jared s'agiter près de moi. Je suis par terre. Je me suis effondré sous l'afflux des images qui ont envahi mon esprit. Je sais qu'il faut que je prenne une décision rapide si je ne veux pas que l'autre bâtard s'en prenne à qui que ce soit. J'ai pas tout bien saisi mais je sens que ma décision urge un max, vu la teneur de leur conversation.

- Mon loup a choisi Jared.

Le noir envahit a nouveau mon esprit, je ne fais rien pour résister.

* * * * * *

JARED

Mon coeur rate un battement quand je le vois s'effondrer. Je jette un coup d'oeil à Thiernan. Son regard est dur. Je vois passer un éclair de folie dans ses yeux. J'ai l'impression qu'il y a quelque chose qui cloche chez lui.

- Thiernan, la discussion est close. Greg m'a choisi
- C'est faux !
- Je sujet est clos ! hurle-je avec un grondement demandant obéissance et soumission

Thiernan recule, ivre de fureur

- Tu me le paieras !

Une fois la porte d'entrée claquée, je m'autorise à souffler. Mes membres tremblent de faiblesse. Et ça s'aggrave. Mon temps est désormais compté. Je regarde enfin Greg, sa mine est grise. Il n'a toujours pas repris conscience. Je fais un effort surhumain pour le soulever et me dirige vers la chambre. Quelque chose ne va pas, je le sens. L'atmosphère de la maison a changé. Mon loup est nerveux. Je me dirige le plus vite possible vers la chambre, et la verrouille de l'intérieur. Ici on sera en sécurité un laps de temps. Je m'effondre, je n'ai plus de force. Un éclair de compréhension se fait alors que je sombre dans le néant. Ma meute est en train de se retourner contre moi.


Dernière édition par Enora le Dim 17 Aoû - 9:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Dim 17 Aoû - 11:35

GREGORY


Je sens que quelque chose ne va pas. Je sens le loup de Jared appeler le mien. Je sens la panique m'envahir. Quelque chose à changer. Je le sens lui. Je sens ce qu'il ressent. C'est quoi ce bordel ? Qu'est ce qui se passe ? Je tente de me réveiller mais je ne peux pas. Je vois mon loup partir à la rencontre du sien. Je sens son inquiétude à lui aussi. J'essaie de ne pas sombrer dans la panique. Je rappelle mon loup pour que je puisse me réveiller. Il geint, inquiet. il faut que je sache.

Je me réveille en sueur sur le lit. Je cherche Jared des yeux mais je ne le vois nul par. J'entends sa respiration rapide pas loin de moi. Je regarde par terre, il est effondré, inconscient. Je me précipite à ses côtés. Il est faible.

J'entends de l'agitation là haut et je commence à comprendre. Thiernan a dû faire quelque chose. Je le redresse et tente de le réveiller. Son souffle est encore eratique. Je l'attire contre moi et il se calme.

- Hey ! Réveille-toi, je crois qu'on a un problème là...

Il ne bouge pas. J'entends les pas se précipiter dans notre direction... Nous sommes cuits

* * * * *
ANNA

Hooo ce Faë est un vrai régal décidément ! Je me demande pourquoi je ne m'en suis pas fait un festin plus tôt... Bonne question. Mais passons aux choses sérieuse. Je lui adresse mon sourire le plus aguicheur que j'ai en rayon. Il est sous moi, alangui, repus et légèrement désorienté. J'en profite pour lui passer des menottes en argent recouvert de fourrure.

- Alors mon beau, on va jouer à un petit jeu toi et moi.
- Tout ce que tu veux poupée, me répond-il en essayant de me faire son plus beau sourire.
- Il s'appelle Où as-tu caché Grégory ?

Tiens, tiens, son regard a perdu de sa splendeur là. Il essaie de se détacher mais sans succès.

- Je ne vois pas de qui tu veux parler.
- Alors parle-moi de l'Alpha sexy qui le cherchait. Humm Jared c'est ça ?
- Connais pas.
- Et ça et moi je suis la Reine d'Angleterre en string et porte jarretelle !
- Je te vois bien avec un de ces bustier.... me dit-il avec son accent séducteur et essaie de m'envoyer son regard.

Pas de bol pour toi mon pote ! T'es trop faible pour pouvoir m'avoir sous ta coupe.

- Alors étant donné que tu as menti, je te laisse une dernière chance... Où.. Est... t-il ?

Silence.

- Ok tu veux pas parler ? C'est pas grave, je connais un certain nombre de démon qui adoreraient tester quelques uns de leur jeux sur toi. tu sais à quel point ils aiment avoir des victimes consentante....

Je laisse la fin de ma phrase en suspens et je vois enfin apparaître de la crainte dans son regard. Parfait.

Etape suivante.....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Dim 17 Aoû - 20:26

GREGORY

je me sens encore un peu groggy. Les pas se rapprochent rapidement. Il faut que je le réveille. Vite !! Je le secoue mais rien ne se passe. Je le secoue à nouveau et je l'entends émettre un geignement plaintif. Les pas se rapprochent encore. Ils seront bientôt là... Que faire ?

Je parcours la pièce de mes yeux afin de trouver une arme. Je regarde partout. Après tout, j'ai appris que TOUT peut servir d'arme. Je passerai sous silence cette sombre histoire de sextoy.... Bref. Mon regard s'arrête sur un plateau où sont disposés les restes d'une collation. Je me saisis du couteau à beurre - après tout, c'étai une question de vie ou de mort.
Revenir en haut Aller en bas
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Dim 17 Aoû - 22:46

Le couteau à beurre en main je... Je quoi ? Je suis prêt à leur faire une tartine ?! Avec ou sans confiture messieurs les "méchants pas beaux" ?
Mais j'ai à peine le temps de me dire que c'est ridicule que la porte est détruite et que des hommes pénètrent dans la chambre.
J'entends Thiernan crier :
– Amenez-moi mon compagnon et enchainez le traitre !
Je me débat et leur crie de me laisser près de Jared souffrant lorsqu'ils m'agrippent, mais il n'écoutent rien et rapidement je fais face à Thiernan. Les hommes qui me tenaient s'en vont et Thiernan m'étreint comme si nous étions de vieux amis... non vu à quel point il me sert fort, je dirais : de vieux amants heureux de se revoir. Mais ce n'est pas mon cas et je ne lui rend pas son étreinte. Mieux je lui grogne dessus.
– Mon loup ne t'a pas choisi.
Un éclair fou traverse son regard.
– Tant mieux ce n'est pas le loup qui m'intéresse, mais l'homme.
J'en frissonne de dégout alors qu'il ose plonger sa tête dans mon cou pour s’imprégner de mon parfum.
– Cet enfoiré t'a marqué de son odeur !
Il redresse la tête et à nouveau un éclair transperce ses pupilles devenues ocre. Il est en colère manifestement et la couleur de ses yeux prouve que son loup n'est pas loin.
– C'est ce que fond les compagnons entre eux, je lui réponds plein de fougue.
– Bien tenté mais il ne porte pas la tienne. Seuls vos loups sont liés. Et comme tu es toujours incapable de te métamorphosé sans cet abruti d'Alpha tu n'es pas de taille à me résister mon petit Greg.
Il replonge sa tête dans mon cou et mordille sa chaire tendre, là où se trouve l'un de mes points sensible et que ce salaud se souvient avoir découvert. Mon corps réagit et je frisonne à nouveau, mais de plaisir cette fois. Mais alors que mon corps apprécie le toucher de Thiernan, moi je me dégoute de réagir ainsi et je veux plus que tout qu'il me lâche.
Profitant alors de sa position et par impulsion soudaine je lui mord violemment le lobe gauche que j'ai à portée de dents, ou de crocs disons, vu qu'ils sont sortis alors que je commençais à m’exciter.


Dernière édition par Gagaelle le Lun 18 Aoû - 16:30, édité 1 fois (Raison : Lilith : obsédée des virgules et des textes justifiés.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Lun 18 Aoû - 7:35

GREGORY

Merde. Merde. Merde.

Faut que je sorte de là et vite. Il faut que je retrouve Jared. Mais quel abruti ! Je pouvais pas faire un truc intelligent une fois dans ma vie ? Non encore une fois il a fallu que je fasse pas grande gueule hein ? Je me concentre sur ma colère, essayant de ne pas prêter attention à ce que fait Thiernan. Y a pas de doute, il s'est amélioré depuis mon départ.... Mais pourquoi je pense à ça ? Il faut que je trouve un moyen de voir comment va Jared.

- J'ai un service à te demander, lui dis-je en retenant un gémissement.
- humm ?

Il me lance un regard interrogateur alors que ses mains passent sous mon t-shirt. Ma peau frissonne. Je maudis mon corps. Allez Greg concentre toi ! Bordel !

- Je... Haaaa-rrète c'est trop booooon....
- j'étais sûr que tu allais aimer mon amour.

A ces mots, j'ai envie de vomir. Il est encore plus taré que dans mon souvenir. La dernière fois il en tenait une couche. Je ne comprends pas ce qu'il est en train de faire. Quel est son intérêt ?
Je me concentre de nouveau pour faire croire qu'il est le meilleur coup de la terre.

- Je voudrai voir Jared avant de me lier à toi.
- Mais pourquoi mon amour ? Il est inconscient !
- Ce sera encore mieux pour que je puisse le cracher dessus.

Mon argumentaire est vraiment foireux. Mais il faut que je tente. Je ne peux pas me transformer en loup et il est hors de question que ce connard se serve de moi jusqu'à la fin de ses jours !
L'enfer qu'il m'a fait vivre il y a 5 ans j'ai donné !

J'attends. Je suis en train de prier le ciel pour que ce soit le cerveau inférieur qui fonctionne. Sinon, je suis fini et je parle même pas de Jared....

Revenir en haut Aller en bas
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Lun 18 Aoû - 10:33

Jouer la comédie ainsi me dégoute et le fait de le faire me donne un goût infâme dans la bouche. Je reprends pied dans le monde réel et je remarque que ce goût ferreux est celui du sang de Thiernan. Je suis à terre et vue mon mal de tête il m'a violemment poussé contre le mur avant que je ne tombe au sol au moment où j'ai du le mordre.
Est-ce que j'ai imaginé toute cette scène ? Oh oui mon dieu ! Un cauchemar éveillé ! Je sort de mes rêveries grâce à ce choc, heureux de ne mettre pas infligé pour de vrai un tel scénario.
Par contre pour ce qu'il s'agit du cauchemar il est bien réel et s'appelle Thiernan.
Il se tient l'oreille manifestement ensanglantée avec un mouchoir en tissus et me lance un regard mauvais.
– Tu as intérêt à te faire plus doux si tu ne veux pas que je te matte comme autrefois !
– Tu ne me fais pas peur ! Dis-je sans réfléchir.
– Vraiment ?
Je sursaute, il s'est déplacé trop vite pour que je le vois clairement. Mon choc à la tête me fait voir des étoiles. Il est à présent accroupi devant moi toujours assis au sol. Mes battements de cœurs s'affolent. Il lève la main et alors que je m'attends à un coup de sa part je ferme les yeux par réflexe, mais au final sa main vient délicatement se poser sur ma joue et il me caresse avec tendresse.
– Je t'envoie un médecin, nous reprendrons notre entrevue plus tard, en attendant j'ai un Alpha à torturer.
– Jared !?
– ...
Ses pupilles de couleur acier habituellement sont encore ocre et sont impénétrables malgré sa colère sous-jacente.
– Non je t'en prie non !
Je m'accroche à sa jambe comme un esclave à son maitre, pris soudain de panique et incapable de me retenir et ce, même dans un élan de fierté. Il me repousse avec virulence et je suis m'affale en arrière. Je ne sens même pas la dureté du plancher qui amorti mal mes reins.
– Cesse de t'inquiéter pour cet être nuisible ! Il ne te mérite pas ! Il n'y a que moi qui puisse te combler comme il le faut, et je te le montrerais lorsque je reviendrais. Le médecin arrivera d'ici peu.
Il part sans rien ajouter. Pourquoi me parle-t-il d'un médecin ? Je me demande.
Après ce qu'il me semble cinq minutes, je n'ai toujours pas bouger du sol et une femme est apparue devant moi. Sans doute m'a t-elle rejoint depuis peu. Elle est belle, blonde au reflets cuivrés, les cheveux long ondulés jusqu'à la poitrine, des yeux de chat et un visage de poupée. Mais je n'en vois pas plus car elle disparait derrière mois et se met à farfouiller dans mes cheveux. Je vais pour lui demander ce qu'elle fait mais une forte douleur me coupe. Je remarque au sol un ensemble d’ustensiles médicaux, vu leur état et le nombre, ça fait plus de cinq minutes que je suis perdu dans mes pensées.
Elle pose à mes côtés un nombre suffisant de compresses pour que je sente un vertige me prendre. Je ne vais pas longtemps pouvoir rester éveiller. À croire que maintenant je passe ma vie à somnoler ou à m'évanouir. Le sol se rapproche, encore, encore. Avant que je n'entre en contact avec lui, je suis déjà parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Lilith

avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 23
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Lun 18 Aoû - 16:50

JARED

Une douleur lancinante aux poignets me réveille. Je prend peu à peu conscience de la position peu confortable dans laquelle je suis. À en juger par la douleur qui me tiraillait les bras et les poignets, j'ai les mains attachées dans le dos, et je suis fermement attaché à une chaise. Du regard je parcours la pièce afin d'essayer de trouver un indice qui pourrait m'éclairer sur l'endroit où je me trouve. "Dans quel bordel me suis-je encore foutu ?".  J'ai beau cherché dans ma mémoire, je ne vois pas comment je suis arrivé ici. La dernière chose dont je me souviens, c'est que mes forces me quittaient quand j'ai découvert la trahison de ma meute. Mon loup gémit doucement. D'un coup, son angoisse me submerge. "Où est Gregory ? Et qu'est ce qui s'est passé?"

Mes pires craintes se trouvent confirmer quand Thiernan entre dans la pièce. Il avance dans cette pièce vide, avec un sourire triomphant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Lun 18 Aoû - 21:22

ANNA

– Oh bordel ! Tu as bien failli me tuer !
– Tu serais mort heureux si cela avait été le cas.
– Oh ouais alors...
Sa voix est rauque, il sourit et rit de bon cœur de ma réflexion. Sa respiration ressemble à celle d'un coureur de marathon, et pour cause, nous venons d'en faire un !
Encore à califourchon, je me lève de dessus le faë... enfin Kynan maintenant, trop épuiser pour espérer se lever ou même bouger. Je remets mes dessous retirés à la va-vite et réajuste ma jupe que j'ai remontée trop haut sur mes hanches. Je dois me pencher pour ramasser mon chemisier au sol et mon amant de ces dernières nuits en profite pour complimenter mon postérieur.
Je me retourne vers lui et lui fait un clin d’œil tout en me mordant la lèvre inférieure. Il réagit au quart de tour. Toujours aussi fatigué, il reste allongé malgré son évidente envie de me rejoindre, mais son sexe lui, recommence à prendre de la vigueur.
Ce brave petit faë s'est montré très réactif à mon pouvoir et son excitation au fur et à mesure de mon interrogatoire a fini par déteindre sur moi.
Après qu'il m'ait donné les réponses souhaitées nous sommes descendus au donjon pour profiter d'un des lits disponibles. Et pour en profiter, nous en avons profité ! Nous n'avons même pas touché à tous les outils BDSM disponibles... Je ne pensais pas que nous tiendrions aussi longtemps cela dit. Le propriétaire devra changer le sommier tant les lattes ont cédées à la violence et à la passion de nos parties de jambes en l'air.
Mes jambes ont d'ailleurs du mal à me soutenir alors même que je n'ai pas encore remis mes talons. Et le faë exprime sa fierté de me voir vaciller suite à ses "vigoureux coup de reins".
Je m'approche de lui et chose inhabituelle chez moi j'embrasse mon amant pour lui dire au revoir.
Lorsque je me redresse, il agrippe mon bras.
– Moi aussi j'ai des questions à te poser. dit-il subitement l'air sérieux.
– Dommage. Je me penche encore pour l'embrasser et déplace mes mains de part et d'autre de sa tête. Moi, je n'ai pas de réponses à t'offrir.
Des cliquetis se font entendre.
– Qu... Hey qu'est-ce que tu fais ?
– Je te garde au chaud au cas où tu ne m'aurais pas tout dis à propos de mon ami et... Aussi pour si j'ai besoin d'un encas la nuit prochaine.
– Mais tu ne comptes pas me laisser enchaîner aux barreaux de ce lit toute une journée sans que je puisse me nourrir ou aller pisser tout de même ! Dit-il avec véhémence.
– Pas question de te laisser filer. Tu es un faë et donc tes besoins vitaux sont limités, tout comme le sont ceux d'une démone, ne me prend pas pour une idiote. De plus tu es un métamorphe et ces menottes à tes poignées sont en argent mais elles ne te feront pas de brûlures vu que tu as une demi-nature elfique, par contre elles éviteront que tu te transformes.
– Espèce de...
– Finis les mots doux chéri ! N’énerve pas une femme qui te domine.
– Évidement que tu me domines ! Je suis nu sur un matelas –qui s'enfonce dans un sommier cassé soit dit en passant ! Menotté par tes soins et soumis à tes moindres désirs ! Mais n'espère pas que je me laisse faire pour autant ! Libère-moi !
Il utilise ses yeux de faë mais qu'il soit épuisé oui pas son regard ne marche pas sur moi. Je ne suis pas n'importe qu'elle démone tout de même !
– Non.
– Quoi non ?
– J'ai dit non.
– Mais...
– Pas de mais. Tu es mon dominé pour un temps indéterminé point barre. Tu connaissais ma nature en me suivant au sanitaire il y a de cela deux jours et trois nuits. Tu ne peux que t'en vouloir d'avoir été si naïf.
– Et mon boulot !? Ma vie ?!
– Si ton Alpha est si gentil que tu me l'as dit, alors il t'aidera à retrouver un emploi si tu le perds en étant ici. Quand à ta vie ? Tu passes tes nuits ici à collectionner les conquêtes ! On dirait que tu veux battre mon record ! Alors tu ne me feras pas croire que l'on t’attend quelque part !
Il rejette sa tête en arrière sur les oreillers, il accepte son sort. Tant mieux, Grégory ou pas et Alpha ou non, je n'aurais pas laissé ce buffet m'échapper.
– Tu sais que je suis susceptible d'être découvert pas n'importe quels utilisateurs de ce donjon ! Ajoute Kynan.
– Tu voudrais ? Je peux encore appeler mes amis dont je t'ai parlé...
– Non j'ai assez donné ces dernières heures avec toi ! Tente-t-il de répondre stoïquement alors qu'un sourire étire ses lèvres charnues. Laisse juste la lumière rouge dehors pour que l'on croie la pièce occupée.
– Petite nature.
– Succube !
– Tu aimes ?
– J'adore.
– Alors repose-toi, mon pote le barman t'apportera à manger si je ne reviens pas d'ici ce soir. Mais sache deux choses : il sait tout comme moi qu'il ne faut te nourrir que tous les trois jours en tant que faë, et que, si tu es ici par mes soins, il n'ignore pas qu'il ne devra pas te libérer, sous aucun prétexte sous peine de représailles de ma part.
– Aucunes échappatoires hein ? Tu as pensé à tout.
– Oui.
J'attrape mes chaussures au sol et ouvre la porte. Néanmoins avant de partir je ne peux m’empêcher de retourner auprès de lui pour le torturer d'une caresse. Il me traite d'allumeuse et promet de me le faire payer juste après un dernier baiser langoureux.
Sur ce, j'enfile mes chaussures et le délaisse, lui et son esprit buté ainsi que son corps d'Apollon pour mettre la main sur mon petit louveteau préféré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Lilith

avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 23
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Mar 19 Aoû - 16:01

JARED

Un hurlement traverse la pièce. Thiernan s'éloigne de quelques pas pour admirer son œuvre, un sourire satisfait aux lèvres. Effectivement ce qu'il voit doit lui plaire, ne puis-je m’empêcher de penser. Depuis son arrivé dans cette pièce il s'en était donné à cœur joie, mais trop faible, je n'avais pu que subir ces coups. Thiernan prenait un plaisir visible à m'infliger toutes ces tortures. Tous cela sans poser questions bien sûr. De quel réponses a-t-il besoin après tout ? Il a retourné la meute contre moi, prenant ma place d'Alpha, sans en mériter le titre puisqu'il ne m'a pas défier dans un combat loyal. Peut-être que c'est le but de cette séance de torture : m'affaiblir avant un éventuel combat.

Alors qu'il revient vers moi, avec une chaîne en argent, pour un deuxième round. Je décide de reprendre le dessus et d'essayer d'obtenir des réponses aux centaines de questions qui envahissent mon esprit.
- Bravo. Ton coup d'état était bien orchestré ? Depuis combien de temps le prépares-tu ?
- Ah ça y est tu as retrouvé ta langue. Mais je te signale que tu es pas en position de poser des questions, dit Thiernan avec un sourire sadique

Il pose la chaîne sur la plateau en métal comme ce qu'on trouve dans les bloc opératoire, et se saisit d'un couteau dont l'éclat de la lame me laisse supposer quelle aussi est en argent.

- Puis-je au moins savoir de quoi je suis accusé ?
- D'avoir enlevé le compagnon d'un autre loup de ta meute. Tu m'as enlevé mon compagnon ... Gregory, ajouta-t-il devant mon incompréhension évidente.
- Qu'as tu fais de Gregory ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Mar 19 Aoû - 17:33

Alors que Thiernan s'apprête à me répondre, des coups provenant de la porte derrière lui –en haut d'un escalier– le coupe et une femme blonde vêtue d'une blouse blanche entre dans la pièce. Alors qu'elle descend les marche en bois qui grince de temps à autre, je remarque qu'elle sent le désinfectant à plein nez. Un médecin sans aucun doute au vu de sa blouse et de l'odeur qui la suit. Malgré cette odeur qui m'agresse le nez je sens une faible odeur de sang. Et le mien ne fait qu'un tour.
– Qu'est-il arrivé à Grégory !? Si tu lui as fait du mal, je te jure que...
– Ferme-là !
Thiernan se retourne vers la femme sans tenir compte de mes grondements de colère et lui demande comment se sent Grégory. Mon cœur manque un battement.
– Monsieur, à ce propos justement...
– Tu l'as soigné ?
– Oui, il était sous le choc et s'est évanoui avant que je finisse de le recoudre. Mais vu qu'il s'est réveillé en criant son nom et à tenter de se lever contre mes indications il y a une heure. J'ai dû le mettre sous tranquillisant.
– Il a demandé après lui ?
– Ou...Oui... Réponds tremblante, la femme soudain intimidée par la voix haineuse du Bêta. Enfin, Bêta se croyant devenu Alpha à présent.
– Vas-t-en ! J'ai à faire ! Veille sur lui et tâche de le maitrisé s'il a encore ce genre de coup de folie à son réveil.
La femme médecin acquiesce et quitte la pièce prestement. Je n'ai pas le temps de détacher mon regard de la porte qui se ferme que Thiernan m'enfonce un tisonnier chauffé à blanc dans le ventre. Je hurle sous le coup de la surprise et de la douleur. Son regard est plein de promesses de souffrances.
Il appelle deux de ses hommes et ils me détachent de la chaise pour m'entraver à des chaines installées au mur. Mon dos est collé contre la paroi de pierre de cette pièce ou j'ai repris conscience.
Thiernan de rage envoie la chaise ou je me trouvais contre un mur et celle-ci se casse sous le choc. Il repose le tisonnier avec lequel il m'a blessé dans une sorte de four à charbon qui doit servir de chauffage à toute une maison. Je suis dans une cave. Étrange que je ne l'ai pas remarqué avant, avec ces toiles d'araignées et cette ampoule glauque suspendue au plafond, sans oublié cet escalier !
Thiernan s'empare d'un fouet. Non sérieux un fouet !? C'est un donjon SM ici ou quoi ? Non, vu les outils et les chaines diverses qui sont accrochées à ma droite et qui auparavant étaient derrière moi lorsque j’étais assis, ce n'est pas un lieu aussi malsain. Enfin malsain... Ça a tout d'une salle de torture pour métamorphes !
Thiernan se retourne et se dirige vers une table ou d'autre outils de tortures se trouvent, puis, il plonge environ un tiers du fouet qu'il tient toujours dans un bocal qui pue le vinaigre blanc de là ou je me trouve et il n'hésite pas dans son geste lorsqu'il me fait à nouveau face l'instant d'après.
La morsure du fouet est violente mais pas assez pour que mon sang se mette à couler. Il réitère ainsi plusieurs fois, je retiens mes gémissements lorsque le vinaigre entre en contact avec mon fluide vital. Mon torse est rouge à présent et mon sang est devenu aussi noir que mon bas de jogging sur lequel il se déverse. Thiernan m'a déchiré mon débardeur assorti juste avant que ses hommes me fixent au mur.
Mon bourreau s'acharne sur moi, ma seule volonté de lui résister et de ne pas libérer mes cris de douleur est liée au souvenir de Grégory. Je ne tiens que grâce à son image gravé dans ma mémoire.
Thiernan s'énerve plus encore et ses coups gagnent en force. Il pose le fouet ensanglanté, me cogne de ses points à plusieurs reprises puis reprend le couteau qu'il a abandonné avant l'arrivée du médecin.
Il me regarde avec un regard mauvais et une moue de dégout. Il ose enfin s'approcher de moi et tend le couteau vers mon bas ventre.
– Voilà qui va t’empêcher d’à nouveau désirer ce qui ne t'appartient pas.
J’agis alors, mes jambes restées libres je pourrais lui coller un de mes pieds dans la figure, mais il se relèverait vite. Je tends donc mes bras et tire sur mes chaines qui me brûlent poignets et paumes à cause de sa matière, et parviens à relever mes cuisses suffisamment hautes pour nouer mes jambes autour de son cou. Il se débat et le couteau toujours en mains tente d'atteindre mes mollets ou mes ligaments derrière mes genoux afin de parvenir à les trancher pour se libérer.
Mes forces reviennent grâce à mon loup qui me les réservait pour une telle occasion. Ma clef de jambe est maintenue pendant un bon moment, Thiernan n'arrive pas à crier qu’on lui vienne en aide. Moi-même je ne sais pas comment je m'en sortirais après ce coup-là. Mais je m'en contrefiche et serre encore davantage les cuisses. Thiernan devient pâle et il lâche un râle de temps à autre. Mes jambes me font mal à cause de ses résistances mais je tiens. Je ne laisserais pas une telle chance me glisser entre les doigts.
Thiernan peut-être pour me provoquer une dernière fois, sachant qu'il ne pourra pas se libérer de ma prise se met à murmurer avec le peu d'air qui lui reste.
– Je serais toujours le premier homme que Grégory aura accepté malgré le refus de son loup. Maintenant que son animal t’est soumis, tu ne sauras jamais ce que c'est d'être choisi par l'homme et non par le métamorphe !
J'ai une seconde d'hésitation devant ces dires et il tente de se libérer en essayant de me crier dessus.
– Jamais tu ne pourras faire en sorte que ton destiné m'oublie ! Moi au moins je l'aurais aimé pour qui il est ! Et non celui que tu veux qu'il soit !
C'en est trop. Dans un élan de rage je plie mes genoux et effectue une légère torsion avec mes jambes.
J'entends un craquement satisfaisant alors que je relâche ma prise et que le corps de mon ancien Bêta s’effondre au sol comme la masse sans vie qu'il est devenu.
Je hurle alors ma rage et espère libérer ma tension de la même manière. Ma tête se remplie de questions auxquelles je ne veux pas penser et je hurle davantage pour tenter de les faire taire.
Ceux qui m'entendent doivent penser que je souffre le martyr entre les mains de Thiernan, et d'une certaine façon c'est bien le cas...


Dernière édition par Gagaelle le Mer 20 Aoû - 15:01, édité 3 fois (Raison : Faute de frappe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Mar 19 Aoû - 20:40

ANNA

J'ai réussi à extorquer le numéro de Jared. Il faut que j'aille récupérer cet espèce de petit con encore. J'espère qu'il ne s'est pas fourré dans le pétrin... J'ai un sale pressentiment. Plus je me rapproche du siège de la meute, moins je le sens. Il me faut un allier...


GREGORY

J'entends un hurlement inhumain qui me sort de ma torpeur... Jared Je tente de bouger mais ma tête est si lourde... Cotonneuse. Je tente de me lever. Je tremble de faiblesse.

- Mais qu'est ce que vous faite ?

Je n'ai pas la force de relever la tête vers la médecin. On me soulève. Je sombre à nouveau
Revenir en haut Aller en bas
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Mar 19 Aoû - 22:27

ANNA

Bon et bien l'allié ne m'aura pas été utile finalement ! Une bande de petits loups face à une succube requinquée par un faë monté comme un Apollon... Non mais franchement ils y croyaient ? En rêve oui ! Et vu comment je les ai mit à terre ils peuvent effectivement le rêver !
J'entends quelqu'un crier comme un putois et me dirige donc vers l'énergumène vraisemblablement enragé. Arrivée à la cave je tombe sur l'Alpha menotté au mur.
Son torse et ses poignets sont ruisselants de sang et son regard complétement perdus. C'est quoi ce délire ? Je regarde l'établi et les outils ensanglantés dont il est recouvert, j'ouvre par curiosité un bocal et le referme illico à l'odeur infecte du vinaigre blanc.
J'appelle l'Alpha mais on dirait qu'il ne m’entend pas. Ça m'énerve, je n'ai pour l'instant pas fouillé le second étage, Greg doit encore y être et je perds mon temps avec un loup qui a perdu la tête ! J'essaye une dernière fois de le ramener à la réalité avant de devoir remonter. Il semble tiquer au nom de Grégory mais ne réagit pas plus.
Je pourrais le détacher mais il semble inconscient de son environnement et pourrait bien m'attaquer, s'il a réussi à tuer –s'il s'agit de lui– l'homme à ses pieds sans ses mains, je ne veux rien risquer.
Je pars donc à l'étage, je croise quelques pseudos gardes aussi inutiles que ceux qui étaient à l'entrée. Ils ne sont même pas venus à ma rencontre depuis que j'ai pénétré dans cette maison et pris le temps de descendre à la cave ! J'ignore leur salaire, mais ils ne les mérites pas.
Je test plusieurs portes pour arriver dans une pièce toute blanche. Rideaux, linoléum, murs, patient, tout s'accorde en tons. Une femme assez mignonne, une silhouette adorable avec de belles formes me regarde et semble être effrayé par moi. Brave fille.
Le patient blafard n'est autre que Greg, plus pâle que son teint habituel.
Je prends un ton froid et interroge la femme –qui doit être médecin– sur la raison et l'état de Greg.
Elle évoque un certain Thiernan. Pour le retrouver et lui faire payer les points de sutures de mon louveteau, je lui demande de me le décrire physiquement pour le retrouver parmi les hommes que j'ai mis à terre. Pas de chance, il correspond au corps à la cave. Peu importe comment il est mort, je suis certaine qu'il n'a pas assez souffert. J'informe la femme de ma découverte macabre et alors qu'elle mime un mouvement, la mine défaite, pour manifestement le rejoindre ou du moins pour constater de sa mort, je l'arrête dans son élan et lui conseille de veiller sur mon ami au risque qu'elle remplace l'homme attaché à la cave. Elle hoche la tête en signe d'assentiment et c'est à ce moment-là que j'entends une petite voix m'appeler. Je me retourne donc vers la couche placée au milieu de la pièce, pour plonger mes yeux bleus dans ceux noisettes et abattus de mon ami.


Dernière édition par Gagaelle le Mer 20 Aoû - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Lilith

avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 23
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Mar 19 Aoû - 23:13

À vrai dire "abattus" n'est pas le bon mot, Greg a les yeux dans le vague, au point que je ne suis même pas sûre qu'il soit conscient de l'endroit où il est. Je m'approche doucement de lui, et avec une infinie tendresse m'assoit sur le bord de son lit. L’infirmière vient de me dire qu'à chaque fois que Greg se réveillait elle le rendormait avec de puissants somnifères, ce qui explique sa léthargie. Cependant en me voyant près de lui, un éclair d'incompréhension le traverse et l'aide à émerger.

- Qu'est-ce que tu fais là ? , me demande-t-il d'une voix pâteuse.
- Bah j'ai plus de nouvelle de toi, mon chou, donc je me suis dit que tu es encore mis dans le pétrin. Comme quoi t'es vraiment pas capable de t'en sortir quand ta démone préférée n'est pas là pour veiller sur toi. Bon maintenant on sort de là, dis-je en l'aidant à se mettre debout.

En me voyant relever Gregory, la femme médecin esquisse un mouvement comme pour m’empêcher de l'emmener, mais un simple regard de ma part lui montre la vanité de son geste. Elle se rassoit, sans un mot.

Soutenant Gregory, tant bien que mal je l'aide à sortir de la pièce. Mais à peine a-t-on fraichi le palier qu'il semble soudainement se souvenir de quelque chose. Il se tourne vers moi et me demande :
- Où est Jared ?
- Tu parles de l'Alpha ? Il est attaché dans la cave reconverti en une espèce de donjon SM, en moins agréable. Mais je crois qu'il a pété un câble.

Gregory, qui semble soudain retrouvé ses forces, se précipite dans les escaliers. Ses pupilles ocre me signale que son instinct de loup a prit les commandes. Je le suis en courant presque pour essayer de ne pas me laisser distancer. J'arrive à le rattraper seulement quand il s’arrête à la dernière marche.

Le regard qu'il porte sur l'Alpha est à la fois horrifié et  touchant. Il semble éprouvé un profond désespoir face au blessure de l'autre loup. Je vois les yeux de Greg détaillé le torse sanguinolent de l'Alpha, puis ses poignets meurtris. Il s'avance dans la pièce et le bruit de ses pas qui se répercute dans la pièce, font que Jared tourne la tête vers lui. En apercevant mon Greg son regard fou semble soudain retrouvé la raison. Ils émanent d'eux une puissante tension, qui arrivèrent presque à m'attendrir, moi, la succube.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gagaelle

avatar

Féminin Messages : 738
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 26
Localisation : Partout et nulle part ^^

MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Mar 19 Aoû - 23:52

Grégory est figé depuis maintenant cinq minutes. En voyant la douleur dans les yeux olive de l'homme enchainé, il a voulu lui libérer les mains mais celui-ci lui à grogner dessus avant qu'il ne puisse le toucher. Depuis Greg fixe le cadavre à terre le regard perdu. Il a certainement voulu fixé ses pieds mais le mec mort à ses pieds était difficile à rater.
Grégory ne semble pas comprendre que l'autre homme, Jared il me semble, ne veut pas qu'il touche aux menottes en argent. Je pense que vu leur état à tout les deux je vais devoir me débrouiller, et pour commencer je rassure Greg qui semble blessé par l'autre loup.
– Grégory ? Grégory ? Il ne réagit pas à mes appels. Je vais vers lui et le force en tenant son menton à me fixer. Il me grogne dessus plus par réflexe que par colère.
Comme à mon habitude face à cette part de Grégory je lui donne un léger coup sur le nez et le réprimande. Son loup ne m'a jamais effrayer, pour moi c'est une peluche à griffe prisonnier du corps de mon ami, c'est tout.
" Hey louveteau pas de ça avec moi ! Je ne sais pas ce qu'il se passe entre toi et Greg, ni entre Greg et ce mec attaché, mais ce que je sais, c'est que vous sembler tenir les uns aux autres. Alors tu va m'écouter vous aider ou dois-je te met K.O. comme tes semblables ?
– Oui. Bougonne-t-il.
– Bien ! L'Alpha ne te repousse pas, regarde ces yeux il te dévore ! Je pourrais presque en être gênée c'est dire ! Il refuse juste que tu touches à ses attaches qui sont en argent, apparemment.
Il faut un petit moment pour que Greg bouge enfin et lorsqu'il le fait c'est pour se coller au torse du blessé. Jared frémi lorsque Greg le touche. Son visage déformé par la douleur et tuméfié par plusieurs coups en plus d'arborer un œil au beurre noir. Son regard est hanté par la souffrance et autre chose que je ne parviens pas à analyser. Ses traits se détendent dès qu'il sent Greg près de lui. Grégory poussé par son instinct se blotti et après une hésitation, de peur de faire mal à l'homme menotté, enroule ses bras autour de sa taille et pose sa tête au niveau de son cœur. L'autre homme quant à lui, baisse autant qu'il peut son visage et met son nez dans sa chevelure, avant de poser sa joue sur la tête de Grégory.
Ils ont tout deux les yeux clos et malgré cette situation de dingues, semblent paisibles tout d'un coup. Aucun mot n'a besoin d'être échangés.
Le silence complet se fait dans cette cave glauque, seul mes talons le brise lorsque je marche sur les dalles de pierres pour me diriger vers le corps à terre.
– Voyons voir ces clefs de menottes. Dis-je plus pour moi qu'autre chose.
Je me doute quelles sont dans les vêtements de ce mort, puisqu’elles sont introuvables sur l'établi que j'ai pris la peine de regarder en détail pendant la paralysie de mon ami.
Je les trouve dans la poche à briquet de son jean. Doucement pour ne pas réveiller un instinct protecteur chez l'Alpha qui semble considérer Greg comme un bien précieux et sans doute son compagnon, je marche prudemment vers le couple.
Contre toute attente c'est Greg qui ouvre ses yeux de loup sur moi, il montre les crocs et pour le rassurer je lui montre le minuscule jeu de clef que j'ai en main et pointe les menottes du doigt.
Dès que je libère le bras gauche de Jared il vient s'entourer autour des épaules de Grégory et le sert contre lui. Je l'entends gémir doucement de ce mouvement brusque, ses bras doivent être engourdis d'être restés si longtemps levés. Je remarque que ses avant-bras sont couverts d'entrailles qui ont commencées à cicatriser alors que ce n'est pas le cas de ses autres blessures. Mais je fais comme si de rien n'était en allant libérer son autre bras qui une fois libre s'enroule autour de la taille de mon ami.
C'est à la fois beau et douloureux de les voir ainsi. Seul Greg me fait ressentir ce genre de sentiments d'habitude et pour éviter d'entrer trop dans cet univers "fleurs bleues" rien qu'en les regardant enlacés, je préfère remonter au rez-de-chaussée et les laisser ensemble profiter de leurs retrouvailles.


Dernière édition par Gagaelle le Mer 20 Aoû - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-gds.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    Mer 20 Aoû - 8:37

{Sorry, des pb de connexion toute la journée se soldant par un écrasement de ligne et beaucoup de frustration à ne pas pouvoir poster alors je me suis lâchée. ATTENTION Scène Hot !!!! J'espère que ça vous plaira}

GREGORY

Ho mon dieu. Mais qu'est ce que ce taré lui a fait ? J'hésite sur la marche à suivre. Je me sens comme paralysé. Son regard....

La voix d'Anna perce à travers le brouillard, et je m'approche de lui. Je me colle à sa peau. Je le sens frissonner de douleur mais je suis incapable de me détacher de lui. Je le sens poser sa joue contre mes cheveux. Je vois Anna dans ma vision périphérique. Je focalise mon regard sur elle. Je sais qu'elle voit mon loup. Elle me montre le clé des menottes et je ne me préoccupe que de tenir Jared contre moi. Dès que ses mains sont libres, il les enroule autour de moi. Je respire enfin. Il est là. J'entends Anna qui remonte mais je m'en moque.

Au prix d'un effort surhumain, je nous relève. Jared gémit de douleur. Sa souffrance me serre le coeur. Il faut que j'arrive à le tirer de là. Mon loup n'est pas d'accord. Il ne veut pas bouger et protéger son compagnon affaiblit.

J'arrive enfin à lui faire entendre raison, et je le porte. Me demandez pas comment j'ai fait ni d'où m'est venu cette force je n'en sais rien. Je le traine jusque dans notre chambre et je nous laisse tomber sur le lit. Je le fais hurler de douleur sans le vouloir et Anna déboule dans la chambre. Mon premier réflexe est de grogner avant de la reconnaître.

- Mais qu'est ce que tu fous espère de sombre abruti ? Tu pouvais pas attendre que je revienne avec du renfort ?
- Il est à moi !

Okay, mon loup a encore pris le contrôle…

- Mon petit louveteau. Sache que tes crocs me font pas peur et ton mec ne m'intéresse pas. Je vais pas te le piquer ! Ce que je voudrai en revanche c'est évaluer ses blessures de ton Alpha. Et c'est pour ça que je l'avais ramené !

Je me rends compte à ce moment là qu'elle a ramené la femme médecin qui m'a soigné. Je me mets à grogner de nouveau. Je ne veux pas qu'elle s'approche de lui.

- Non elle ne le touche pas et si elle approche de trop je l'égorge.

Anna me regarde interloquée.

- Quoi ? encore ? crachai-je agacé
- Tu… Tu en parles comme si il était quelque chose pour toi.
- C'est mon compagnon ! Et à cause de moi, il a failli se faire tuer nom de dieu !
- Alors tu reconnais que c'est ton âme sœur
- Ce n'est pas le moment de parler de ça il me semble !
- Si vous voulez que je vous aide à le soigner, il faut que je m'approche, me dit le médecin qui essaie tant bien que mal de masquer sa frayeur.
- Ok, mais si vous tentez quoi que ce soit, je vous arrache un œil. C'est compris ?
- Oui, Monsieur.
- Brave fille, lui répond-je dans un grognement.

Je tente de me décaler. En vain. Mon loup geint. Il se passe une fraction de seconde floue avant que ne sente un goût ferreux sur la langue. Nom de dieu j'y crois pas ! je l'ai fait. Je l'ai marqué ! Je sens un courant électrique se propager entre nous 2. Je ne suis pas capable de me décoller de lui. Enfin je le sens revenir peu à peu à la vie. Ses geignements se font plus espacés. Sa respiration redevient normale. Je sens le lien entre nous, et cette fois, je m'en sers. Je projette mon loup vers lui, ivre de joie.

- Il faut qu'il se transforme pour se régénérer plus facilement. Je ne peux rien faire.

Je le regarde, ses yeux son clos. Je m'approche du creux de son oreille et je souffle sur une zone que je sais très sensible chez lui.

- Hey mon beau, il faut que tu te métamorphoses, tu guériras plus vite.

Il frissonne mais je ne sens aucune magie opérer. Il a toujours les yeux clos, la respiration lente.

- Il n'a pas l'air d'entendre ce que je dis…
- Non, il est trop faible je pense. Thiernan n'y est pas allé de main morte.
- Prononcez encore une fois ce nom ici et je vous éviscère ! dis-je d'une voix calme, léthale, que je ne me connaissais pas.
A croire, que d'être lié à son compagnon développe un certain nombre de réaction. J'en suis étonné. Je me savais sarcastique et agressif mais, je sens que c'est différent. Je pense ce que je dis. Je ne suis pas adepte de la violence mais on a voulu m'enlever mon compagnon.

- Si je puis me permettre…
- Quoi encore ?
- Il faut vraiment qu'il se transforme, il perd beaucoup de force. Il est dans le coma.
- Et comment je fais ça moi ?
- Avec votre lien voyons ! quelle question !
- Hummm

Je l'écoute déjà plus, je suis focalisé sur mon Alpha. Hum ? Depuis quand je l'appelle comme ça ? Aucune idée. Je projette mon loup contre le sien. Je me rapproche de lui autant physiquement que psychiquement. Je me colle à lui et commence à lui embrasser doucement son œil au beurre noir. J'en trace doucement le contour de mes lèvre. Je lui murmure des mots doux qui ne me ressemblent absolument pas. Après un temps qui me paraît interminable. Jared se transforme enfin. A ma grande surprise, je peux en faire de même. Je me pelotonne contre lui et ne m'occupe plus de ce qui nous entoure. J'entends la porte se refermer avant que Morphée m'emporte.

* * * * * * *
ANNA

Le comportement de Greg me surprend. Je savais ce que c'était des compagnons, des âmes sœurs pour en avoir connu quelques unes. Mais voir mon meilleur ami comme ça, retourne quelque chose en moi. Peut être est ce, parce que je ne peux plus le caser avec n'importe qui ni le dévergonder. Je ne sais.

Voir Jared se transformer et dans la seconde qui suit, Greg aussi. Je suis estomaquée. Ça me retourne. Et la première personne à laquelle je pense c'est Kinan. Pourquoi ? Mystère. Mais toutes ces effusions m'ont donné envie d'une partie torride avec mon faë métamorphe.

A nous deux, beau gosse….

* * * * *
JARED

Je me sens bien, au chaud. Je gambade librement. Je suis libre. Enfin. Je sens un souffle chaud sur ma nuque et je me retourne. Je ne suis pas seul. Le loup en face de moi, ne m'est pas totalement inconnu. Il me regarde avec inquiétude. Ces yeux… Je les connais ! Je ne sais pas qui c'est, mais c'est un ami, j'en suis certain. Je jappe joyeusement et commence à courir, l'incitant à me suivre. Il ne bouge pas. Je ne comprends pas. Je reviens sur mes pas et il se couche. Je frotte mon museau contre son flanc. Il frémit d'excitation et d'anticipation. Je peux le voir dans ses yeux. Tout à coup, je comprends que c'est mon compagnon. Je me jette sur lui et commence à me lécher. Il se met à grogner. Je claque ma mâchoire pas loin de son cou, mais il continue. Il me montre de la tête son flanc. Il m'offre un refuge. Je fais mine de vouloir partir et il lâche un jappement triste. J'ai compris, il veut que je sois là.

Je ferme les yeux. Et m'endors dans la chaleur de mon bien-aimé, enfin.

* * * *
Je me réveille quelques heures plus tard sous ma forme humaine. Greg est contre moi, pour ne pas dire sur moi. Il a l'air épuisé. Nos jambes sont enchevêtrées, ses bras m'entourent, possessifs. Je sens mon cœur se gonfler de bonheur. Je sens son souffle chaud contre mon torse. Une partie de mon anatomie se réveille un peu plus à chaque fois que se respiration glisse dans la toison de mon corps. C'est si bon. Je lui caresse doucement les cheveux. Ses yeux s'ouvrent. Pas un mot. On s'observe un moment, je recommence mes caresses sur son crane, profitant pour le masser un peu. Ses paupières papillonnent sous l'effet de mon massage.  Je le vois lutter contre le sommeil, avant de faire un bon et de me plaquer sur le lit. Je vais pour me dégager, mais sa poigne est ferme, moi je suis encore trop faible. Il me maîtrise totalement. Et pour une fois dans ma vie, je n'ai pas envie de jouer à ces petits jeux de dominations dont nous avions l'habitude autrefois. Sa poigne se desserre légèrement. Il pose sa tête contre mon front. Je peux lire dans son regard tout ce qu'il aimerait me dire. Il se penche et m'embrasse doucement, avec révérence. Bientôt sa bouche part à la conquête de mon visage, de mon cou. Il dépose des baisers doux comme des ailes de papillons. Ça ne lui ressemble tellement pas. Je n'avais connu que du sexe torride et débridé avec lui, malgré son jeune âge.  Je le vois hésiter à toucher mon torse encore rosé après la transformation. L'autre salopard n'y est pas allé de main morte. Je le laisse maître. Ses lèvres se posent à nouveau sur les miennes, en douceur, sa langue mutine quémandant l'entrée. La mienne vient à sa rencontre et commence une longue danse sensuelle. Elles s'enroulent, s'explorent, se taquinent. Et je me sens fondre. Mon désir refait surface, plus violent cette fois. Je ne l'écoute pas. Je profite de l'instant. Je suis trop curieux. Et qui sait si ça se reproduira un jour… Si on en croit ce qui est arrivé la dernière fois… Ses mains flattent mes flancs avec douceur. Nous nous séparons pour reprendre notre souffle et déjà sa langue est partie explorer d'autres horizons. Je la sens descendre progressivement le long de mon torse, taquinant en alternant chacun de mes tétons. Je la sens s'aventurer un peu plus bas, lutinant mon nombril. J'en frissonne de la tête au pied. Mon souffle se coupe lorsque je le sens baisser mon jogging, ses mains de faisant caressantes sur mes cuisses. J'étouffe un gémissement. Mon sexe durcit un peu plus. Je suis au supplice. Il remonte en embrassant mes mollets, mes genoux, l'intérieur de mes cuisses. Lorsque son souffle frôle mon érection, je n'en peux plus. Si je n'étais pas aussi faible, je le prendrai tout de suite. Je tente d'étouffer la voix d'Alpha dans ma tête qui risque de ruiner cet instant parfait. Sa main vient griffer doucement mes testicules. Tandis que son souffle taquine mon nombril.

- F… Fais quelque chose steuplait ! geins-je
- Hummm ?

Il relève la tête, un peu perdu mais son regard est taquin. Je sais qu'il joue avec mes nerfs. Qu'il profite au maximum de ma faiblesse. Maintenant qu'il sait que je le regarde il baisse prestement la tête sur ma verge tendue de désir. Sa bouche chaude et accueillante enserra mon sexe. Je gémis. C'est divin divin. Je m'abandonne à sa bouche experte.  A nouveau il revient m'embrasser alternant douceur et passion. Puis, sans avertissement, il s'empale sur moi. Nos cris se mêlent. Il commence à bouger, lentement, accélérant de plus en plus le rythme. Il vient de ma résistance en un temps record. Nous jouissons ensemble au moment où ses lèvres m'emportent à nouveau dans un autre de ses baisers enflammés. Je ferme mes yeux et soupire de bien-être. Si j'avais su qu'il aurait fallu que je manque de me faire tuer pour avoir autant d'attention de sa part, je l'aurai fait avant. J'éloigne cette pensée aussi vite qu'elle est venue en me rappelant la terreur qui m'a submergée de le savoir aux mains de mon ancien bêta.

Je sens la torpeur m'envahir. Gregory n'a pas bougé de mon torse où il s'est effondré quelques minutes plus tôt. Je sens sa main caresser paresseusement mon torse. Je percute à retardement que je n'ai plus mal. Je tente de me redresser, sans succès. Je l'entends marmonner.

- Dors mon Alpha….

Je ferme à nouveau les yeux et Morphée vient me cueillir. Dans un dernier moment de clarté je crois l'entendre me dire Je t'aime.


Dernière édition par Enora le Jeu 21 Aoû - 8:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos talents = Une histoire    

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos talents = Une histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mix de Plaisirs :: Un brin de folie :: Jeux-
Sauter vers: